Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // La pépite du week-end
  2. //
  3. //

Vydra, un bomber tchèque aux ordres de Zola

En deuxième division anglaise, le club de Watford, entraîné par Gianfranco Zola, lutte actuellement pour la montée en Premier League. Son terminal d’attaque, auteur de 20 buts cette saison, se nomme Matěj Vydra. Tchèque, âgé de 20 ans, il est actuellement en prêt de l’Udinese.

Une chose est déjà certaine : Matěj Vydra jouera la saison prochaine en première division. Reste à savoir dans quel pays. De fait, l’attaquant tchèque évolue cette saison à Watford, en deuxième division anglaise. L’équipe entraînée par Gianfranco Zola est actuellement troisième de Championship, à deux points seulement de Hull City, qui campe en deuxième position. Deux possibilités, pour Vydra : soit Watford va jusqu’au bout, monte en Premier League et demande à le conserver, soit Watford échoue, reste en deuxième division, et le joueur rentre à la maison-mère, à Udine. Oui, le Tchèque est l’un des innombrables joueurs prêtés chaque saison par le club frioulan. Grâce à cette technique, qui consiste à acheter un joueur étranger très jeune, et le prêter ensuite pour qu’il fasse ses armes, l’équipe du président Pozzo a déniché de nombreux talents, comme Alexis Sánchez, Muriel ou, désormais, Vydra. Car la saison de l’attaquant de Watford est assez dingue. Alors qu’il n’a disputé que trois bribes de matchs de championnat sur l’intégralité des deux dernières saisons, il affole aujourd’hui les compteurs. Avec l’équipe du comté de Hertfordshire, il en est déjà à 20 buts en 29 matchs de Championship. Et il n’a que 20 ans, pour la précision.

Le genou qui craque

Avant d’exploser à Watford, Vydra a tout de même bien galéré pendant deux ans. Il est repéré par les émissaires de l’Udinese en 2010, alors qu’il évolue en République tchèque sous le maillot de Banik Ostrava. Sûrs de leur coup, les recruteurs n’hésitent pas à débourser 4 millions d’euros pour faire signer ce joueur qui vient de fêter ses 18 ans. Le joueur débarque ainsi en Italie lors de l’été 2010, avec pour objectif de faire ses armes aux côtés de Toto Di Natale et Alexis Sánchez. Il faut toutefois attendre la fin du mois d’octobre pour voir ses premiers pas sous le maillot frioulan : un match de Coupe d’Italie contre Padoue, remporté 4-0 par l’Udinese. Petit à petit, l’oiseau tchèque fait son nid, à tel point que Francesco Guidolin lui offre ses premières minutes en Serie A sur la pelouse de l’AS Roma, le 9 avril 2011. Vydra ne se fait pas plus remarquer que ça, trop jeune, encore, pour s’imposer. Quelques semaines plus tard, et malgré le départ d’Alexis Sánchez pour le Barça, les dirigeants de l’Udinese décident de le prêter au Club Bruges, en Belgique.

Un prêt d’un an, ayant pour but de donner du temps de jeu au jeune attaquant. Mais l’aventure belge va être un véritable flop, bien malgré lui. Le 21 septembre 2011, lors d’un match de Coupe de Belgique contre Dessel Sport, son genou fait crac. Rupture des ligaments. La tuile. Voyant que Vydra ne leur serait plus d’aucune utilité, les dirigeants brugeois le renvoient en Italie au mois de janvier. C’est là-bas que le jeune Tchèque va poursuivre sa convalescence, se posant comme objectif d’être au top pour la saison suivante. L’été arrive, et Vydra est fin prêt. Mais l’Udinese a encore l’intention de le prêter, puisque la saison précédente n’a servi à rien à cause de sa grave blessure. Question : où le prêter ? La réponse arrive rapidement. Giampaolo Pozzo, le patron de l’Udinese, vient de racheter un troisième club en Europe (après Grenade) : Watford. Pour Vydra, ce sera donc Watford.

Deux années vierges


De fait, lors de l’été 2012, Giampaolo Pozzo, déjà propriétaire de l’Udinese et de Grenade, décide de racheter Watford, dont le président honoraire n’est autre qu’Elton John. L’objectif de Pozzo : ramener le club en Premier League. Pour ce, il recrute donc l’ancien gardien d’Arsenal Almunia, mais aussi Marco Cassetti, ex-Roma. Après avoir débauché Gianfranco Zola pour le banc, le président décide donc d’envoyer Vydra en prêt en Angleterre. Le Tchèque débarque de l’Udinese en compagnie de Neuton, Ekstrand, Battocchio, Abdi et Forestieri. Un véritable club-satellite. Et Vydra ne va pas tarder à se faire remarquer. Il dispute son premier match avec le maillot de Watford le 18 août 2012, sur le terrain de Crystal Palace. À la toute dernière minute, c’est lui qui inscrit le but de la victoire. Débuts de rêve, confirmés deux semaines plus tard, lorsque Vydra récidive avec un nouveau pion face à Birmingham. Ce n’est que le début d’une longue liste. Après 29 apparitions en Championship, Vydra a déjà inscrit 20 buts, et a offert 8 passes décisives.

Et dire qu’avant d’arriver en Angleterre, son dernier but officiel remontait au 3 avril 2010, un but décisif sur la pelouse du FK Teplice, avec le maillot de Banik Ostrava sur les épaules. Plus de deux années vierges pendant lesquelles Matěj Vydra a rongé son frein, avant d’exploser, enfin, aujourd’hui. Les dirigeants de l’Udinese ont bien réussi leur coup. Actuellement, ils travaillent activement pour prolonger le contrat du joueur, qui court jusqu’en 2014. Après quoi, ils décideront de son sort pour la saison prochaine, selon l’issue de la saison de Watford. Le joueur a trouvé ses marques à Watford et ne serait évidemment pas contre une deuxième année là-bas, surtout si le club est promu. En revanche, si Zola ne parvient pas à faire monter son équipe, il semble difficilement envisageable que les dirigeants frioulans laissent une telle pépite évoluer encore en deuxième division. D’autant que Di Natale n’est pas éternel.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


il y a 37 minutes Le nouveau coup d'éclat de René Higuita
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE