1. // Elections présidentielles de 2012

Voter Cantona ?

L’élection présidentielle semble réveiller toutes les vocations citoyennes et les ambitieux se bousculent au portillon - sûrement en vain - pour remplacer Nicolas Sarkozy. Eric Cantona n’a donc pas su résister à l’appel du large, et après avoir taclé les banques ou le gouvernement sur l’identité nationale, le parrain grandiloquent de la Fondation Abbé Pierre vient d’écrire aux maires de France pour leur demander les fameuses 500 signatures, dans le but fort respectable de porter la voix des mal-logés. C’est toujours mieux de courir après les voix des chasseurs ou du fan club de Jeanne d’Arc…

Modififié
125 23
Quand Coluche prétendit à la magistrature suprême, il se justifia d’être sorti de son rôle de comique en arguant avec malice : « Que les hommes politiques arrêtent de nous faire rire, et j’arrêterais de faire de la politique » . Or, depuis le temps que le moindre chef de courant du PS ou de l'UMP ne cesse de gloser sur son amour du ballon, il devenait inévitable qu’un footeux vienne contre-attaquer dans leur moitié de terrain et lors de l’épreuve reine. Eric Cantona a ainsi ajouté son nom à la très longue liste des candidats pour 2012. Boom. Avouons-le, sa candidature ne s’avère guère plus ridicule que les crises d’orgueil du moindre centriste de France, ni que la nostalgie des gaullistes sociaux ou du service minimum de l’extrême-gauche.

Par ailleurs, sa sortie du bois a d’abord pour vocation avouée de soutenir la campagne de la Fondation Abbé Pierre, qui à l’instar de nombreuses associations qui interviennent auprès des plus démunis (et des moins votants), a l’impression que la prochaine campagne, à droite comme à gauche - cf. le rôle déculpabilisateur de la fondation Terra Nova -, va vite glisser sous le tapis la douloureuse; car aucun prétendant sérieux ne compte s’attaquer à la question des inégalités sociales. De ce point de vue, on préfère sans problème lire l’ancienne gloire de Manchester United rappeler aux maires « ces millions de familles dont on oublie les souffrances quotidiennes et desquelles la puissance publique s’est éloignée » , que de se souvenir de sa charge avortée sur les banques, avec ses vieux relents populistes frelatés.

Marketing électoral

Si la démarche classerait facilement le propos à gauche, la prose en évite volontairement toutes les tournures de langage pour mettre en avant des catégories plus transversales comme les « jeunes » , bien loin par exemple de la rhétorique du Droit Au Logement (DAL) et de ses soutiens. Une forme de tout-terrain partisan. Or la culture politique tricolore est assez simple, aux syndicats et aux associations la contestation, aux partis la gestion et les propositions. La pseudo-candidature d’Eric Cantona émarge au contraire à un nouveau registre qui tend à se généraliser : l’utilisation de la présidentielle comme d’un espace publicitaire gratuit. Dans l’absolu, difficile de critiquer cette tactique, tant les agendas des candidats bankable se révèlent désormais quasi-uniquement orientés par les sondages et les cadences infernales des buzz et des offs. On aimerait même trouver cela sympathique voire utile.

Mais voilà, quelque part, cet outing témoigne d’abord d’une dramatique carence démocratique. En bref, aujourd’hui, aucun parti ne s’intéresserait suffisamment à cet enjeu crucial du mal-logement pour qu’en désespoir de solution, la fort peu anarcho-autonome Fondation Abbé Pierre s’en retrouve contrainte à décliner les gammes du marketing électoral. Il ne lui demeure donc ensuite plus comme alternative que de recourir à un prête-nom, de conviction en l’occurrence, pour forcer un peu le destin médiatique (ce qui semble partiellement fonctionner). Au final, cela réduit encore une fois le footballeur, même retraité, à un deus ex machina qui viendrait « enchanter » les justes causes recouvertes de silence le reste du temps. C’est mieux que rien... Toutefois, on aimerait un peu plus de constance dans l‘effort et de travail sur les fondamentaux. Doit-on éternellement abandonner les ores de la république à des David Douillet ?

Par Nicolas Kssis-Martov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ce n'est pas la peine de faire un article pour soulever l'hypothese que Cantona va se presenter aux elections puisque ce n'est pas le cas. Il le dit clairement que son but est uniquement de promouvoir cette cause car il trouve que ce sujet est pour le moment absent des debats politiques et/ou des arguments des campagnes electorales.
Il faut vraiment etre naif pour penser qu'il va etre candidat, comme ca, du jour au lendemain. Non mais franchement. Un peu de jujotte Sofoot. Parfois il vaut mieux se contenter de ce que l'on fait bien, et pas divaguer sur des sujets que l'on maitrise pas et on est sur d'atteindre son niveau d'incompetence.
nicococo67 Niveau : CFA2
Et toi la prochaine fois avant de râler tu lis l'article.
Eclaire moi je t'en pris.
Pour moi, Canto n'est pas moins crédible que tous ces faux culs de politiciens qui vont tous nous pondre leur discours pré-formaté pré-élections sur le pouvoir d'achat, la sécurité et blablabla... Ils misent tout sur l'art de la communication...
"le parrain grandiloquent de la Fondation Abbé Pierre vient d’écrire aux maires de France pour leur demander les fameuses 500 signatures"

Tu veux encore plus clair ?
"Dans une lettre adressée aux maires et publiée dans le quotidien Libération, le "King" réclame 500 signatures tout en assurant ne pas vouloir se présenter à l'élection présidentielle."

Moi je le veux en président. Ca va gouverner à coups de mouettes, de chalutiers, et de tatanes dans la gueule de ceux qui râlent. Ce serait poilant.
Prends ça le "sale mec".
Investiture le col relevé, évidemment.
Johnny Dramma Niveau : Ligue 1
Canto président!!!!
Clair que Cantona ne peut pas être pire que Douillet...
@Lou_tcho Je ne sais pas d'où tu sors ça même si je suis prêt à te croire. La lecture de cet article seul ne permettait pas de le savoir avec certitude.
Au temps pour moi !
@ Haco

Pour citer cette phrase je ne suis pas aller bien loin. C'est dans un article de Sofoot dans la partie deroulante d'en haut. Je sais pas comment s'appelle cette rubrique ou il y a la photo de Cantona.
Sinon il y a auss un article dans Le Monde qui dit la meme chose.
insultez moi ou mon QI si vous voulez mais je me fais toujours chi.er à la lecture des articles de Nicolas Kssis-Martov... je sais pas si c'est le style ou le sujet mais c'est systématique

d'ailleurs j'arrive pas à les finir. Je prefère lire les commentaires en espérant voir que je suis pas le seul dans ce cas mais si...
@bud_light

Moi c'est parei. Si tu veux on peut creer un groupe sur facebook genre" pour ceux qui ont du mal avec les articles de NKM sur Sofoot".
Je les lis car le sujet a l'air interessant mais ensuite, a mes yeux, soit le fond, soit la forme, soit la chute, laisse a desirer.
Peut-etre suis-je trop stupide pour comprendre les subtilites de l'auteur...
Etonnant, je trouve au contraire cet article vraiment intéressant et bien écrit.
Et plus profond que l'on pourrait croire à l'évocation d'une candidature de Canto à la présidence de la République.
M'enfin j'imagine que l'on peut aussi se limiter à se foutre de la gueule de Canto, ce que nombre de commentaires ne manqueront pas de faire.
j'aime bien ce genre de personne qui dérange les politiques.. son mouvement sur les banques était la bonne solution , malheureusement c'est difficile a mettre en place..

Sinon si Dieudonné se présente la boucle est bouclé ?

respect a ces personnes.
Canto fait ça pour "donner un coup de pied dans la fourmilière", comme on dit. Après, tout comme Coluche, il sait pertinemment qu'il n'a d'autre but que de faire parler d'un problème social et pas de chambouler le monde politique français. Sans compter que ça pourrait donner des bonnes idées aux têtes pensantes de notre gouvernement, même si je n'y crois guère. Au mieux, on aura droit à une instrumentalisation du combat du mal logement dans le but de faire du populisme de bas étage. Mais dans tous les cas, bravo à Canto de s'investir dans la question du logement, on en parle relativement peu par rapport aux questions de pouvoir d'achat ces derniers temps.
bebebullterrier Niveau : District
Canto fait son Hulot... faire peur pour faire signer un "pacte présidentiel sur le mal-logement" qui sera signé par tous les candidats et qui, comme le grenel de l'environnement, ne sera jamais appliqué...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Trou normand pour l'OM
125 23