1. // Éliminatoires – Mondial 2014 – Groupe I – France/Biélorussie (3-1)

Voilà qui devient intéressant…

Deux matchs, deux victoires. Comme dirait Deschamps, c’est là l’essentiel. Pourtant, l’essentiel, justement, est peut-être davantage dans la dynamique et même la progression de l’équipe de France. C’est ténu, c’est léger… Mais c’est réel.

Modififié
0 16
Le sens d’une phrase ne se joue parfois qu’à un mot, une nuance. Mardi soir, on pouvait lire la victoire de l’équipe de France de deux manières, si voisines et pourtant si éloignées : les Bleus ont battu le Belarus ou les Bleus n’ont battu que le Belarus. La première affirmation convoque une mémoire statistique, car, lors des qualifications pour le dernier Euro, ces mêmes Bleus, à quelques noms près, n’avaient pu prendre qu’un tout petit point sur six face à cette nation qui n’est jamais que 76e au classement FIFA. La seconde sentence tient davantage de la mémoire affective, et cela indique la nature d’un des chantiers de l’équipe de France. C’est que nos Bleus ont tellement salement déçu depuis plus de quatre ans que l’on semble vacciné contre toute esquisse d’espoir - on n’ose même plus parler d’enthousiasme. Pourtant cette fois, il y a quelque chose d’un frémissement. Oh, léger bien sûr, mais quand même.

Car Didier Deschamps vient de réussir quelque chose qu’avait manqué Laurent Blanc durant tout son mandat : installer une progression trois matchs de rang. On avait vu des Bleus insipides au cœur du mois d’août dernier face à l’Uruguay (0-0), avant de les trouver plus solides en Finlande vendredi dernier (1-0) et encore plus offensifs et efficaces mardi face aux Belarus (3-1). Mine de rien, dans l’existence d’une sélection, le plus difficile est d’enclencher une dynamique pour des raisons évidentes. Le faible temps de rassemblement n’autorise que de très faibles automatismes et la distance entre chaque rendez-vous bouleverse sans cesse les données, entre les blessures des uns et le retour en forme des autres. En ce sens, la Desch’ est en avance sur les temps de passage de son prédécesseur, même si l’honnêteté oblige à préciser que les deux champions du monde 98 n’avaient pas récupéré la sélection exactement dans le même état, et sans doute que l’ancien capitaine des Bleus bénéficie malgré tout du travail accompli par le Président.

Encore des doutes dans toutes les lignes

Il n’empêche, voilà Deschamps assis sur un matelas de six points en deux matchs. C’est encore très peu, mais en grattant davantage, c’est en fait assez considérable si l’on songe que ce départ impeccable n'avait jamais été accompli dans des qualifs pour un Mondial depuis la bande à Platini en route pour Mexico 86. Deschamps, Platini : attention à ne pas trop convoquer les plus belles époques du football français, car, en l’état, l’équipe de France actuelle en est encore à plusieurs galaxies. Face à des adversaires aussi modestes que la Finlande et le Belarus, les Bleus ont aussi dû leur salut à un retour miraculeux de Réveillère à Helsinki et à un arrêt majuscule de Lloris au stade de France quand le score était encore vierge. Question maîtrise, on a vu mieux. D’ailleurs, au-delà de ces deux faits de jeu, Mavuba & Co ont perdu le fil de la rencontre lors des vingt dernières minutes vendredi et terriblement mal entamé leur seconde période mardi. Deux absences qui se paieront au centuple dans un tout petit plus d’un mois en Espagne. Ben oui, on ne va pas jouer de la clarinette : ce rendez-vous est déjà dans toutes les têtes avec la double envie de prendre une revanche (encore une) et de s’étalonner face à ce qui se fait de mieux sur la planète, cette putain de Roja blindée de certitudes. Justement, quelles sont celles de Deschamps, à quatre semaines de ce clash ?

La défense ? Pas vraiment, si l’on se penche dessus : Lloris aura peut-être passé son temps sur le banc de Tottenham, il faudra trouver une charnière avec la suspension de Yanga-Mbiwa (qui avec Koscielny, en clair ?) et, durant les deux rendez-vous de septembre, les latéraux sont globalement passés à travers (Jallet ? Arrêtez les gars, défensivement, il était aux fraises, et offensivement, son but n’est jamais qu’un centre totalement foiré digne d’un Mendy qui aurait enfin eu du cul). L’attaque alors ? Si Franck a enfin ressemblé à Ribéry, Benzema reste, malgré ses deux passes décisives, un casse-tête tactique, et Giroud paraît peser trois tonnes en ce moment. Reste le milieu plutôt complémentaire entre la sentinelle Mavuba et la sobriété tout terrain de Cabaye, mais dont le destin semble lié à Diaby. Bien sûr, Capoue a marqué sur un contre, mais, pour le reste, le Toulousain reste assez loin du Gunner dans sa capacité à transpercer le rideau adverse. Mais comme le dernier qui a vu Diaby enchaîner les semaines de compétition n'est pas jeune, sa présence en Espagne relève de l’hypothèse. Autant d’incertitudes qui vont ramener à la surface quelques bannis comme Nasri, Ben Arfa ou M’Vila. Oui, pas si facile d’y voir clair pour Deschamps avant d’envisager la suite. Mais du haut de ces deux premières victoires, l’horizon est un petit peu plus dégagé, quand même.

Dave Appadoo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

motherfucker Niveau : CFA
on va pas se mentir, si l'équipe fait la même deuxième mi-temps contre l'Espagne c'est fessée et au lit sans dessert.

moi je dis sakho avec koscielny pour la défense centrale.
JaphetNdoram Niveau : District
Voilà qui est intéressant Walter. Voilà qui est intéressant...
Je pense qu'il faut insister avec ce groupe et ne surtout pas rappeler les Nasri and Co. Si on insiste ac ce groupe il progressera et nous fera une belle coupe du monde
nononoway Niveau : CFA
La groupe a l'air pas mal. Mais n'oublions pas la faiblesse de l'opposition, il faut voir par après.

Au final, comme dit DD, 6/6 c'est tout ce qui compte.
Captain_Zissou Niveau : District
On parle toujours de la faiblesse de l'équipe adverse mais suffit de regarder dans le rétro pour comprendre qu'aucun match n'est facile à ce niveau.

La France championne du monde en titre avait par exemple gagné laborieusement 1-0 à Andorre sur un pénalty de Franck Leboeuf.

L'essentiel c'est d'accumuler les victoires. Bien évidemment qu'il y a des choses moins biens. Cette équipe ne va pas devenir une foudre de guerre en 90mn. Il faut du temps et de la patience.

Ce que je déteste en France c'est ce manque de lucidité sur les choses. Toujours à se plaindre de tout, sans apprécier ce que l'on a. On parle d'état d'esprit de certain joueur mais quand je vois le public du Stade de France, on le mérite.
DoucementAvecLaCristaline Niveau : National
Vraiment désolé de faire chier* mais IL LE FAUT:
Je profite d'un article sur les bleus pour faire ma pub: je souhaiterai créer une assoc de supporters, des "Ultras bleus", une version plus moderne de ce qu'on a en guise d'ultra (Clément d'Antibes) avec de la jeunesse, des chants (en tout genre, histoire de remplir les 90 minutes de silence), des instruments (tambours, mégaphon). J'ai déjà contacté la FFF et ils seraient très intéréssé par la création d'une telle assoc et nous aiderait niveau matos.
J'étais au stade mardi, et l'ambiance silencieuse ou siffleuse me laisse pantois...
Si comme moi vous souhaitez pouvoir chanter pour l'EDF comme pour votre club favoris et mettre le feu au stade de france, contacter moi: allezfranceallezfootball @ gmail. com (sans espaces)

Désolé so foot de scouater le forum pour faire ma pub, mais c'est pour le bien de l'EDF. Nuls doutes qu'avec un 12eme homme, on pourra les faire se sublimer contre l'Espagne en mars!!
DoucementAvecLaCristaline Niveau : National
Pour ma part je souhaite les retours de Ben Arfa et Nasri en équipe de France. J'emets cependant une reserve sur Nasri car il semblerait qu'il soit vraiment un élément perturbateur pour le groupe en EDF (d'après l'artice papier de juillet). Je ne parle pas de ces déboires avec la presse mais des conflits qu'il créé dans un groupe. Deschamps pourrait s'inspirer de Prandelli et de la façon qu'il a gérer Balotelli, en annonçant qu'il ne pouvait pas prendre le risque de le selectionner en février dernier, pour en tirer le meilleur à l'euro.
Ben Arfa me semble moins problématique. Caractériel certes mais je n'ai pas l'impression que ce soit un fouteur de merde*. Son "altercation" avec Blanc à l'euro, si on bannissait tous les joueurs qui ont "eu des mots" avec leur coaches (rappel: Ferguson qui balance sa chaussure dans l'arcade de Beckham)... Je ne dis pas que c'est bien loin de là mais ça ne mange pas plus de pain que ça. Mais quand on voit son talent et la forme qu'il tient, comment s'en passer?
Sinon, j'espere voir Gignac en Espagne à la place de Bafé Gomis. Au top comme il l'est actuellement, il peut même peser sur Pique, Ramos, Puyol. Et Arbeloa: finger in the nose!
*somagic* Niveau : CFA
Un peu comme Cristaline... j'avoue que je ne suis pas un fan de nasri mais son début de saison avec City est quand même trés bon.
Bon aprés ça tient qu'à moi mais le fait que l'on prépare une coupe du monde qui se déroule dans deux ans, je comprends pas trop le fait que des "jeunes" ne soient pas plus intégré. Dans la plus part des sélections sud americaines on peut trouver de trés jeunes joueurs. on ne regorge pas d'autant de talents mais je pense surtout à un joueur en particulier sur un de nos postes qui pose problème: Lucas Digne. En dehors de sa hype "football manager", il est extremement fort. jeune certes mais fort.
Culture de l'instant... 3 buts ( dont 1 qui est franchement pour Jourdren ) et hop chez les bleus...
Scotch_OMsoccer Niveau : Loisir
Abusé : les mecs gagnent moyennement contre 2 équipes de faible niveau et on se remet à parler de dynamique retrouvée, d'un groupe qui se construit

et dès qu'il va y avoir une branlée contre l'Espagne, ca va retomber dans la critique la plus amère, non sans préciser que cela fait 4 ans que cette équipe n'arrive pas à hausser son jeu

Sérieux, Finlande et Biélorussie, Really?
Les mecs (notamment Dave Appadoo, l'auteur), gardez les pieds sur terre, enfoncez les bien dans le seul même parce que vous avez pas fini de vous en gaufrer des désillusions
scotch

Tu as raison sur le fond, les bleus n'ont pas été transcendant mais on va pas faire la fine bouche, on a 6 points sur 6 c'est bien

quand on voit les résultats de l'italie ( 2-2 contre la bulgarie et seulement 2-0 à domicile contre malte ), de l'espagne qui galère grave et se prend un poteau contre la géorgie, de l'angleterre qui manque de perdre contre l'ukraine ( bonne équipe ), le portugal 2-1 contre le luxembourg, le maroc qui perd contre le mozambique, l'argentine qui galère contre le pérou ( qui a bien progressé ) etc...

bah on se rend compte que la phrase toute faite "y'a plus de petits matchs" est de plus en plus vraie...

les grosses taules existent toujours mais y'en a de moins en moins
Scotch_OMsoccer Niveau : Loisir
tu pas prendre l'exemple de L'Italie et de l'Espagne, tous 2 finalistes du dernier Euro

Dans leur cas, surtout chez les ritaux, c'est pas vraiment révélateur de ce qu'ils peuvent faire dans une compét

au contraire de la France qui rate tous ses rdv internationaux (compét je parle) depuis quelques temps.
Y a quand même un gros déficit et c'est pas en faisant tourner à mort qu'on va souder quoique ce soit

tu le disais toi même: culture de l'instant
dès lors, commet prétendre tenir sur la "durée"?
Le positif;

Deschamps a poursuivi en 4/3/3. S'il y a amélioration collective ça vient de là et pas d'ailleurs. Les meilleurs matchs de L Blanc étaient aussi dans ce schéma. Mais avec les entraîneurs français on est jamais sûr de rien et il est probable que Deschamps va changer pour un autre schéma bien pourri contre l'Espagne.

Le négatif;

1/ Quand on fait un milieu avec des joueurs de labeur on a inévitablement un jeu laborieux. 3 milieux défensifs c'est un peu grotesque contre la Finlande et la Biélorussie. Contre l'Espagne on joue avec 10 arrières? Avec ce type de joueurs il est difficile de tenir le ballon (à part avec Diaby) et de proposer un jeu très technique pour approvisionner les attaquants.

2/ Pour qui a joué au football il est affligeant de voir des professionnels incapables de faire autre chose que cette fuite désespérée vers leur but à la moindre attaque adverse. Apprendre aux joueurs à resserrer les lignes et a contenir l'adversaire haut sur le terrain ( pressing des attaquants sur la relance adverse et appuie sur le hors-jeu avec une défense alignée ) ça ne doit pas prendre plus d'une journée à faire appliquer à des joueurs qui sont la crème de la crème.

3/ Faire jouer un avant-centre à l'aile droite on dirait que ce genre de fantaisie charmante qui n'apporte rien semble être la spécialité des sélectionneurs français (rappelons-nous Debuchy ou Nasri à l'aile droite à l'Euro). Un Valbuena aurait été plus indiqué pour ce poste. Lui au moins ne dézone pas à tout bout de champs, sait tenir le ballon devant et est meilleurs pour déborder et centrer. Rien de tel qu'un spécialiste du poste à son poste.
On verra, mais le constat se trouve surement entre "on est tout pourri" et "on va taper les espagnols"...

Nous n'avons pas actuellement une génération monstrueuse, et j'ai regardé les jeunes, y'en a pas des masses qui cartonnent...

Donc on risque de galérer encore qques années...

Maintenant, on est bien avec 6 points, on verra pour le futur mais j'espère que deschamps ne se fera pas dessus tactiquement comme blanc face à l'espagne...
Tiens je suis pour une fois d'accord avec Buddy!

Ben oui parce que toute la Presse à conchié les joueurs de l'EDF comme quoi ils avaient trahi le chevalier Blanc sur son beau destrier!

Bulshitt si quelqu'un a trahi dans cet Euro, qui s'est trahi lui même en reniant ses principes depuis 2ans c'est bien Blanc!

Le mec a prôné le jeu pendant 2 ans il à managé son groupe en conséquence; en motivant les mecs pour qu'ils jouent, certes ils se sont chié contre la Suède, mais ça c'est français quand ils sont favoris ils branlent rien, et au moment de jouer les Espingouins, il se chie dessus le Blanc et te sort une équipe remaniée Ultra défensive! Dès lors il a trahit ses joueurs, et pas l'inverse. Et donc on pouvait pas gagner!
Quand on à la Classe on crève avec ses idées mais on en change pas à la phase critique de la compétition!
Monsieur Blanc pour la conclusion des ces 2 années somme toute moisie je ne vous remercie pas (pour 98 un peu quand même)!
Ça devient totalement rébarbatif ces articles qui disent grossièrement : "La France pourrait être une top équipe". Mais m*rde à la fin, on l'a pas déjà eu ce refréna vent l'Euro ? Toujours les mêmes mots, les mêmes espoirs et surtout, les mêmes bouches pour critiquer après. Ça m'agace. C'est pas en jouant 2 matchs contre des équipes qui ne sont même pas dans le top 50 de la FIFA (supporters finlandais, biélorusses, mes plus plates excuses si je me trompe, je parle en absence de connaissances !) qu'on va commencer à parler d'un projet Deschamps. Ok, on a vu quelques bons joueurs émergés mais, face aux espagnols, allemands, italiens, anglais, brésiliens, argentins et j'en passe, ça donne quoi ? Cette optimisme m'énerve. On lui laisse pas le temps à cette équipe de France. Bandes d'impatient. C'est comme son jeu d'ailleurs. Elle ne se laisse pas assez le temps avant de construire son action. Prenez par exemple l'Espagne, le nombre de minutes qui s'écoule entre la remontée du ballon et l'occasion ou but, c'est impressionnant ! Alors j'veux pas faire le rabat-joie, mais, faut se calmer un minimum et pas clamer partout que, ça y est, on a peut-être trouvé quelque chose. ATTENDONS ! Je garde toujours confiance. Sinon, DD, si tu pouvais me lire, balance de la folie stp, des têtes brûlés comme Hatem. Un peu de folie quoi !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 16