En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Le jour où...

Vladan Lukić : du FC Metz à l’armée serbe

Quand Vladan Lukić annonce son départ sans sommation en 1999, c'est pour rejoindre l’armée serbe de Slobodan Milošević...

Modififié
Qu’elle est dure, la gueule de bois du côté de Saint-Symphorien en cette saison 1998/99… Un titre perdu la saison précédente pour quelques buts au goal average et une tête de Guivarc’h sur la barre du RC Lens... Le FC Metz se présente en ce début de championnat privé de ce que l’on appelle généralement sa « colonne vertébrale » : l’Italie accueille Rigobert Song chez l’éphémère promu Salernitana, et Jocelyn Blanchard ne peut décemment pas dire non à une offre de la Juventus. Robert Pirès, quant à lui, appose sa signature en bas du contrat phocéen, et ne découvrira donc pas la Champions avec son club formateur.

Pas plus que les membres de l’effectif restés au port en tout cas, puisque Metz se fait sortir dès le tour préliminaire par les plus que modestes Finlandais d’Helsinki. La faute à une équipe trop remaniée, la flamme vacillante d’un groupe resté sur sa faim et surtout un recrutement à la ramasse : la presse locale annonce Luc Nilis, Tore André Flo, les frères Mpenza, le Mexicain Hernandez et même Dugarry, les supporters devront finalement faire avec David Régis, Sébastien Schemmel, Ludo Asuar et Franck Rizzetto. Le bad. Autant dire que le pauvre Joël Muller, qui rame depuis plusieurs mois avec son effectif, n’avait pas besoin de plus. Et pourtant, il n’est pas au bout de ses surprises…

Un enfant du pays


Un entraîneur confronté au départ soudain d’un cadre, ce n’est pas une première. Clash de vestiaire, problème de contrat, offre impossible à refuser ou plus souvent mésentente sur la fiche de paie, les motifs sont légion quand une saison part en cacahuète. Mais Vladan Lukić est très loin de toutes ces considérations, lorsque, le 30 mars 1999, il claque la porte du club lorrain. Non, quand Vladan Lukić annonce son départ sans sommation, c’est pour rejoindre... l’armée serbe de Slobodan Milošević.


L’histoire entre le numéro 9 et les Grenats avait démarré un an et demi plus tôt. Obligé encore une fois de recruter malin, la cellule messine tente un coup de poker en rapatriant le sulfureux Fred Meyrieu, exilé au FC Sion. Le 10 est trouvé, mais Metz reste faible devant, avec l’inconstant Bruno Rodríguez et le jeune Saha. Meyrieu apportera ses coups de patte magiques, sa grinta, son toucher de balle délicieux et une suggestion : son coéquipier Lukić. Élevé aux côté des « Brésiliens d’Europe » -Savićević, Mihajlović ou encore Prosinečki – qui forment la génération championne d’Europe de l’Étoile rouge de Belgrade, le prometteur Vladan apprend vite et bien. Trop jeune pour participer à la victoire de 1991, l’attaquant explose dès la saison suivante et atteint très vite les 100 buts, les titres et les premières sélections. Suffisant pour décrocher une place au soleil, du côté de l’Atlético de Madrid…

Mais la greffe se passe moins bien que pour ses glorieux aînés, et voilà Lukić prêté au bercail à deux reprises, avant d’être vendu en Suisse, donc, suite à une dernière tentative du côté de Marbella, sans grand succès. Le cœur, la tête et les tripes sont probablement restés au pays.
« Nos supporters sont au front… Mon peuple meurt et verse son sang, comment pourrais-je jouer ? » Siniša Mihajlović, en 1992
Patriote, engagé, le Serbe avait déjà choisi de fêter le réveillon 92 sur le front en compagnie de Mihajlović et des soldats supporters de l’Étoile rouge, lorsque Croatie et Serbie se déchirent : « « Beaucoup de nos supporters de la tribune nord écrivent indubitablement les plus belles pages de l’histoire de la Serbie » , déclare-t-il alors… L’actuel Mister du Milan AC ajoute, prémonitoire : « Nos supporters sont au front… Mon peuple meurt et verse son sang, comment pourrais-je jouer ? Il m’est même venu à l’idée qu’il était inconvenant de jouer et de se réjouir au milieu de tant de drames. »

L’appel du drapeau


Pourtant, c’est bien lui, Vladan Lukić, qui va lancer la saison messine sous la forme d’un cachou rageur dans la lucarne de Gerland et d’une victoire à l’extérieur annonciatrice d’une des plus belles pages du club. 38 matchs d’un championnat promis à deux équipes inattendues plus tard, Lukić attaque sa seconde saison fort d’une cote de popularité sans faille dans les travées lorraines. Saison au cours de laquelle les trajectoires d’un joueur et d’un pays vont alors se croiser… Laborieux en D1, sortis en C1, les Messins se présentent affaiblis pour affronter la C3 dans laquelle ils sont rebasculés. Coquin, le destin place alors l’Étoile rouge de Belgrade sur le chemin de l’avant-centre.


Inefficace, frustré et probablement l’esprit ailleurs, Lukić attire les critiques, et, blessé, ne joue pas le match retour, remplacé par son compatriote Jestrović.
« L´inconvénient est qu'à Metz, je n´ai toujours pas compris où je jouais. À droite, au centre, à gauche, ça change tout le temps. » Vladan Lukić, en 1999
S’ensuit une bataille de mots avec le président Molinari. Lukić : « Ce n´est pas un problème personnel si je ne marque pas. J´estime que je ne bénéficie pas d´assez d´occasions. L´inconvénient est qu´à Metz, je n´ai toujours pas compris où je jouais. À droite, au centre, à gauche, ça change tout le temps… » Reprise au vol du prez’ : « Le fait d´avoir une réaction individualiste et égoïste n´arrange pas les affaires du club ni les siennes. Désormais, Lukić s´est mis tout le monde à dos, le public comme ses partenaires. » Ambiance.

Un retour en D2 grecque


Si Lukić n’a jamais semblé aussi loin des préoccupations sportives, il faut probablement élargir le regard. Les huit années de tensions et d’affrontements qui déchirent l’ex-Yougoslavie atteignent à ce moment des sommets de violence, et les lignes de front se durcissent autant que les exactions éclatent au grand jour. Chacun prend position, et Vladan n’est pas des plus modérés. Janvier 1999, le massacre de Račak entraîne la mort de 45 Albanais du Kosovo. La police de Milošević est pointée du doigt, et l’OTAN, qui accuse les Serbes d’être plus globalement à l’origine de 2000 victimes civiles et 300 000 réfugiés kosovars, lance l’opération Allied Force en bombardant les positions de l’armée.
« La Serbie est une victime. Personne ne changera nos frontières contre notre volonté. » Vladan Lukić, en 1999
Lukić se pointera dans la foulée dans le bureau de son président en ce 30 mars 1999 pour annoncer son départ immédiat pour son pays d’origine et sa volonté de combattre aux côtés des siens : « La Serbie est une victime. Personne ne changera nos frontières contre notre volonté. » Voilà donc l’histoire du footballeur pro devenu soldat réserviste. Pas directement engagé sur le front les armes à la main, le désormais ex-pro apporte son image et sa cote de popularité auprès des hommes. Il le dira lui-même : « Je suis resté dans ma région en soutien aux troupes et à la population. Je leur apportais à manger, je discutais avec eux, j’aidais à la livraison de matériel militaire ou médical. C’était plus une aide logistique et humanitaire. »


Ces quelques mois passés au cœur de cette guerre fratricide le changeront fatalement. À l’été 1999, alors que le volet kosovar semble tirer à son terme en même temps que la Macédoine s’enflamme, Lukić tentera bien de rechausser les crampons, du côté de la D2 grecque. On s’en doute, il est trop tard, rincé qu’il est : « Mon cœur n’y était plus, mes jambes ne comprenaient plus l’intérêt d’envoyer un ballon au fond d’un filet après ce que j’avais vécu. » Viscéralement impliqué, physiquement engagé, Vladan Lukić portera ensuite ses convictions en costume, dirigeant l’Étoile rouge chère à son cœur durant 3 ans et demi. Les supporters n’ont en effet jamais oublié celui qui, en 92, avait « rendu visite, à quatre reprises, dans sa Mazda 323, à ses camarades combattant à Erdut  » selon le Sportsli Zurnal. Un homme chargé de hisser à nouveau dans le ciel un club en reconstruction, club qui flirte toujours avec son nationalisme exacerbé et assume la complexité de son histoire.
« Ma carrière n’est pas grand-chose face à ce que représente pour moi l’idée que je me fais de mon pays. » Vladan Lukić
Vladan Lukić semble y avoir trouvé sa place durant un temps, loin des armes, mais au plus près de ses convictions. L’échec de son projet de Ligue balkanique (rien à voir avec Patrick et Isabelle), ainsi que la pression de l’UEFA qui accuse son « laxisme » envers les ultras auront raison de son énergie et de sa présidence dont il s’efface. Sans regret : « Aujourd’hui, si tout était à refaire, je referais la même chose. Ma carrière n’est pas grand-chose face à ce que représente pour moi l’idée que je me fais de mon pays. »

Par Julien Emel
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


vendredi 22 septembre EXCLU : 120€ offerts au lieu de 100€ pour miser chez France-Pari !
Hier à 10:40 Le fou sosie de Marek Hamšík 3
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
samedi 23 septembre Wayne Shaw suspendu deux mois pour avoir mangé une tarte 5 samedi 23 septembre Le jeune fils de Donald Trump rejoint DC United 11 samedi 23 septembre Ronaldinho sait toujours y faire 3 samedi 23 septembre Quand les Ultramarines enflamment Bordeaux 1 samedi 23 septembre Le récap de la #SOFOOTLIGUE 2 vendredi 22 septembre Le Shanghai Shenhua accuse SFR Sport d’avoir déformé les propos de Tévez 8 vendredi 22 septembre Rolf Fringer agressé physiquement par Christian Constantin 33 vendredi 22 septembre Le but fou d'Enzo Pérez 13 vendredi 22 septembre Le magnifique loupé en D1 roumaine 2 jeudi 21 septembre L'UEFA crée « la Ligue des nations » 102 jeudi 21 septembre 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon 2 jeudi 21 septembre 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 5 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 23 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 17 mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 13 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 35 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22