1. // Coupe du monde 2014 – Petite finale – Brésil/Pays-Bas

Vlaar et la manière

S'il n'a eu aucun but marqué en 120 minutes lors de la demi-finale entre l'Argentine et les Pays-Bas, c'est autant la conséquence du manque d'inspiration des joueurs offensifs que du talent de ceux censés les empêcher de s'exprimer, avec deux experts en la matière : Javier Mascherano côté albiceleste et surtout Ron Vlaar chez les Oranje, qui a écœuré Messi, Higuaín et consorts. Il est sûrement là, le meilleur défenseur du Mondial.

Modififié
2 10
« C'est le sport et c'est dur. Mais je suis un mec et je ne vais pas me mettre à pleurnicher. » Ron Vlaar n'est pas de l'école David Luiz. Quand il perd, ses yeux restent secs, il ne lève pas les bras au ciel pour implorer le Seigneur, il n'en fait pas des tonnes devant les caméras. Il a juste le visage un peu plus fermé que d'habitude. À peine plus en fait, car le loustic n'est pas du genre expressif. Sur un terrain, peu importe l'adversaire, peu importe l'enjeu, il est en mission. Laquelle ? Annihiler les offensives de l'adversaire. Toutes, et peu importe la manière. Mercredi, face aux Argentins, on l'a vu tout bien réussir : dominer son monde dans le jeu aérien, anticiper les appels, couper des trajectoires de balle, contrer des tentatives de frappe, gagner un nombre incalculable de duels, tacler s'il le faut. Un véritable best of de la profession de défenseur, agrémenté d'un geste bonus : jeter littéralement son corps vers la balle pour mettre sa tête en opposition une des très rares fois où il s'était laissé déborder par Gonzalo Higuaín. Un geste sacrificiel, qui symbolise parfaitement le gazier au profil de battant. L'esthétique, rien à foutre, l'important, c'est l'EF-FI-CA-CI-TÉ. Et attention, tout ça effectué dans le cadre strict des règles, avec zéro carton concédé depuis le début de la compétition. Un gars propre, carré, réglo, froid, endurant, dur au mal, jamais battu, toujours concentré sur son objectif. Une machine de guerre. Possiblement le meilleur du Mondial dans le registre défensif. Et tant pis pour le tir au but manqué lors de la séance fatidique en demi-finale, sur son bilan individuel, c'est un fait malheureux mais anecdotique.

Youtube

Une chose est sûre, c'est l'homme de base de Louis van Gaal. Son fidèle soldat qu'il a vu éclore alors qu'il était à la relance en tant qu'entraîneur de l'AZ Alkmaar à partir de 2005. Vlaar avait alors la petite vingtaine et son éclosion au plus haut niveau va prendre plus de temps que prévu. La faute à des choix de coaching sacrifiant la jeunesse, la faute surtout à un corps fragile et à des blessures à répétition qui vont freiner sa progression, dans son club formateur d'abord, puis à Feyenoord à partir de 2006. Entre deux séances de rééducation, il parvient tout de même à glaner deux titres européens de suite chez les Espoirs, en 2006 et en 2007. Lors de cette dernière édition, il est même le capitaine de la jeune sélection oranje, qui évolue à domicile. Mais les pépins physiques reviennent et les blessures sont chaque fois plus graves. En 2008/2009, il connaît même une saison blanche (aucun match officiel disputé). Ça semble déjà sentir le sapin pour la carrière du grand dadais, mais il va pourtant rebondir dès la saison suivante et gagner sa place de titulaire à Rotterdam sous la direction de Mario Been. Après trois saisons pleines, dont une dernière terminée à la deuxième place d'Eredivisie sous les ordres de Ronald Koeman, Ron Vlaar s'engage à l'été 2012 pour trois ans avec Aston Villa, juste après avoir connu une première campagne internationale catastrophique avec la sélection A, à l'occasion de l'Euro polono-ukrainien.

Viril mais correct


En Angleterre, Ron Vlaar est vite promu capitaine d'une équipe à la peine, qui se traîne dans le bas de tableau et doit chaque fois lutter pour son maintien. Elle y parvient non sans mal, avec notamment des stats défensives décevantes. Le stoppeur hollandais fait pourtant très correctement son boulot, imposant son mètre 89 pour plus de 80kg sur les pelouses de Premier League. Son style viril mais correct lui vaut un surnom flatteur du côté des supporters des Villans : Concrete Ron, littéralement Ron en béton. En fin de saison dernière, il a néanmoins fait montre d'une pointe d'agacement face à l'impossibilité de son club d'espérer mieux que la lutte pour le maintien. Son excellente Coupe du monde pourrait lui ouvrir d'autres perspectives plus ambitieuses. Un transfert paraît très envisageable, d'autant qu'il ne lui reste qu'un an de contrat et qu'Aston Villa, pas au mieux financièrement, n'est pas franchement en position de refuser un peu de cash. Certains tabloïds anglais lui voient un avenir à Manchester United, qui sera dirigé à compter de la saison prochaine par... bah, Louis van Gaal. Ça fait sens.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Vous devriez mettre encore plus de pub sur vos pages ! Entre les pubs affiche et les vidéos, la page met trente plombs a arriver. ( voila mon coup de gueule qui n'a rien a voir avec l'article mais je ne savais pas ou le faire )
Verre à tie Niveau : Loisir
Je suis un footix je ne le connaissait pas

Il a été très bon durant ce mondial
Je ne me souviens plus avec qui je me suis pris la tête qui me disait que Vlaar était nul vu qu'il jouait à Aston Villa.
Entre les Van Dijk, De Vrij, Veltman, Ake, kongolo, Martins Indi, Rekik, Bruma..etc, pas trop d'inquiétudes pour les néerlandais quant à l'avenir de la défense
Fredinhovic95 Niveau : Ligue 2
Message posté par tartopoil
Je ne me souviens plus avec qui je me suis pris la tête qui me disait que Vlaar était nul vu qu'il jouait à Aston Villa.
Entre les Van Dijk, De Vrij, Veltman, Ake, kongolo, Martins Indi, Rekik, Bruma..etc, pas trop d'inquiétudes pour les néerlandais quant à l'avenir de la défense


Non Kongolo est naze,j'ai maté ses matchs donc ceux du Feyenoord,il me fait presque regretter Mathijsen
Je trouve dommage qu'on ait pas vu Van Dijk en CDM.
PeleGood-MaradonaBetter-GeorgeBest Niveau : CFA2
A priori il y a encore des gens qui ne connaissent pas AdBlock.

Sur Vlaar en effet son match a été énorme contre l'Argentine et il aurait sa place tranquillement à United s'il reste sur cette lancée.
Moi, je vois mal Van Gaal prendre un joueur de 29 ans à United.
Je vois plus De Vrij et Blind.
Message posté par Fredinhovic95


Non Kongolo est naze,j'ai maté ses matchs donc ceux du Feyenoord,il me fait presque regretter Mathijsen
Je trouve dommage qu'on ait pas vu Van Dijk en CDM.


Kongolo est très très jeune.
Benito-Bx Niveau : CFA
Note : 1
Message posté par tartopoil
Je ne me souviens plus avec qui je me suis pris la tête qui me disait que Vlaar était nul vu qu'il jouait à Aston Villa.
Entre les Van Dijk, De Vrij, Veltman, Ake, kongolo, Martins Indi, Rekik, Bruma..etc, pas trop d'inquiétudes pour les néerlandais quant à l'avenir de la défense


C'est avec moi :-)

Je dois reconnaître que sur ce tournoi Vlaar m'épate. Maintenant il est sûrement dans la forme de sa vie, limite en sur-régime...

Je persiste à dire qu'à Aston Villa, l'ensemble de la défense fait des prestations assez médiocres la plupart du temps et que je n'ai jamais vu Vlaar surnager plus que ça.

Mais je suis surpris de son niveau sur cette compétition. Je te l'accorde volontiers. Pour moi, Van Gaal peut prendre Janmaat et Blind avec lui à Man U deux backs prometteurs.
Message posté par Benito-Bx


C'est avec moi :-)

Je dois reconnaître que sur ce tournoi Vlaar m'épate. Maintenant il est sûrement dans la forme de sa vie, limite en sur-régime...

Je persiste à dire qu'à Aston Villa, l'ensemble de la défense fait des prestations assez médiocres la plupart du temps et que je n'ai jamais vu Vlaar surnager plus que ça.

Mais je suis surpris de son niveau sur cette compétition. Je te l'accorde volontiers. Pour moi, Van Gaal peut prendre Janmaat et Blind avec lui à Man U deux backs prometteurs.


Ouais mais même le meilleur défenseur mondial ne peut pas avoir de bonnes prestations dans une défense désaccordée.
Je trouve que Janmaat est déjà dans les meilleurs latéraux mondiaux mais il rate complètement sa coupe du monde, c'est très dommage parce qu'il va finir à Newcastle.

je n'en démords pas par rapport à la dernière fois, si Wilmots faisait un petit peu confiance à la Jupiter League, je pense que la Belgique aura une équipe autrement plus forte.
Crois-moi, jouer dans un gros club ne veut pas dire grand chose aujourd'hui et Van Gaal l'a prouvé avec les Vlaar, De Vrij ou Blind
Enorme surprise pour moi, car son mondial a été excellent. Il aura mis du temps à éclore et n'est plus jeune mais au moins pour le prochain Euro voire le prochain Mondial, on a notre taulier en défense!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Serge, champion du monde
2 10