Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Bayern-Besiktas

Vive le vent, vive Lewandowski !

Toujours aussi efficace et chassant les records, Robert Lewandowski est l’un des rares titulaires indiscutables au sein du Bayern Munich de Jupp Heynckes. Avec qui il entretient visiblement une belle relation. Et ce, malgré les rumeurs persistantes qui l’envoient au Real Madrid.

Modififié

Robert Lewandowski est un mec cool. Alors qu’il s’apprête à défier Beşiktaş en huitièmes de finale aller de Ligue des champions, l’attaquant s’est prêté au jeu de la com’ du club stambouliote en apparaissant dans un petit clip humoristique remasterisé (le même procédé avait servi à annoncer l’arrivée des recrues dans le club turc cet été) mis en ligne sur Twitter par son ennemi d’un soir. Mais pas la peine de compter sur une quelconque aide du Polonais à l’égard de l’adversaire une fois que les pieds seront plantés sur la pelouse. L’avant-centre le dit, l’avant-centre le répète, l’avant-centre le certifie : son esprit est exclusivement tourné vers les trophées à décrocher cette saison avec le Bayern Munich.


Sur le terrain, et ce n’est pas une surprise, Lewandowski le prouve par une incroyable régularité. Le meilleur buteur de Bundesliga 2014 et 2016, qui est bien parti pour confirmer son amour pour les années paires et qui reste sur deux saisons à trente galettes en championnat, en est cette saison à vingt unités à onze journées du buzzer. Le dernier en date, inscrit sur penalty à Wolfsburg dans le temps additionnel dix minutes après être entré en jeu, a permis à son équipe de rafler ce week-end sa treizième victoire consécutive toutes compétitions confondues. S’il marque contre le Hertha Berlin le week-end prochain, le tireur d’élite aura marqué lors de douze rencontres d’affilée à la maison en Bundesliga, et battra un record détenu par... Jupp Heynckes, son entraîneur. Symbolique pour les deux hommes.

Du love...


Car entre eux, l’amour est réciproque. « Jupp est un super entraîneur et une personne formidable, a ainsi frissonné Lewandowski dans les colonnes de Kicker au moment d’évoquer la retraite définitive quasi certaine du coach en fin de saison. Lui seul sait ce qu'il doit faire. Nous devons ensuite respecter sa décision. Il a beaucoup réfléchi à ce sujet. Pour le moment, je me réjouis beaucoup de pouvoir travailler avec lui. » En retour de cette flamme dévoilée en public, Heynckes lui offre une confiance aveugle.


Certes, le talent et les statistiques de l’ancien du Borussia Dortmund se suffisent à eux-mêmes pour persuader n’importe quel technicien d’agir de la sorte. Surtout que Sandro Wagner n’a pas encore montré qu’il était apte pour le top niveau, et que Thomas Müller ne représente pas un pur numéro neuf. Reste qu’au sein de l’effectif bavarois, rares sont ceux qui peuvent se targuer de posséder un statut de titulaire intouchable. Mats Hummels, sans doute. Sven Ulreich, parce que Manuel Neuer est absent. Voire, peut-être, Joshua Kimmich et sa polyvalence. Derrière ces quatre hommes, les joueurs les plus utilisés s’appellent Thomas Müller et Niklas Süle. Robert, lui, est largement leader de ce classement des minutes disputées.

... et quelques concessions


Lewandowski réclamait une doublure ? Heynckes l’a donc écouté et a poussé auprès de ses dirigeants pour que sa volonté soit faite. Lewandowski voulait disposer de créneaux pour se reposer et d’autres pour égaler le record précédemment évoqué ? Heynckes l’a entendu et gère désormais le temps de jeu de son poulain en fonction de ses envies. En échange, Heynckes impose un investissement sans faille à son protégé, notamment face aux rumeurs omniprésentes et étouffantes faisant état d’un possible transfert au Real Madrid (et donc d’un intérêt prononcé du joueur pour la Maison-Blanche selon Marca) ? Lewandowski accepte une grosse interview pour mettre les points sur les i, toujours dans Kicker : « Si je pense aux spéculations sur le Real ? Si j'y pensais, je ne serais pas bien, je ne serais plus concentré sur mon travail. Je suis un joueur du Bayern et je veux tout donner ici, c’est ce qui vient en premier à l'esprit. » Terminé les déclarations maladroites sur l’âge supposé trop avancé du groupe ou sur la supposée radinerie des dirigeants. Les rêves de triplé encore là, l’idylle Heynckes-Lewandowski est trop belle pour risquer de dégueulasser la fin.

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 12:30 Un Ukrainien refuse de faire face au drapeau russe 24
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
samedi 18 août Leeds enchaîne 19