Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Groupe A
  2. // France/Afrique du Sud (1-2)

Vive la France

La France est parvenue à être encore plus ridicule sur le terrain qu'en dehors. Il fallait quand même le faire, bah ils l'ont fait. Impossible n'est pas français.

Modififié
Voilà, c'est fini. La calvaire s'arrête là-dessus. Les Bleus ont donc perdu deux buts à un leur dernier match de Coupe du Monde. Selon un scénario que même les esprits les plus cyniques ne pouvaient imaginer. Tout est parti en couille. Gourcuff a été expulsé, sévèrement. Sans doute histoire de favoriser le pays organisateur... Alors certains ne manqueront pas de critiquer l'arbitrage et l'expulsion certes sévère de Gourcuff, mais le mal était déjà fait. La France était déjà lamentablement menée 1-0, et les Sudafs avaient même eu plusieurs balles de deux à zéro, donc il a bon dos l'arbitrage. Parce que même sans ça, c'était un véritable désastre. C'en était limite exceptionnel. La réalité a torpillé la fiction, et l'Afrique du Sud les Bleus.

Le désastre était prévisible, mais à ce point... Ainsi, au coup d'envoi, personne ne pouvait penser que la chute serait si terrible. La dernière composition de Raymond Domenech est la suivante : Lloris - Sagna, Gallas, Squillaci, Clichy - Gourcuff, A. Diarra (cap.), Diaby - Gignac, Cissé, Ribéry. Une compo toute symbolique pour la dernière de Ray Strange. Oui, la France joue donc un match décisif de Coupe du Monde, qu'elle est obligée de gagner 4-0, avec deux milieux défensifs, Djibril Cissé en pointe, et Gignac avant-centre. Ah oui, et Alou Diarra capitaine. Evra, Abidal et Malouda écartés... Sans doute pour des raisons sportives.

Mais les "coupables" écartés, ce n'est pas pour autant que les Bleus vont mieux. La preuve, les Bleus souffrent autant que contre le Mexique, c'est dire. Les meilleures actions françaises sont des hors-jeu de Cissé (le premier seulement à la 8è, exploit) et des frappes pourries de Gignac. De l'autre côté, Pienaar et Tshabalala se baladent au milieu de Gallas, toujours aussi naze, Clichy, Sagna et compagnie. La défense française fait peine à voir. Le premier but sudaf vient dès la vingtième minute, sur corner. Lloris est trop court, Diaby dépassé par Khumalo. L'Afrique du Sud se promène tellement, on dirait le Brésil. C'est le bordel dès qu'elle a le ballon, la panique dès qu'elle a un corner. La France prend l'eau. Une honte. Une souffrance. C'est terrible. C'en est même trop...

Du coup, en seconde mi-temps, on en est à souhaiter la qualification des Sud-Africains. Bah oui, l'Uruguay mène un à zéro. Un deuxième but uruguayen, deux buts des locaux, et le tour est joué. Surtout, vu les faillites de la défense française, le coup est jouable. Sur une superbe combinaison, les Sudafs trouvent le poteau. Puis c'est Lloris qui sort une grosse parade. De loin le meilleur Bleu... Diaby et Diarra perdent pied. Ribéry joue toujours la tête la première. Cissé sort à l'heure de jeu, remplacé par Thierry Henry. Pour son dernier match en bleu. Le grand bleu. Heureusement, à la soixante-cinquième minute, Henry parvient à faire une main. L'honneur est sauf. Grâce à un but de Malouda, bien servi -il faut le signaler- par Ribéry.


Au moins, la France a mis un but. Bilan final : un point, un but, quatre encaissés. La France aurait pu aligner Duverne, Mankowski, Boghossian et Domenech, sur le terrain, que ça n'aurait pu être pire. Au moins, les Bleus ont eu la bonne idée d'être pitoyables sur le terrain. Les critiques, ne serait-ce qu'un temps, se recentreront sur leur performance, minable. Car maintenant, place aux réactions, et ça ne va pas être beau à voir. Une petite pensée pour les Irlandais pour finir. Parce qu'au final, la France aurait mieux fait de les laisser se qualifier...

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 23
Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
À lire ensuite
Salpingidis, la trompette