En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. // MONDIAL 2014
  2. // ZONE AFRIQUE
  3. // BARRAGE
  4. // ALGÉRIE/BURKINA FASO (1-0)

Viva l'Algérie !

Avec un arbitrage maison, la sélection de Vahid Halilhodžić l'emporte 1-0 et se qualifie pour le Mondial aux dépens d'un Burkina Faso de toute façon trop léger.

Modififié
Pour cette rencontre, un retour de barrage après une défaite 3-2 à l'aller, l'Algérie n'a négligé aucun détail. On ne parle pas ici du stade plein six heures avant la rencontre, des coups de klaxon sous les chambres des visiteurs à l’hôtel la veille ou le bâillonnement du Pascal Praud local. Mieux, une bonne vieille technique utilisée partout dans le monde, mais qui a particulièrement bien fait ses preuves sur le continent africain : le conditionnement de l'arbitre de la rencontre, le Sénégalais Diatta. Ce n'est pas très beau, fair-play, mais si le football n'était que justice et bons sentiments, ça se saurait. Les Burkinabés ont de quoi avoir la rage. En même temps, ils connaissaient la musique, ils ont fait à peu près la même chose à l'aller. Ils n'avaient qu'à plus anticiper. De toute façon, les entrées sur une jambe des frères Traoré ou de Bancé le prouvent, ce Burkina était bien trop limité, même si un poteau sur coup franc en toute fin de partie aurait pu tout changer.

L'attentat de Bougherra

Pour ce retour, coach Vahid a fait des choix. Des choix d'hommes, comme mettre Raïs M'Bohli sur le banc avec les arnaques défensives Mesbah et Belkalem. Mais dans l'esprit, c'est un peu comme à l'aller, comme ce que pouvait faire l'OGC Nice de Fréderic Antonetti, tiens : sept bouchers derrière (guerriers, si vous préférez) et trois mecs devant qui doivent se débrouiller pour faire la différence. Le casting du moment est maintenu avec les deux attaquants Slimani et Soudani, accompagnés par Sofiane Feghouli. Pour le Burkina, Bakary Koné et Yago le Toulousain sont de la partie en défense. Pitroipa est devant, en électron libre, alors que Charly Kaboré, brassard au biceps, se la joue numéro 10. Mais grosse surprise, dans une enceinte chauffée à blanc, ce sont les Étalons qui entrent dans le match. Bien mieux dans le match même, puisqu'ils ouvrent le score au bout de deux minutes de jeu contre une défense totalement à la ramasse. Mais le joker des Fennecs intervient. Le fameux arbitre qui avait vu un tirage de maillot au départ de l'action. Le ton de la rencontre est donné. Ce sera donc haché. Soit par des erreurs techniques criantes qui enverront le ballon hors des limites du terrain. Soit par des attentats, notamment celui de Bougherra sur Kaboré en fin de première période, lancé et les deux pieds décollés, qui ne prendra qu'un jaune. Auparavant, les Fennecs n'avaient eu qu'une occase, une tête de Slimani juste à côté sur un service impeccable de Ghoulam.

Le but de la libération signé... Bougherra


La patte gauche quatre étoiles du Stéphanois fera mouche au retour des vestiaires sur coup franc. Comme un symbole, lorsqu'il envoie le ballon dans la boîte et que Bakary Koné se troue, c'est Madjid Bougherra qui est là pour foutre le cuir au fond des filets et faire exploser le stade. Dur à digérer pour les Étalons. Kaboré perd ses nerfs et prend un jaune. L'Algérie continue comme si de rien n'était. Au moment d'entrer en jeu, Aristide Bancé doit faire avec l'intimidation d'un Halilhodžić qui n'est évidemment que rappelé gentiment à l'ordre par l'arbitre. En confiance, les derniers représentants du Maghreb en lice pour la qualif commencent alors à jouer en passes et à montrer un visage intéressant. Mais il y a encore du boulot pour pouvoir faire quelque chose en poule au Brésil. D'autant qu'il y a de grandes chances pour que Monsieur Diatta ne soit pas de la partie.

Par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 36
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 165