Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Fiorentina-Benevento (1-0)

Vitor Hugo, l'Astori continue

Endeuillée par la disparition brutale de Davide Astori, la Fiorentina a rendu un vibrant hommage au défenseur lors de la 28e journée de Serie A face à Benevento. Un adieu magnifié par le but inscrit par le stoppeur central brésilien de la Viola, Vitor Hugo, à qui échoie désormais la lourde tache de pallier sur le pré l'absence de l'ex-capitaine florentin.

Modififié

Fiorentina 1-0 Benevento

But : Vitor Hugo (25e)

Certains parleront de signe du destin. D'autres d'un but symbolique, iconique, qui restera à jamais dans un coin de la tête des supporters de la Fiorentina. Quoi qu'il en soit, ce dimanche 11 mars, Vitor Hugo de Souza a marqué l'histoire de son club en ouvrant le score face à Benevento peu avant la demi-heure du jeu, pour le compte de la 28e journée de Serie A.

Hommage total


Tout simplement parce que le défenseur brésilien, utilisé jusqu'ici avec parcimonie cette saison par son entraîneur Stefano Pioli (quatre titularisations en championnat) a marqué alors qu'il devait remplacer, au sein de la défense centrale florentine, Davide Astori, tragiquement disparu la semaine dernière. Un but inscrit alors que Vitor Hugo arborait le 31 au dos de son maillot. Un numéro qui n'est, bien entendu, pas sans évoquer le 13 emblématique de l'ancien capitaine de la Viola, qui a été récemment retiré par le club florentin pour lui rendre hommage.


L'hommage justement, a été la première chose que Vitor Hugo a eu en tête après avoir planté le premier pion de sa carrière en Serie A. Le défenseur a dignement refusé de fêter son but, se contentant de prendre dans ses bras ses équipiers, avant de dégainer un T-shirt à l'effigie d'Astori. Puis de se fendre d'un salut militaire à destination de son regretté Capitano. Un hommage qui vient parfaire celui que le club et les tifosi avaient déjà rendu à Astori en début de rencontre : un silence de cathédrale au moment de l'entrée des joueurs sur le terrain, une interruption du match à la 13e minute pour applaudir Astori et soutenir ses proches, et enfin un sublime tifo déployé par la Curva Fiesole, pour célébrer la mémoire du joueur.

Un nom qui en impose


La Viola l'a emporté un à zéro, et Vitor Hugo pourra sans doute dormir avec la satisfaction du devoir accompli après avoir tout fait dans les règles de l'art ce dimanche après-midi. Classe, mais pas forcément surprenant de la part d'un type coutumier des hommages solennels. Le nom complet de ce Brésilien de 26 ans, recruté cet été par la Viola, est en effet Vitor Hugo Franchescoli de Souza, un blase choisi par son père pour célébrer la mémoire de l'idole de la famille, Enzo Francescoli. Un nom un chouïa grandiloquent pour un destin détonnant. Né à Guaraci, au sud du Brésil, Vitor Hugo doit prendre son mal en patience avant de devenir un cadre du championnat local, où il devient une valeur sûre de la défense de l'América Mineiro puis de Palmeiras, de 2013 à 2017.


Avant de vraiment percer dans le football professionnel, le stoppeur a dû trimer comme un acharné pour aider sa famille à boucler les fins de mois. Il a ainsi travaillé comme vendeur de glaces, dans un body shop et s'est même retrouvé à récolter du coton. Sans jamais douter que son blase le prédestinerait un jour à vivre de sa passion. « Oui, j'aime mon nom. Je pense qu'il incite les autres à me devoir du respect » , a-t-on pu l'entendre dire. Mais ce dimanche-ci, ce n'est pas son nom que le défenseur de la Fiorentina avait envie de mettre en avant. Plutôt celui d'un autre joueur que l'Artemio-Franchi a montré qu'il n'oublierait sans doute jamais. Un joueur qui s’appelait Davide Astori.



  • Résultats et classement de Serie A

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Concours FIFA 19 Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clasico
    il y a 4 heures DERNIER JOUR : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions Hier à 16:26 Une amende de 2250 euros pour Lampard 12
    Partenaires
    Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible