1. //
  2. //
  3. // Reportage

Virtus Verona, « l’autre Vérone »

Vérone, l’Arena, le balcon de Juliette et la réputation de ville très intolérante. C'est finalement sans trop le vouloir que le troisième club véronais s'est érigé en porte-parole du mouvement antifa.

Modififié
279 23
Calé sur une chaise de camping, Luigi Fresco suit l’entraînement de ses joueurs, une opposition sur un demi-terrain défriché conclut la séance du jour. Bonnet vissé sur un crâne enfoncé dans son anorak, la dégaine n’est pas sans rappeler une légende du foot français : « D’ailleurs, j’aimerais bien le rencontrer, Guy Roux, combien il a fait à Auxerre lui, 40, 45 ans ? Bon, en tout cas, en saisons consécutives, je l’ai déjà battu. » Un peu de patience Gigi, tu l’as « seulement » égalé avec 36 saisons de suite sur le même banc de touche. Encore quelques semaines et ce sera fait : « D’autant que les trajectoires de nos clubs sont similaires, en partant de tout en bas. » La Virtus Verona ne réussira probablement jamais à être sacrée championne d’Italie, mais exister dans l’ombre des deux autres clubs de la ville est déjà une belle performance, surtout avec une telle étiquette politique.

Gigi Fresco, l'homme club


Nous sommes à Borgo Venezia, un quartier populaire à l’est du centre de Vérone, loin des chefs-d'œuvre architecturaux que nous offre cette splendide ville :
« J’habite à Borgo Venezia depuis mes cinq ans, je connais tout ici, c’est le club dans lequel j’ai débuté. » Luigi Fresco
« J’y habite depuis mes cinq ans, je connais tout ici, c’est le club dans lequel j’ai débuté, j’étais un très bon stoppeur et je reléguais sur le banc des mecs qui étaient recrutés dans des divisions supérieures. Un jour, on m’a demandé d’être entraîneur pour éviter de redescendre en dernière division, mais les 5 points en 4 matchs n’ont pas suffi. Tout le monde s’est barré et je me suis retrouvé un peu seul. » Fresco a alors 20 ans et raccroche les crampons pour devenir entraîneur/président en 1982, une double casquette qu’il endosse encore aujourd’hui. Triple même, puisque, dans le civil, il dirige quelques collèges le matin avant d’œuvrer foot le reste de la journée. Chandail aux couleurs du club sur les épaules, son directeur sportif, Adriano Zuppini, témoigne de cet acharnement : « Il s’est dévoué corps et âme pour son club et a même mis sa santé en péril. Un jour, il avait des coliques rénales, il pissait du sang, mais il a tout fait pour venir diriger le match.  »


De la « terza categoria » , anciennement la 10e division (aujourd’hui la 9e) jusqu’à la Serie D, premier niveau amateur, l’ascension est irrésistible avec une apparition en Lega Pro, c’était lors de la saison 2013-14.
« En 2013-14, on loupe les play-out pour trois points. Si on les atteignait, on se maintenait, car on a fini sur 7 nuls et une victoire, de quoi avoir des regrets. » Luigi Fresco
Déjà représentée par le Hellas et le Chievo, Vérone est la seule ville à pouvoir vanter trois équipes professionnelles : « On est tombés la mauvaise saison, celle de la réforme des championnats. On loupe les play-out pour trois points, si on les atteignait, on se maintenait, car on a fini sur 7 nuls et une victoire, de quoi avoir des regrets. » Une performance qui n’est pas passée inaperçue : « Mantova et la Casertana m’ont soumis des offres, mais je n’ai qu’une idée en tête, faire remonter l’équipe  » , annonce un Gigi revanchard. Pour cela, il compte sur la coopération des deux cousins qui lui prêtent quelques jeunes, tandis que « nos meilleurs vont chez eux en contrepartie. Nos rapports sont très bons, avec le Chievo on a même instauré un amical annuel pour ouvrir la saison. » Quand Capulet et Montaigu font la paix.

Mairie très à droite, ultras très à gauche


C’est l’heure de la séance vidéo pour analyser les erreurs lors de la défaite contre la Luparense.
« Le maire et ses collaborateurs n’ont pas sauté de joie quand on est montés chez les pros, eux sont de la Lega Nord (extrême droite), tandis que nous sommes vus comme le club de gauche. » Luigi Fresco
Les joueurs sont réunis dans une salle tapissée de fanions des clubs les plus méconnus, on y trouve celui de la Santa Lucia, 4e club véronais qui évolue à l’étage inférieur, en Eccellenza. Il y aurait donc de la place pour tout le monde dans une ville qui ne compte finalement que 260 000 habitants ? « Le maire et ses collaborateurs n’ont pas sauté de joie quand on est montés chez les pros, eux sont de la Lega Nord (parti d’extrême droite, ndlr), tandis que nous sommes vus comme le club de gauche » , confie Zuppini. Pas un détail insignifiant dans une ville réputée comme la plus intolérante de la Botte. Cette étiquette de « coco » , la Virtus la doit avant tout à son président-entraîneur : « Oui, je suis clairement de gauche, mais il y a de tout parmi les gens qui travaillent ici, nous sommes un mixe et c’est ce qui a "rassuré" le maire dans un second temps. L’antiracisme est une prérogative, nous avons toujours eu beaucoup de joueurs de couleur, certains ont été parfois pris à parti, c'est ce qui a attiré l'attention de nos supporters. »


Ils ne sont pas nombreux, entre 200 et 300, mais fidèles. Jusqu’à l’an dernier, ils formaient le groupe « Virtus Fans » avant la dissolution. Trois factions ont pris le relais, mais les principes restent identiques : antiracisme et antifascisme militant afin de démontrer que l’autre Vérone existe et résiste.
« Je sais comment est perçue ma ville de l’extérieur, mais évitons les amalgames. Des fascistes, il y en a partout, sauf qu’ici, ils dérangent énormément. » Luigi Fresco
La célèbre représentation du Che figure un peu partout, tandis que des liens étroits ont été noués avec leurs homologues de Livourne, Sankt Pauli et les Commando Ultra de Marseille. Enfin Los Fastidios, un groupe véronais de street punk, a composé l’hymne du club appelé « El Presidente » en hommage à Fresco : « Ce sont de bons gars, mais cela a inévitablement créé des tensions avec les ultras du Hellas, d’ailleurs une rencontre amicale a finalement été annulée. Je sais comment est perçue ma ville de l’extérieur, mais évitons les amalgames. Des fascistes, il y en a partout sauf qu’ici, ils dérangent énormément. » La fameuse minorité visible.

Humanitaire et humanistes


Fresco ne se contente pas d’avoir des idéaux et de brasser du vent, non, il applique ses convictions dès qu’il en a l’occasion :
« J’ai une licence de pédagogie et ai fait une thèse sur les stéréotypes dont les gitans sont victimes. J’ai assisté à un rassemblement en Camargue où ils faisaient semblant d’élire un roi. » Luigi Fresco
« Dans les 90’s, nous avons fait plusieurs périples en ex-Yougoslavie. Sarajevo était en ruines, on a ramené du matériel, disputé des amicaux à Pristina et accueilli 40 familles ici.  » Et cela continue aujourd’hui avec une vingtaine de réfugiés hébergés dans deux appartements en ville : « Ils ont débarqué à Lampedusa en provenance de l’Afrique noire. On essaye de les impliquer dans des initiatives, ils vont tous à l’école pour apprendre l’italien, certains suivent des cours de pizzaiolo, on fait avec nos petits moyens. Et puis nos joueurs s’en occupent, ils les aident à faire les courses, jouent au foot avec…  » , raconte Zuppini. Un humanisme qui distingue Fresco depuis toujours : « J’ai une licence de pédagogie et ai fait une thèse sur les stéréotypes dont les gitans sont victimes. J’ai assisté à un rassemblement en Camargue où ils faisaient semblant d’élire un roi. »


Une philanthropie qui se traduit également par une superbe tradition puisqu’à chaque fin de saison, staff et joueurs s’offrent un voyage à l’autre bout du monde : « Californie, Mexique, Brésil, pas pour disputer des tournois, mais bien pour passer de vraies vacances. » Sourire ingénu, Gigi enfile son bonnet et salue la compagnie après une journée bien chargée. Dehors, il fait maintenant noir, une couleur trop souvent associée à cette ville-musée, et malheureusement à raison, mais comme chantent Los Fastidios : « L’histoire du foot de ce quartier. Tu la lis sur les murs, tu la sens dans ton cœur. Elle est faite d’amour, de passion, de sueur. L’histoire du football de ce quartier. Pas seulement du foot, mais des vraies personnes, des valeurs, des idéaux et de l’humilité. » L’autre Vérone existe et résiste, plus que jamais.

Youtube


Par Valentin Pauluzzi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Super article faudrait enchainer avec livourne et sankt pauli.

Pour finir un sujet sur socrates et sa fameuse "démocratie corinthiane" ne serait pas de trop.

obrigado.
Club en carton sortit de nulle part qui ne doit sa petite réputation qu'au fait qu'il soit suivit par les quelques blaireaux antifas locaux qui ont découvert ce club grâce à Los Fastidios. Quand on sait que le leader a essayé de monter quelque chose du côté du Chievo juste avant et qu'il a longtemps traîné du côté de la sud du Hellas y'a de quoi se marrer en entendant les mots tradition ou passion de sa bouche.

Bref les mecs du Virtus (et du Chievo dans une moindre mesure) passent leur temps à raser les murs sur Vérone et à se prendre quelques claques par les ultras du Hellas.
Message posté par Mrzin
Club en carton sortit de nulle part qui ne doit sa petite réputation qu'au fait qu'il soit suivit par les quelques blaireaux antifas locaux qui ont découvert ce club grâce à Los Fastidios. Quand on sait que le leader a essayé de monter quelque chose du côté du Chievo juste avant et qu'il a longtemps traîné du côté de la sud du Hellas y'a de quoi se marrer en entendant les mots tradition ou passion de sa bouche.

Bref les mecs du Virtus (et du Chievo dans une moindre mesure) passent leur temps à raser les murs sur Vérone et à se prendre quelques claques par les ultras du Hellas.


Merci de ta contribution , tu m'as l'air fort sympathique et au premier stade du développement de la pensée.

Je sens en toi un humaniste et ça me plait.
Message posté par Jean ruche
Merci de ta contribution , tu m'as l'air fort sympathique et au premier stade du développement de la pensée.

Je sens en toi un humaniste et ça me plait.


Excuses-moi d'étayer un article qui n'aborde pas l'essence même du Virtus c'est-à-dire pas grand chose hormis une vitrine politique récente sorti de nulle part. Pourtant dieu sait que les articles Sofoot habituels de ce genre sont un régal mais là non.

Mais je t'en prie en tant que groupie du Psg version barbus tu dois être un fin connaisseur du foot populaire et des tribunes transalpines.

Merci d'avance de tes éclaircissements champion.
Message posté par Mrzin
Excuses-moi d'étayer un article qui n'aborde pas l'essence même du Virtus c'est-à-dire pas grand chose hormis une vitrine politique récente sorti de nulle part. Pourtant dieu sait que les articles Sofoot habituels de ce genre sont un régal mais là non.

Mais je t'en prie en tant que groupie du Psg version barbus tu dois être un fin connaisseur du foot populaire et des tribunes transalpines.

Merci d'avance de tes éclaircissements champion.


"psg version barbus" ....ben voyons.Tu caches pas tes sympathies toi.

Et d'une je ne suis pas de paris et de 2 le simple fait que tu te régales de raconter une histoire (vraie?) dans laquelle un mec se "prend des tartes" situe ton level à peine au-dessus du niveau de la mer.

Désolé de ne pas partager ta conception avinée et décérébrée du supportérisme vieux.

Pour le reste je te le laisse raconter ce que tu veux , le net c'est mytholand .
Message posté par Jean ruche
"psg version barbus" ....ben voyons.Tu caches pas tes sympathies toi.

Et d'une je ne suis pas de paris et de 2 le simple fait que tu te régales de raconter une histoire (vraie?) dans laquelle un mec se "prend des tartes" situe ton level à peine au-dessus du niveau de la mer.

Désolé de ne pas partager ta conception avinée et décérébrée du supportérisme vieux.

Pour le reste je te le laisse raconter ce que tu veux , le net c'est mytholand .


Oui c'est bien connu les mecs crachant sur le psg nouvelle version sont tous des extrémistes de droite...avant de donner des leçons d'ouverture d'esprit commences à t'y mettre.

Pour Vérone je me "régale" rien du tout je rapporte la situation du Virtus n'ayant aucune base de fans hormis des antifas débarqués y'a 6 ans et se servant du stade et de ce club comme vitrine politique (donc très loin de Sankt Pauli ou Livourne qui eux ont une assise sociale et une culture tribune historique). Pas de bol les mecs du Hellas ont un des potentiel violence les plus important de la Botte et politiquement ça penche dans l'autre sens donc en ville les Virtus Boys la ramène pas et prennent des roustes régulièrement, c'est un fait rien d'autre.

Désolé mais la conception du supportérisme italien repose pas des masses sur une mascotte et des lynx habillés en sapin de noël avec les derniers produits marketing du club.

Sans rancune et au plaisir de te lire sur la prochaine rumeur transfert au psg ou la photo de zlatan en slip samedi soir avec la coupe.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Vérone, ville absolument sublime mais comme précisé dans l'article, penchant très nettement à droite (comme une bonne partie de la Vénétie où les tags de la Ligue du Nord sont omniprésents).
J'ai parcouru une bonne partie de l'Italie et Vérone est clairement la ville où je me suis senti le plus mal à l'aise, dans le regard d'une partie de la population (je précise que je suis métis d'Antillais et que ma copine est Réunionnaise). D'ailleurs, la 2e et dernière fois qu'on y est passé, en sortant des arènes, on est tombé nez à nez avec une manif de boneheads du Movimento Sociale-Fiamma Tricolore, accompagnés de quelques ultras de l'Hellas (peut-être les mêmes), qui commémoraient la mort des derniers soldats fascistes s'étant opposés à l'avancée des Alliés. Vu la façon dont les mecs nous mataient, on n'a pas fait long feu dans le centre et je pense qu'on a bien fait...
Message posté par Mrzin
Oui c'est bien connu les mecs crachant sur le psg nouvelle version sont tous des extrémistes de droite...avant de donner des leçons d'ouverture d'esprit commences à t'y mettre.

Pour Vérone je me "régale" rien du tout je rapporte la situation du Virtus n'ayant aucune base de fans hormis des antifas débarqués y'a 6 ans et se servant du stade et de ce club comme vitrine politique (donc très loin de Sankt Pauli ou Livourne qui eux ont une assise sociale et une culture tribune historique). Pas de bol les mecs du Hellas ont un des potentiel violence les plus important de la Botte et politiquement ça penche dans l'autre sens donc en ville les Virtus Boys la ramène pas et prennent des roustes régulièrement, c'est un fait rien d'autre.

Désolé mais la conception du supportérisme italien repose pas des masses sur une mascotte et des lynx habillés en sapin de noël avec les derniers produits marketing du club.

Sans rancune et au plaisir de te lire sur la prochaine rumeur transfert au psg ou la photo de zlatan en slip samedi soir avec la coupe.


Bizarre cette obsession sur les footix parisiens supps d'un "paris version barbus" pour te citer.

Mais qualifier le psg comme tu l'as fait c'est effectivement un vocable qui ne sent pas trés bon , surtout à l'époque actuelle.


T'as lu le passage dans lequel je t'ai dit que je n'étais pas de paris ou tu lis de façon sélective.


Mais je persiste tu te la racontes ultra et tu m'as bien faire rire.

Allez a+ vieux mais pas sur un parking pour un fight ou une connerie du genre hein ha ha.
Message posté par Jean ruche
Bizarre cette obsession sur les footix parisiens supps d'un "paris version barbus" pour te citer.

Mais qualifier le psg comme tu l'as fait c'est effectivement un vocable qui ne sent pas trés bon , surtout à l'époque actuelle.


T'as lu le passage dans lequel je t'ai dit que je n'étais pas de paris ou tu lis de façon sélective.


Mais je persiste tu te la racontes ultra et tu m'as bien faire rire.

Allez a+ vieux mais pas sur un parking pour un fight ou une connerie du genre hein ha ha.


Je suis confus tu commentes tellement tout ce qui bouge que je m'y suis un peu perdu je m'en excuse.

Désolé d'aborder le mouv ultras sur un article s'y rapportant car oui le Virtus ne repose que sur ses tribunes mais si tu veux on aurait pu débattre du rendement de l'attaquant charcutier la semaine ou du prix de la bière à la buvette.

Ayant fréquenté le milieu ultra (ça peut répondre à ta question sur l'obsession du parc actuel, débranche ton radar politique l'artiste) et ayant vécu sur Vérone (en ayant vu plusieurs match du Virtus d'ailleurs) j'apportais modestement ma contribution à un sujet que je pense connaître un minimum faudra m'expliquer en quoi "je me la raconte".

Au plaisir même dans un parking tant que y'a de la bière ça me va.
Message posté par Mrzin
Je suis confus tu commentes tellement tout ce qui bouge que je m'y suis un peu perdu je m'en excuse.

Désolé d'aborder le mouv ultras sur un article s'y rapportant car oui le Virtus ne repose que sur ses tribunes mais si tu veux on aurait pu débattre du rendement de l'attaquant charcutier la semaine ou du prix de la bière à la buvette.

Ayant fréquenté le milieu ultra (ça peut répondre à ta question sur l'obsession du parc actuel, débranche ton radar politique l'artiste) et ayant vécu sur Vérone (en ayant vu plusieurs match du Virtus d'ailleurs) j'apportais modestement ma contribution à un sujet que je pense connaître un minimum faudra m'expliquer en quoi "je me la raconte".

Au plaisir même dans un parking tant que y'a de la bière ça me va.


Tout d'abord le principe d'un forum de foot c'est de commenter ,ce que tu fais d'ailleurs. Je ne savais pas qu'il fallait se justifier par rapport à la fréquence.

Quand au "radar politique" les mots ont un sens " psg version barbus" je vais encore me répéter (que c'est lourd) ça pue surtout dans le climat actuel.

Mais toi tu as vécu à verone , tu connais tout le monde .T'as chanté avec le kop blabla...

Bref je crois qu'on s'est tout dit,bonne soirée la bise.
lev_yachine Niveau : DHR
Message posté par Mrzin
Je suis confus tu commentes tellement tout ce qui bouge que je m'y suis un peu perdu je m'en excuse.

Désolé d'aborder le mouv ultras sur un article s'y rapportant car oui le Virtus ne repose que sur ses tribunes mais si tu veux on aurait pu débattre du rendement de l'attaquant charcutier la semaine ou du prix de la bière à la buvette.

Ayant fréquenté le milieu ultra (ça peut répondre à ta question sur l'obsession du parc actuel, débranche ton radar politique l'artiste) et ayant vécu sur Vérone (en ayant vu plusieurs match du Virtus d'ailleurs) j'apportais modestement ma contribution à un sujet que je pense connaître un minimum faudra m'expliquer en quoi "je me la raconte".

Au plaisir même dans un parking tant que y'a de la bière ça me va.


Moi j'ai trouvé utile ton intervention, même si elle est un peu agressive
Tu pourrais développer un peu ? on m'envoyer des liens ?
Message posté par Jean ruche
Tout d'abord le principe d'un forum de foot c'est de commenter ,ce que tu fais d'ailleurs. Je ne savais pas qu'il fallait se justifier par rapport à la fréquence.

Quand au "radar politique" les mots ont un sens " psg version barbus" je vais encore me répéter (que c'est lourd) ça pue surtout dans le climat actuel.

Mais toi tu as vécu à verone , tu connais tout le monde .T'as chanté avec le kop blabla...

Bref je crois qu'on s'est tout dit,bonne soirée la bise.


Ah ben merde alors si le climat actuel m’empêche d'utiliser le mot barbu pour nos amis qataris sans offusquer nos chers concitoyens je suis dans la merde.

Y'a pas de kop en Italie pas de bol et tu sais on peut fréquenter le milieu ultra sans aller se foutre sur la tronche dans un bois le dimanche matin ou taper un bras tendu au stade le samedi hein, ça fait beaucoup d'amalgames sur un sujet que tu ne connais manifestement pas.

On s'est en effet tout dit bonne soirée à toi.

@lev_yachine : développer quels aspects ?
Sinon sur les ultras à Vérone, il y a l'excellent bouquin de Tim Parks "A season with Verona" sur un auteur anglais qui habite à Vérone et fait tout les matches d'une saison avec les ultras de la Curva Sud.

C'est un des meilleurs bouquins écrits sur la passion dans le foot, et une description bien plus nuancée des fans des Gialloblu que les habituels "tous des fachos écervelés".

Venessiani gran signori
Padovani gran dotori
Vicentini magnagati
Veronesi tuti mati
Une colique "rénale" s'appelle colique néphrétique et s'il est allé assister à un match c'est sûrement en dehors d'une période de crise sinon tout le monde l'aurait vu tellement ça douille.
Ce qui n'empêche pas que ça illustre bien l'implication du gars.

(En étant un lecteur régulier des commentaires, c'est assez marrant de voir plein de détails sur vous les mecs, peu à peu ça associe les réactions avec un personnage)
pour la démocratie corinthiane:
http://www.sofoot.com/au-bresil-la-cris … 20732.html

Sinon Jean Ruche, je crois que Mrzin (contrairement à toi) a apporté quelque chose à l'article par son intervention. Je le remercie. C'est de très loin toi le plus débile, à venir insulter quelqu'un gratuitement. Perso, la violence me passionne, j'aime Tarantino et les histoire de bagarre d'ultras. Suis-je décérébré pour autant?
Message posté par booba
pour la démocratie corinthiane:
http://www.sofoot.com/au-bresil-la-cris … 20732.html

Sinon Jean Ruche, je crois que Mrzin (contrairement à toi) a apporté quelque chose à l'article par son intervention. Je le remercie. C'est de très loin toi le plus débile, à venir insulter quelqu'un gratuitement. Perso, la violence me passionne, j'aime Tarantino et les histoire de bagarre d'ultras. Suis-je décérébré pour autant?


En réponse au tout premeir comm de Jean Ruche bien sûr.
pour aller dans le sens de Mrzin c'est vrais que enrico,leader de los fastidios groupe de street punk de verone et instigateur d'un trip ultras antifas autour du virtus a une certaine reputation d'opportuniste et ce meme sur la scene" red"...apolitique a ses debuts,puis tres proche de la scene rash ensuite(meme si seul les imbeciles ne changent pas d'avis...)

c'est un ancien de la curva gialloblu,qui a tenté de monter un truc improbable autour d'un club improbable...la passion pour un club ne se decrete pas a plus de trente ans passé,sutout quand le moteur c'est tous sauf l'amour pour ce club...st pauli,livorno,ternana(et plein d'autres encore,moins "demonstratifs" mais plus veritablement engagés)oui... virtus:bof,bof...
Message posté par booba
pour la démocratie corinthiane:
http://www.sofoot.com/au-bresil-la-cris … 20732.html

Sinon Jean Ruche, je crois que Mrzin (contrairement à toi) a apporté quelque chose à l'article par son intervention. Je le remercie. C'est de très loin toi le plus débile, à venir insulter quelqu'un gratuitement. Perso, la violence me passionne, j'aime Tarantino et les histoire de bagarre d'ultras. Suis-je décérébré pour autant?


Merci être qualifié de débile par un mec dont le pseudo est booba est plutôt savoureux:)
Message posté par Jean ruche
Merci être qualifié de débile par un mec dont le pseudo est booba est plutôt savoureux:)


T'avais déjà montré l'ampleur de ta tolérance dans tes posts précédents, pas la peine d'en rajouter.
Message posté par booba
T'avais déjà montré l'ampleur de ta tolérance dans tes posts précédents, pas la peine d'en rajouter.


Sisi j'insiste:)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
279 23