En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options

Viré pour allusions sexistes

Modififié
Andy Gray aurait mieux fait de tourner sept fois sa langue dans sa bouche. Ancien joueur d'Aston Villa et de Wolverhampton dans les années 70-80, Gray est aujourd'hui présentateur sur Sky Sports en Angleterre. Enfin, jusqu'à aujourd'hui.



Samedi, lors du match entre Wolverhampton et Liverpool (3-0 pour les Reds), lui et son compère Richard Keys se sont lâchés sur l'arbitre assistante Sian Massey. Lorsque la demoiselle a sifflé un hors-jeu, Gray s'est insurgé qu'elle ne devait « certainement pas encore comprendre la règle du hors-jeu » .

Au final, le ralenti a prouvé que Massey avait vu juste. Fustigé pour ces propos sexistes, Gray a subi le coup de grâce hier soir.

Un anonyme a posté sur YouTube une vidéo off du présentateur, lors d'une coupure pub, en train de caler son micro-cravate sous sa ceinture et de dire à la présentatrice : « Tu veux bien me le glisser à l'intérieur, chérie ? » . Classe.



Dans l'œil du cyclone, Gray a été convoqué dès ce matin par la direction de Sky Sports. Pas de demi-mesure, le présentateur a été immédiatement licencié pour "comportement inacceptable".


Adieu, son salaire annuel de 1,7 million d'euros. Adieu aussi sa femme ?



EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 3
Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 33 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 81
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40
À lire ensuite
Arsenal prêt à cracher