Violences en championnat égyptien

Modififié
0 0
Cinq mois après l'attaque du bus algérien, le football égyptien se fait encore remarquer par son penchant pour la violence.

Lors du match entre Zamalek et Al Shourta, le jeu est d'abord interrompu durant un quart d'heure après que le supporters de Zamalek, se sentant floués par l'arbitrage, ont balancé pierres et bouteilles sur le terrain.

Le match se terminant tant bien que mal par une égalisation de dernière minute pour Zamalek, la pelouse est ensuite le théâtre d'une baston générale entre les joueurs des deux équipes.


Déjà suspendu cinq ans pour un pétage de câble, le directeur de Zamalek, Ibrahim Hassan (le mec en gris, sur la vidéo), décide logiquement de se joindre à la fête en allant tabasser l'entraineur-adjoint d'Al Shourta avant d'être retenu par son frangin Hossam, également coach de son club.

Pour se justifier, Ibrahim a accusé son adversaire de l'avoir insulté, l'autre a démenti. Dans tous les cas, on a affaire à une belle bande d'intellectuels.



Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 0