Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options

Vingt choses à savoir sur Gonçalo Guedes

Vingt choses à savoir si vous voulez faire croire à vos potes que vous connaissiez parfaitement Gonçalo Guedes avant que ce dernier ne débarque au Paris Saint-Germain.

Modififié
1. Il est né un 29 novembre. Comme Ryan Giggs et Jacques Chirac. Autant dire qu'il est à l'aise à gauche comme à droite.

2. Il a grandi à Benavente, à une cinquantaine de kilomètres de Lisbonne. Sa maison était située juste en face du terrain de football de la ville, et le petit Gonçalo passait son temps à aller admirer les plus grands jouer, lorsqu'il n’était pas en train de taper le ballon devant chez lui.

3. Convaincu par le talent de son fils qui n’est alors âgé que de cinq ans, Rogério Guedes l’emmène à Lisbonne effectuer un camp d’entraînement d’une semaine. À l’issue de celui-ci, un recruteur du Benfica échange quelques mots avec Rogério, et Gonçalo intègre alors le centre de formation du SLB.

4. Rogério Guedes travaillant à Lisbonne, il partait le matin au boulot, revenait à Benavente chercher le petit Gonçalo pour retourner dans la capitale déposer son fils à l’entraînement. Plus de deux cents kilomètres par jour pour le papa qui avoue : « Mon fils m’a coûté trois ou quatre voitures. »

5. Son grand frère, João, a, lui aussi, intégré le centre de formation de Benfica, mais n’a jamais eu la chance de percer au haut niveau au poste de gardien de but. Et pourtant, le réservoir portugais n’est pas énorme à ce poste.

6. Son premier entraîneur au Benfica Lisbonne est une femme, connue en France pour avoir posé un lapin à Clermont : Helena Costa.

7. Reconnaissant envers sa première coach, Gonçalo Guedes a offert à Helena Costa le maillot de sa première cape internationale avec le Portugal U16.

8. Alors qu’il commençait à gagner un peu d’argent, Gonçalo s’installe à seize ans avec sa copine dans un appartement à Lisbonne. Mais cela ne l'empêchait pas de rentrer une ou deux fois par semaine dormir chez papa et maman à Benavente.

9. Gonçalo Guedes a déjà joué contre le Paris Saint-Germain. Mieux, il a même marqué. On est alors le 10 décembre 2013 et Benfica reçoit les Parisiens pour la dernière journée de la poule de Youth League. Guedes ouvre alors la marque d’un sublime retourné, avant que Jean-Kevin Augustin n’égalise en fin de match. Auteur de trois autres buts dans la compétition, Gonçalo atteindra avec ses potes la finale de Youth League qu’ils perdront 3-0 contre le Barça.

Vidéo

10. Le 22 octobre 2014, alors qu’il n’est âgé que de dix-sept ans, Gonçalo Guedes assiste depuis le banc à son premier match de Ligue des champions sur la pelouse de Monaco. Pourtant, le Portugais a failli ne jamais honorer sa deuxième convocation dans le groupe du SLB. Au moment de partir de chez lui, Gonçalo appelle ses parents, ses beaux-parents, mais personne ne décroche. Il saute alors dans un taxi qui le dépose pile à l’heure au rendez-vous. Inutile de préciser que l’attaquant a passé son permis de conduire quelques jours après avoir soufflé ses dix-huit bougies.

11. Même s’il joue cinq matchs de première division avec les pros, il dispute la saison 2014-2015 avec l’équipe B de Benfica en deuxième division portugaise. Une compétition dans laquelle il se balade, terminant avec huit buts et le trophée de meilleur joueur de la saison.

12. Avant de briller avec Benfica, il est surtout connu des gamers pour ses stats folles à Football Manager qui en fait le futur CR7 et qui peut permettre à Lorient de remporter la Ligue 1.

Vidéo

13. En juin 2015, Gonçalo Guedes dispute la Coupe du monde U20 avec le Portugal en Nouvelle-Zélande, aux côtés de Rony Lopes, André Silva ou encore Gelson Martins. S’il ne dispute que trois rencontres et assiste depuis le banc à l’élimination de la Selecção aux tirs au but en quarts de finale contre le Brésil, il est le seul joueur de cette équipe à être né en 1996. Précoce.

14. Gonçalo Guedes a dû attendre sa seizième apparition sous le maillot lisboète pour débloquer son compteur but. On est alors le 26 septembre 2015, et Benfica reçoit Paços de Ferreira. Bien servi par Nicolás Gaitán, Guedes montre tout son talent : feinte de corps, puis plat du pied parfait. Easy.



15. Encore sur son nuage, Gonçalo Guedes refuse d’en descendre et inscrit quatre jours plus tard le but de la victoire sur la pelouse de l’Atlético de Madrid en Ligue des champions, de nouveau grâce à un caviar de Gaitán. Il devient au passage le plus jeune buteur portugais à marquer en phase de groupes de Ligue des champions à dix-huit ans et 305 jours. Preuve que cela n’est pas forcément présage de réussite, l’ancien détenteur du record est Manuel Fernandes, qui se gèle actuellement au Lokomotiv Moscou.

Vidéo

16. Après ses deux coups d’éclat en club, Gonçalo Guedes est appelé en sélection portugaise par Fernando Santos. Il sera même titulaire lors du match amical contre la Russie le 14 novembre 2015, avant d'entrer en jeu contre le Luxembourg. Malheureusement, Guedes n’a pas vraiment convaincu Santos qui avait testé plusieurs jeunes lors de ces amicaux comme Ruben Neves, Lucas João ou encore Ricardo Pereira. Autant de joueurs qui ont vu Éder devenir roi depuis leur canapé.

17. En disputant deux rencontres avec la Selecção, Gonçalo Guedes a disputé au moins un match avec toutes les sélections portugaises : d’abord les U15, puis les U16, U17, U18, U19, U20, U21, U23 et les A donc. Allez, un petit tour avec l’équipe de futsal et celle de beach soccer, et la boucle sera totalement bouclée.

18. À vingt ans, Guedes peut se targuer d’avoir déjà un palmarès bien étoffé : deux Liga Nos, deux Coupes de la Ligue portugaise et une Supercoupe du Portugal. Soit trois trophées de plus que Dimitri Payet qui n’a dans son sac à dos que deux Coupes de La Réunion.

19. Attaquant ? Ailier ? Milieu offensif ? Gonçalo Guedes est un peu tout ça. Pas un réel buteur, lui qui n’a inscrit que onze buts en soixante-huit rencontres avec Benfica, il peut jouer à tous les postes offensifs. Une polyvalence qui lui permet même de dépanner en relayeur. Autant dire que Cavani peut encore dormir tranquille.

20. Comme tout joueur portugais qui se respecte, Gonçalo Guedes fait partie de la grande famille de Jorge Mendes. L’agent portugais a volé le jeune prodige à son ancien représentant Paulo Rodrigues. Et, quelques semaines plus tard, en avril 2015, Guedes prolongeait son contrat au Benfica jusqu’en 2021. Et bien sûr, Paulo Rodrigues n’a rien touché dans l’opération alors qu’il avoue avoir débuté lui-même les discussions pour la prolongation de son poulain, et réclame désormais 1,8 million d’euros à Jorge Mendes.

Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 44 minutes La réaction de Jimmy Durmaz aux attaques racistes 4
Podcast Football Recall Épisode 34 : La Russie accusée de dopage, l'Angleterre déroule et la révolution chez les Bleus
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais