En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 27 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // RC Strasbourg
  3. // Interview

Vincent Nogueira : « En MLS, il n'y a aucune pression »

Au milieu de sa carrière, Vincent Nogueira avait décidé de partir en MLS. Un choix atypique à son âge. Revenu en France, le milieu du RC Strasbourg revient sur son expérience à Philadelphie.

Modififié
Pourquoi avoir décidé de partir pour la MLS au milieu de la saison 2013-2014, celle de la descente en Ligue 2 du FC Sochaux ?
Mon contrat se terminait à la fin de la saison. J’étais déjà en contact avec la MLS depuis quelques mois. Mais aux États-Unis, la pré-saison commence en janvier. C’est pour ça que les clubs ne voulaient pas me recruter au mois de juin précédent. On avait un accord avec Sochaux pour un bon de sortie en janvier 2014 pour aller en MLS. Là-bas, ils ont des scouts qui recrutent pour toute la MLS. Avec la masse salariale très encadrée, c’était impossible pour moi d'y aller pendant le mercato d'été.

Est-ce que vous avez choisi la MLS parce que vous n'aviez pas d'offres intéressantes en France ?
« Après énormément d’années à jouer le maintien, je voulais vraiment connaître quelque chose d’autre, quelque chose d’un peu atypique. »
Si c’était pour rester en France, j'aurais prolongé à Sochaux. J’y étais très bien, c’était mon club formateur. J’aurais tenté de signer un nouveau contrat, et ils m’avaient dit qu’ils auraient été d’accord. Mais ce n’est pas ce que je voulais. Après énormément d’années à jouer le maintien, c’était assez difficile. Je voulais vraiment connaître quelque chose d’autre, quelque chose d’un peu atypique et connaître une aventure extra-sportive intéressante. Et c’est vers la MLS que je me suis tourné.

Vous dites que c'est difficile à vivre, de jouer le maintien. Comment vous le ressentiez ?
On a toujours la pression du résultat, quoi qu’il arrive. Mais quand on est toujours dans le dur, au quotidien, ce n'était pas si facile à vivre. J’ai vu énormément de joueurs passer, mais rares ceux qui sont restés plus de deux ou trois saisons à jouer le maintien. Parce que psychologiquement, c’est assez compliqué. On a évidemment la pression des supporters, c’est normal. Mais c'est aussi vis-à-vis du club... On sait que si on descend, économiquement, c’est très compliqué. On sait qu'il y a des licenciements, on sait que c'est dur de remonter. Surtout en connaissant la relation PSA-Sochaux et la situation économique compliquée de Peugeot en dehors du football. Au quotidien, tout ce poids-là n’est pas forcément facile. En tout cas, moi je le vivais de cette manière, car c’était mon club formateur, le club de ma région. Peut-être que d’autres joueurs se disent : « Si on descend, je partirai. »


Est-ce qu'il y a aussi une pression supplémentaire par rapport à ce que représente Sochaux dans la région ?
C’est un monde très ouvrier. À Montbéliard, il y a énormément de familles qui travaillent chez PSA. C’est sûr que Sochaux, c’est un peu la solution pour s’évader le week-end. Il y en a beaucoup qui vivent à travers le club. On emmène son fils, ses petits-enfants. Le FC Sochaux, c’est un peu le rayon de soleil. Et c'est aussi un peu comme ça que ça a été créé. Les premiers joueurs pros, c’étaient des employés de chez Peugeot. Et forcément, la région vit au rythme du FC Sochaux.

Revenons sur la MLS. Quelle image en aviez-vous avant de partir ?
« La MLS, j'avais l'image d'une ligue qui était encore à la traîne par rapport aux championnats européens. »
J’avais l’image d’un championnat qui grandissait, et qui mettait les moyens pour essayer de recruter les joueurs. Mais aussi d'une ligue qui était encore à la traîne par rapport aux championnats européens. C’est ce qui m’attirait aussi finalement. Je savais que j’allais apporter quelque chose d’autre là-bas.

La qualité de vie a-t-elle joué dans votre décision ?
Évidemment, l’extrasportif a compté. La plupart des clubs sont dans des villes très attractives. C’était exceptionnel, énorme à vivre. Au niveau des sports, je suis tout allé voir ! Que ce soit à Philadelphie, à New-York... C’est très bien fait, car les stades sont en centre-ville. On peut voir un jour le hockey, le lendemain du basket. J’ai adoré ces épisodes-là. C’est ce qu’on aime en tant que sportif. En 2014, je suis allé voir les Flyers de Philadelphie en hockey au Madison Square Garden, contre les Rangers. Une ambiance exceptionnelle. C’était le meilleur moment de sport que j’ai vécu aux États-Unis.


Vous aviez cet attrait pour les sports US depuis longtemps ?
Ce ne sont pas forcément les sports US. C’est l’ambiance qu’il y a dans un stade et les supporters qui m’attirent. S’il y avait eu un match de frisbee avec 80 000 personnes, je serais allé le voir ! Je ne connaissais pas grand-chose au hockey ou au foot US. Mais même quand on ne connaît pas, on pouvait s’imprégner de l’ambiance, et supporter l'équipe locale. Là-bas, tout le monde porte le maillot.

Justement, en quoi la conception du sport change entre les deux continents ?
Le sport, c'est beaucoup plus familial qu’en France.
« Au stade, aux États-Unis, il y en a pour tout le monde, avec par exemple, les grosses parts de pizza. C’est une réunion, une fête. »
Chez nous, on a une majorité d’hommes : des pères avec leurs enfants ou des jeunes. Là-bas, on va au stade en famille. Et ça commence avant le match avec des barbecues. Personne ne prévoit de mettre des sandwichs au frais comme en France. Au stade, il y en a pour tout le monde, avec par exemple, les grosses parts de pizza. C’est une réunion, une fête. Ils sont toujours derrière l’équipe, il n’y a pas de sifflets. C’est plus un spectacle que du sport, car il n’y a pas de descente. Même si les résultats ne sont pas bons, ils savent que les années vont passer, qu’ils auront une meilleure équipe plus tard et qu’ils resteront au plus haut niveau.

Justement, le fait qu'il n'y ait pas de descente, ça change quoi dans votre quotidien ?
Ça a été un gros choc, car il n’y a aucune pression. Cela ne veut pas dire qu’on s’en fiche de bien faire. Mais ils s’enlèvent la pression. Vous jouez pour gagner. Mais si vous ne gagnez pas, vous ne perdez pas non plus. Vous jouez pour aller en play-offs. Si on n’y est pas, et bien on réessayera l'an prochain. Il n’y a vraiment aucune pression si ce n’est celle de gagner le match. Il n'y a pas les sanctions après. Moi, j'ai grandi au FC Sochaux, c'est la mentalité du haut niveau, on ne supporte pas de perdre. Les Américains ont, eux, un peu moins la pression que les Sud-Américains ou Européens qui viennent jouer chez eux.


Vous passez également de Montbéliard à Philadelphie...
Oui, disons que Montbéliard, ce n’est pas la plus grande ou la plus attractive des villes. Là, j’arrive dans une ville d’1,6 million, où il y a un centre- ville à perte de vue. J’habitais en plein centre-ville. Je n’étais pas parti aux États-Unis pour vivre à la campagne. C’est une ville qui vit. Et il y a tout le côté société de consommation. Les bars et les restaurants sont pleins jusqu’à 23h-minuit. C’est ce que je recherchais aussi.

Vous avez vadrouillé un peu aux États-Unis ?
J’ai fait énormément de visites dans les villes autour de Philadelphie. J’ai découvert les traditions américaines comme les courses de chevaux. Je me suis imprégné de cette culture en dehors du foot, avec par exemple les brunchs le week-end. C’est ce qui attire. Sans ça, je n’aurais pas quitté la France.

Nous, on va penser à Rocky ou Iverson quand on parle de Philadelphie.
Ouais, Rocky, il a sa statue à lui tout seul.
« À Philadelphie, ils ont grandi là-bas et ils restent là-bas. Donc les gars qui ont 65-70 ans et qui viennent au stade, ils vont se faire applaudir. Tout le monde les connaît. »
Et concernant Allen Iverson, ils ont retiré son maillot quand j'y étais. Ils ont une connaissance du sport vraiment énorme. Ce n’est pas une ville spécialement touristique et il y a énormément de locaux, alors qu'à New-York, il y a des gens qui viennent du monde entier. À Philadelphie, ils ont grandi là-bas et ils restent là-bas. Donc les gars qui ont 65-70 ans et qui viennent au stade, ils vont se faire applaudir. Tout le monde les connaît. C’est la culture là-bas. Ils connaissent tous les joueurs, ils les vénèrent un peu. C’est absolument exceptionnel.

Quels sont les rapports entre les joueurs, les coachs ?
Ce sont des rapports plus proches de ce que j’avais pu connaître à Sochaux. Les Américains ont un état d’esprit parfait. Par rapport à nos coéquipiers, c’est un vestiaire qui vit très très bien. Il y a forcément un rapport différent avec les coachs, mais ça reste plus proche qu’en France globalement.

Sur le plan sportif, votre équipe termine deux fois finaliste de la coupe. Comment avez-vous vécu ces défaites ?
Philadelphie, c’est un jeune club. La franchise existe depuis peu et ça aurait été notre premier trophée. C’est ce qu’on a visé pendant deux ans. Du coup, ça a mis énormément d’engouement autour de la coupe. Alors qu'à la base, c'est moins important que le championnat. La déception était énorme, surtout après la deuxième finale, où on se dit qu’on n'y arrivera jamais. J'ai joué les deux et on a à chaque fois mené au score. On en perd une en prolongation. Et une autre aux tirs au but.


Pourquoi avoir décidé de revenir en France et de partir au milieu de la saison de MLS ?
Quand je suis parti, je n’avais aucun plan, c’est ça qui était bien et m’attirait. J’allais me retrouver avec le même problème, mais dans l’autre sens : j’allais être libre au mois de décembre, mais c’est beaucoup plus difficile de trouver un club en janvier. Les clubs recrutent un peu dans l’urgence. J’ai essayé d’anticiper. Et puis, j'avais aussi envie de rentrer. J’ai fait ce que j’avais à faire et au bout d’un moment, je tournais un peu en rond. La famille me manquait et voilà, j’ai trouvé Strasbourg et j’ai foncé.


C'était important de revenir dans une région proche du Doubs ?
C’était important de revenir en France. Parce que lorsque vous êtes de l’autre côté de la planète... Si vous êtes en France, vous êtes déjà proche de la famille. L’important, c’était de trouver un club digne de ce nom, un club qui représente quelque chose et une ville qui soit attractive. Parce que là-bas, au niveau extrasportif, c’était génial. Je ne me voyais pas revenir dans une petite ville où je me serais ennuyé en dehors du foot. Là, avec Strasbourg, j’ai trouvé l’équilibre parfait.


Vous avez connu la Ligue 1, l'équipe de France espoirs. Et finalement, à vingt-huit ans, vous êtes en Ligue 2 et passé par la MLS. Est-ce que vos blessures ont freiné votre progression ?
Les blessures, ça freine toujours.
« En 2009, j’avais été appelé en équipe de France espoirs, ça se passait très bien et je me blesse pour un petit bout de temps. Ce sont des moments-clés comme ça... »
Et moi, ça freinait toujours au mauvais moment, à chaque fois où j’étais bien. En 2009, j’avais été appelé en équipe de France espoirs, ça se passait très bien et je me blesse pour un petit bout de temps. Ce sont des moments-clés comme ça... Les blessures n'arrivent pas toutes seules. Peut-être que j’ai manqué de prévention. Puis je me suis mal soigné. Enfin, peu importe, les choses n’arrivent pas par hasard. Mais je n’ai vraiment aucun regret, en fait. Je suis encore sur un terrain de foot, je vis de ce que j’aime.

Propos recueillis par Guillaume Vénétitay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


jeudi 21 septembre 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon jeudi 21 septembre 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1
Hier à 14:56 Le Shanghai Shenhua accuse SFR Sport d’avoir déformé les propos de Tévez 7 Hier à 11:01 Rolf Fringer agressé physiquement par Christian Constantin 30 Hier à 10:57 Le but fou d'Enzo Pérez 13 Hier à 10:00 Le magnifique loupé en D1 roumaine 2
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
jeudi 21 septembre L'UEFA crée « la Ligue des nations » 100
mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 5 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 22 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 16 mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 13 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 35 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23 vendredi 1er septembre Mbappé sera présenté mardi au Parc 41 vendredi 1er septembre Un troisième maillot rétro pour les Hammers 10 vendredi 1er septembre Les folies du mercato anglais 20 vendredi 1er septembre L'improbable c.s.c d'Arturo Vidal 27 jeudi 31 août La volée magique de Thomas Lemar 14 jeudi 31 août Le joli but de Naby « Maradona » Keita 2 jeudi 31 août Griezmann perce la défense des Pays-Bas ! 6 jeudi 31 août Kylian Mbappé rejoint le PSG ! 66 jeudi 31 août Débat : De quoi la Juventus est-elle le nom ?