Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options

Vincent Labrune et l’OM en dix dates

Mal aimé, l’annonce de son départ a sonné pour l’instant comme la seule bonne nouvelle de l’été pour les supporters marseillais. Il faut dire que le parcours de Vincent Labrune à l’OM a été tumultueux. Le moins que l’on puisse dire.

Modififié

1er avril 2003 : VLB communication


Après avoir travaillé pendant presque dix ans dans le monde de la télé, à France Télévisions, puis à Réservoir Prod (la société de production de Jean-Luc Delarue), Vincent Labrune crée sa propre entreprise : VLB communication. L’un de ses premiers clients, c’est Robert Louis-Dreyfus. Il a rencontré l’actionnaire majoritaire de l’OM quelques mois auparavant. RLD est en fait l’ami d’un ami d’un ami de Jean-Luc Delarue. Labrune devient son chargé de communication, et son porte-parole.

11 janvier 2008 : Président du conseil de surveillance


De plus en plus proche de l’homme d’affaires, Vincent Labrune est peu à peu intégré à l’organigramme du club. Il est nommé par RLD président du conseil de surveillance de l’OM, en lieu et place de Medhi El Glaoui, en poste depuis cinq ans. En conflit direct avec Pape Diouf, Labrune fait tout pour l’évincer. Il aurait organisé des réunions du conseil à Paris, et utiliser les absences de Pape Diouf à ces réunions pour convaincre RLD de le mettre à la porte. Il obtient gain de cause en 2009.

4 juillet 2009 : La mort de RLD


L’actionnaire majoritaire historique du club est mort. Sa veuve, Margarita, reprend donc les rênes du club, et se repose encore plus sur Vincent Labrune. En deux ans, le pouvoir de ce dernier ne cesse de s’accroître. Il est l’homme de confiance de l’empire Louis-Dreyfus. Il assure le relais entre le club et l’actionnaire afin de garantir les intérêts de MLD.

9 juin 2011 : Président de l’OM


Au printemps 2011, c’est lui qui négocie la prolongation du contrat de Didier Deschamps, et pas Jean-Claude Dassier, le président du club. C’est donc sans surprise qu’il est nommé président de l’OM quelques semaines plus tard. La première décision du nouveau président est de remplacer le directoire et le conseil de surveillance par un conseil d’administration, toujours dans l’intérêt de MLD, pour lui faciliter le contrôle financier.

2 juillet 2012 : Le départ inévitable de Deschamps


Le bilan de la première saison de Vincent Labrune : une dixième place en championnat et un entraîneur (Didier Descchamps) et un directeur sportif (José Anigo) qui se déchirent sur la place publique. Résultat, la Desch’ quitte l’OM fâché pour reprendre l’équipe de France. Quelques mois plus tard, DD n’y va pas de main morte avec Vincent Labrune, à qui il reproche son inaction dans le conflit avec Anigo.

6 avril 2013 : Pas les pieds sur Terre


Lors de la saison 2012-2013, l’OM d’Élie Baup joue mal, mais l’OM d’Élie Baup gagne tous ses matchs 1-0 et termine deuxième du championnat derrière le PSG. Suffisant pour faire tourner la tête de Vincent Labrune. « Dans ce contexte financier et sportif, en occupant la 2e place au classement, l’OM est en train d’écrire l’une des plus belles pages sportives de l’histoire du club depuis sa victoire en Ligue des champions en 1993. » Et le titre juste avant que tu arrives, Vincent ?

1er août 2013 : Le fameux projet Dortmund


Cette deuxième place lui a décidément donné des ailes. Juste avant la reprise, Labrune expose sa tactique dans les colonnes de L’Équipe pour concurrencer le PSG. « L’exemple à suivre, c’est Dortmund. Dortmund a été champion d’Allemagne alors qu’il n’avait pas les moyens du Bayern Munich pour recruter » . Il entend recruter de jeunes joueurs talentueux à très fort potentiel, pour ensuite les revendre à prix d’or. Thauvin, Lemina, Imbula, Mendy et dans une moindre mesure Payet feront partie de cette stratégie. Un « projet Dortmund » qui lui attirera bien des moqueries pendant longtemps.


2 mai 2014 : La signature de Marcelo Bielsa


Sous le feu des critiques après la mauvaise saison de l’OM, Labrune sort une carte sublime pour calmer les supporters : Marcelo Bielsa. Rapidement, le jeu flamboyant du coach argentin comble les fans. Mais Labrune ne peut même pas profiter de ce regain d’amour. « Le bilan de ce mercato est négatif. Je crois que le président m’a fait des promesses qu’il savait qu’il ne tiendrait pas » , déclare El Loco dès le mois de septembre. Finalement, il terminera quatrième et quittera le club d’un coup dans une atmosphère nauséabonde. Un départ, conjugué à ceux des joueurs cadres (Ayew, Gignac, Payet, Imbula, Morel, Fanni), que ne pardonneront jamais les supporters.

2 avril 2015 : La guéguerre avec Aulas


Le 2 avril 2015, Vincent Labrune dépose un dossier ultra–complet sur le bureau de la FFF. Depuis quelques jours, il a chargé son service juridique de compiler tous les débordements de Jean-Michel Aulas envers l’arbitrage ces seize dernières années. « Il est grand temps que ces agissements néfastes soient stoppés et sévèrement sanctionnés. » Une guéguerre bien saoulante qui s’est accentuée avec le but refusé à Lucas Ocampos et qui va continuer encore pendant plusieurs mois.

10 avril 2016 : La partie de billard


La saison 2015-2016 de l’Olympique de Marseille est une véritable catastrophe. En urgence, Labrune a dû enrôler Michel pour pallier le départ de Bielsa, et la mayonnaise n’a jamais pris. Les supporters ont complètement lâché devant les piètres performances de l’OM, englué dans les bas-fonds du classement, et incapable de gagner au Vélodrome. Le 10 avril, après une énième déconvenue à domicile et un 0-0 dégueulasse contre Bordeaux, Labrune passe la nuit avec quelques proches dans le salon présidentiel à jouer au billard. De quoi rendre fous les supporters. Un expert de la communication, on vous dit.

Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 9 heures Le drôle de penalty pour le Real Madrid en finale de Ligue des champions 1960 78
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 14:31 Joueurs et supporters de l'Atlético demandent à Griezmann de rester 20 Hier à 09:01 Parme est de retour en Serie A ! 48 vendredi 18 mai La France en 4-3-3 au Mondial 2018 ? (via Facebook SO FOOT) vendredi 18 mai L'équipe type des suppléants des Bleus (via Facebook SO FOOT) vendredi 18 mai À quoi pourrait ressembler le 4-2-3-1 des Bleus en Russie ? (via Facebook SO FOOT) vendredi 18 mai La folie pour la montée du MO Béjaïa en Algérie (via Facebook SO FOOT)
À lire ensuite
James ou encore ?