Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options

Villas-Boas recalé par Burnley en 2010

Modififié
André Villas-Boas a bien failli prendre les rênes de Burnley en janvier 2010. C'est Paul Fletcher, l'ex-directeur général du club anglais, qui en a fait la révélation dans sa biographie Magical: a life in football.

Alors à l'Académica de Coimbra, l'entraîneur portugais avait postulé pour remplacer Owen Coyle. Mais son Powerpoint n'avait pas suffi à convaincre Fletcher. La faute à un vocabulaire trop pompeux. « On me l'avait décrit comme un entraîneur très prometteur. Sa candidature était longue et super détaillée. Avec des passages que je ne comprenais même pas. Le jargon et les expressions employées dans le foot empirent de jour en jour. Et Villas-Boas en utilise beaucoup. Je me demande si les joueurs de Burnley auraient compris ce qu'il voulait s'il leur avait demandé de "solidifier" ou autre chose du style » , explique-t-il.


Si AVB avait été choisi par les dirigeants de Burnley, il n'y aurait pas eu de Porto, de Chelsea et de Special Two. Et il n'y aurait sans doute eu personne pour nous faire marrer en déclarant que Lloris allait être la doublure de Brad Friedel. ADS
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 7 heures La VAR débarque en Premier League la saison prochaine 12

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
il y a 11 heures Diego Maradona : « Mourinho est le meilleur coach du monde » 75