Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Matchs du jour

Villas-Boas et le fantôme de Mourinho

Modififié
Pinto Da Costa est colère.

Le président du FC Porto, vainqueur de la dernière édition de la Ligue Europa, s'en prend à Andre Villas-Boas dans les colonnes de O Jogo. Pour lui, le départ du coach des Dragões pour Chelsea s'explique facilement. Il a les foies. « Villas-Boas avait peur du fantôme de Jose Mourinho (...) Il a un complexe et pense tout le temps au fantôme de Mourinho. Comme Mourinho a gagné la coupe de l'UEFA et la Ligue des Champions (avec Porto), il ne voulait pas continuer parce qu'il avait peur de ne pas gagner autant » a-t-il affirmé.

Autre explication à la fugue de son coach : la Supercoupe d'Europe. Après avoir vu son ancien mentor se faire claquer une manita par le Barça, Villas-Boas aurait préféré partir du côté de Londres où Pep et ses copains n'iraient pas le chercher. D'autant que Da Costa sait de quoi il parle. Il aurait même confronté en face à face son coach sur la question : « Je lui ai dit : « Es-tu inquiet de prendre trois ou quatre buts contre le FC Barcelone ? » Et il a répondu : « Si j'en prends trois ou quatre contre Barcelone et si cela ne se passe pas bien en Ligue des Champions, plus personne ne voudra de moi » aurait-il confié.

Après avoir déchiré son ancien entraîneur, le Président de Porto s'en garde une petite dernière pour Chelsea, à qui il a quand même fait raquer 15 millions d'euros pour le Special Two : « Dans le football quand vous pensez à un grand club, la référence ce n'est pas Chelsea, c'est le Real, Barcelone ou Manchester United »


Pinto Da Costa, faut pas trop le chercher...

RC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



mardi 19 juin Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3
Hier à 14:15 Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 44
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 10:41 Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 34 Hier à 09:41 La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 29: Le blocus français, le blocus saoudien et l’œdipe marocain mardi 19 juin Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises