Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Villas-Boas confiant

Modififié
Tout va très vite dans le foot. Trop vite même.

Défait sur sa pelouse par Liverpool hier en fin d’après-midi (1-2), le manager de Chelsea, André Villas-Boas, galère pour ses débuts en Premier League. Arrivé cet été en provenance de Porto pour 15 millions d’euros, le jeune entraîneur de 34 ans, auteur d’un joli quadruplé avec le club portiste la saison passée, voit déjà son avenir remis en cause chez les Blues.

Quatrièmes du championnat avec douze points de retards sur Manchester City et sept sur Manchester United, les Blues se sont déjà inclinés à quatre reprises cette saison. Trop pour les supporteurs, et suffisant pour les médias pour poser les questions qui fâchent. A ce petit jeu, c’est le MirrorFootball qui a dégainé en premier. La réponse du Portugais elle, est assez simple : « Le propriétaire n’a pas payé 15 millions d’euros pour m’arracher à Porto pour payer un nouveau montant exorbitant pour me virer. Notre début de saison n’est pas bon, mais nous attendons le mois de décembre pour faire un bilan » .


Il ne faut jamais sous-estimer le portefeuille d’Abramovitch. SB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 1
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
À lire ensuite
Alkmaar en tête sans jouer