Villas-Boas a une revanche à prendre

Après Lance Armstrong, Michael Schumacher et Ian Thorpe, André Villas-Boas fait son come-back. Pour éviter de se casser la gueule à nouveau, il a choisi un club qui lui correspondait, avec des bons joueurs, pas de vieux et moins de pression. Et comme par hasard, ce club, Tottenham, partage sa haine pour Chelsea. Et si AVB venait de trouver le job qui lui fallait?

Modififié
12 14
Meurtri, déshonoré, souillé...Voilà comment devait se sentir André Villas-Boas lorsqu'il a vu Di Matteo mener son Chelsea au titre de champion d'Europe, ce même Chelsea avec qui l'illustre José Mourinho avait auparavant échoué sur la scène continentale. Aussi. Double affront pour le jeune entraîneur : lui et son mentor ont été humiliés par un Italien adepte du catenaccio. C'est presque comme si le Portugal perdait à nouveau face à la Grèce en finale de l'Euro. Des heures, des jours, non, des semaines de mises au point tactiques ont été flinguées par une seule et simple idéologie : la défense à outrance. Villas-Boas, après s'être fait jeter comme une chaussette par Abramovitch, a pleuré et erré en silence. Il se mue en ermite quatre mois durant et interdit quiconque de l'approcher : « Je ne parle pas à la presse étrangère en ce moment » répond-il quand on essaye de lui arracher quelques mots. Pendant ce temps, les grands clubs se bousculent pour lui accorder un come-back : Liverpool, l'Inter, la Roma, São Paulo... C'est finalement Tottenham qui remporte le bras de fer et s'adjuge les services du Portugais pour les trois prochaines saisons.

Une haine mutuelle

Tottenham, Chelsea. Londres d'un côté et...Londres de l'autre. L'attaque et le jeu ouvert chez les Spurs, la défense héroïque et le contre pour les Blues. L'Europa League pour les uns, la Ligue des Champions pour les autres. Presque tout oppose les deux rivaux londoniens à l'approche du coup d'envoi de la saison 2012-2013. Mais une chose réunit Tottenham, ses supporters et leur nouveau manager : la soif de revanche, et l'envie d'en découdre avec Chelsea qui fut leur bourreau l'an passé. Il faut dire qu'aussi bien l'ancienne équipe d'Harry Redknapp qu'AVB ne méritaient pas beaucoup mieux que ce qu'ils ont récolté en 2011-2012. Pour la première, elle a totalement foiré les mois de mars/avril; au point de se faire chiper la dernière place qualificative pour la C1 de manière bien dégueulasse par les Blues. Chose qui ne serait pas arrivée s'ils avaient réussi à accrocher le podium - déconvenue à moitié excusée à cause des nombreuses rumeurs de départ de Redknapp en direction des Three Lions. Pour le second, il a complètement pété un câble : il a essayé de changer les habitudes d'un groupe habitué à jouer d'une certaine manière depuis sept ou huit piges. Mieux, il a voulu partir au clash avec des gars plus vieux et plus balèzes que lui. Résultat, une forme de boycott et de fronde menés par les hommes forts du vestiaire bleu.

Mais comme le petit André est courageux, il reste sur le banc du club d'Abramovitch. Conscients que le bizutage ne fonctionne pas, ses joueurs trouvent la parade : faire semblant d'être des gros nazes. Matchs nuls contre Norwich et Swansea, défaite contre West Bormwich Albion et large déroute à Naples...Tellement énorme que tout le monde pense que le proprio du club va remarquer la farce, mais en fait non. Le magnat russe tombe dans le panneau et Villas-Boas passe à la trappe. Di Matteo réussit son coup d'état, gagne la C1 et fait passer AVB pour un con. Ni plus, ni moins.

Forcément mieux à Tottenham

Après une telle déculottée, on imaginait mal un club de Premier League tenter une nouvelle fois l'expérience Villas-Boas. Tottenham l'a fait, et a en quelque sorte raison d'essayer. D'une parce que le poulain du Mou ne peut pas faire pire, et de deux, car toutes les conditions sont réunies pour qu'il réussisse chez les Spurs. L'effectif de sa nouvelle équipe épouse parfaitement sa conception du football, à savoir un jeu tourné vers l'attaque, avec un pressing haut, des joueurs de couloirs puissants et des milieux qui savent tenir le ballon. A Porto, il avait Hulk, Falcao, Alvaro Pereira, Moutinho, à Tottenham il aura Van der Vaart, Bale, Assou-Ekotto, Parker, peut-être Modric, voire pourquoi pas...Moutinho.

Sans parler de qualité, les deux groupes se ressemblent particulièrement, et, contrairement aux Terry, Lampard & co, les joueurs de Tottenham ne sont pas vieux - à l'exception de Cudicini et Gallas, deux anciens de...Chelsea - et ne maltraiteront pas leur nouveau boss. Ils ne se sentiront pas dépaysés non plus du fait de l'approche tactique de leur nouveau coach. En effet, le jeu offensif est ancré dans les coutumes du club, au moins depuis une quinzaine d'années; David Ginola ne dira pas l'inverse. Cette fois-ci donc, le technicien portugais n'a plus d'excuse ni le droit à l'erreur, car sinon, la brillante carrière qu'on lui prédisait risque vraiment de tourner au vinaigre.

Par William Pereira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Jon Proposition Niveau : Loisir
Givanildo Vieira de Souza "Hulk" aime ca.
Note : -1
Finalement quand il a refusé Valence et Rome (l'Inter, Liverpool et Sao Paulo c'est du vent) il savait qu'il allait rejoindre Tottenham (sinon il était vraiment fou).

Manque plus qu'à renforcer l'équipe qui a déjà une bonne base. Je vois très mal Modric partir soit pour Chelsea ou le Real Madrid, il va sûrement bien faire chier Abram et Mourinho.

Vertonghen a déjà signé, avec Gallas, c'est déjà une bonne charnière centrale avec de bons latéraux Assou Ekotto et Walker.

Peut être fera t'il renaître Lennon (l'autre). Lui manque un avant centre (voir 2) et un bon gardien.
Le milieu de terrain avec Modric, VdV, Huddlestone (assez lent malheureusement) est de qualité.

Ça promet!
Note : -1
juande ramos 2.0?
Je suis sceptique. Je ne crois pas que la Premier League soit un championnat adapté à son coaching et sa vision du jeu. Même s'il y a du talent à Tottenham et une certaine conception du jeu offensif il ne faut pas oublier que c'est une équipe très verticale qui fait circuler le ballon sur les ailes à la vitesse supersonique et mise beaucoup sur l'engagement dans la surface adverse. Seul bon point,si AVB conserve Modric il aura un meneur de jeu à la hauteur de ses ambitions. A voir.

Ah oui et je trouve que l'auteur de l'article est quand même vachement indulgent avec la saison ratée de AVB...
Le jeu de AVB est justement de beaucoup utiliser les ailes.
Mais avec des joueurs comme VdV, Modric ou Parker au milieu le jeu est aussi axial.

Bref, si tu veux monter une bonne équipe faut de la variété sinon elle devient très vulnérable.
Je suivrais ça d'un oeil attentif en tout cas.
Kevin Quigagne 2 Niveau : DHR
A bien des égards, c’est un poste idéal pour AVB.

Pour X raisons, c’était mission impossible pour AVB à Chelsea, même si on peut lui reprocher un certain nombre de choses, dont cette insistance à défendre haut avec des joueurs incapables de le faire. AVB avait son système offensif de Porto en tête, ne voulut pas en changer, ou trop tard, alors que les joueurs à sa disposition auraient dû le pousser à s’adapter.

Espérons qu’il a mûri à ce niveau-là (un peu d’humilité ferait aussi du bien et lui permettrait de se rapprocher des médias anglais après le froid glacial de ses six mois à Cjels, des médias toujours plus durs avec les étrangers que les Britanniques).
A l’origine de tous les maux d’AVB à Chelsea, le « brief » (instructions) impossible d’Abramovitch. Le Russe lui demanda d’injecter une bonne dose de dynamisme, de rajeunir l’équipe et renouveler l’effectif. Soit, mais en pratique ça se traduisit par une obligation, entre autres, de se passer graduellement « des vieux », alors que précisement ces cadors font la pluie et le beau temps dans ce club depuis des années (en particulier le triumvirat Lamps-Drogba-Terry).

Au-delà du succès et toussa (il visera qualif’ LdC, forcément), on souhaite surtout à AVB qu’il passe une bien meilleure année que chez les Blues niveau personnel et « job satisfaction » après son année pourrie pourrie à Stamford Bridge. Le Guardian d'aujourd'hui raconte par exemple qu’AVB était tellement stressé et sous pression qu’il dormait parfois au centre d’entraînement de Chelsea – au lieu de retrouver sa famille – pour étudier des stats et autres données une bonne partie de la nuit!

Ce qui est certain, c’est que les joueurs Spurs vont vite remarquer un gros changement avec AVB niveau entraînement… Finies l’improvisation, l’absence de schéma tactique et un seule séance d’entraînement par jour ! Les joueurs kiffaient le laid-back Harry, ils devront s’adpater à l'exigeant AVB. Tout ça promet d’être fort intéressant.

Tout comme la nature de ses relations avec les médias anglais (charognards dès qu’ils sentent l’odeur du sang – et aussi dès qu’on leur limite l’accès à certains joueurs…).
AVB devra peut-être mettre de l’eau dans son vin et mettre un peu son ego en veilleuse, en tous cas si les résultats ne suivent pas. Contrairement à tant d’autres, il ne bénéficiera d’aucune bienveillance et sa lune de miel sera aussi éphémère que les séances tableau noir de ce bon Harry.
Jean Michel Assaule Niveau : Ligue 2
Un article sur un portos sans référence au Val-de-Marne ? Valenton est déçu...
Kevin Quigagne 2,

Belle analyse, très instructive.

Quant à moi, je lui souhaite bien de la réussite à White Hart Lane ; j'aimais bien suivre Chelsea ces dernières années, mais y'aura donc des coups d'oeil plus appuyés qu'auparavant du côté de Tottenham!
@Kuduro : T'as pas dû souvent regarder Tottenham jouer. Gallas n'était qu'une solution de secours, la véritable charnière étant Kaboul-Dawson (quand il n'était pas blessé). Puis Huddlestone n'a absolument pas joué de l'année (2 matches de PL et 1 d'Europa League) en milieu def c'était soit Parker seul soit Parker-Sandro. Bref renseignes-toi sur l'équipe dont tu parles.

L'équipe-type était Friedel-Walker, Kaboul, Dawson, Assou-Ekotto-Parker, Modric, Van der Vaart-Lennon, Adebayor, Bale lors de la plupart des matches et lors des gros matches exit Lennon pour renforcer le milieu avec Sandro.
a voir sur la durée. ce n'est pas du tout un mauvais entraineur mais il a montré ses limites avec chelsea. j espere pour lui qu il va reussir avec tottenham
Kevin Quigagne 2 Niveau : DHR
AVB hérite en tous cas d’un effectif jeune et talentueux (seuls 2 ou 3 joueurs de + de 30 ans à vue de nez, dont la « midfield dynamo » Scott Parker).

Grosse pression sur les épaules donc pour le Portugais. Maintenant, pour accrocher la LdC, il lui faudrait trouver 4 ou 5 joueurs supplémentaires, un par ligne et de la bonne doublure. La priorité ama devrait être de dégoter un excellent gardien et un buteur de classe mondiale. Je vois mal Adebayor rester vu ses exigences salariales (de 600 à 650K £ par semaine...).

Rappelons que les libérés / vendus / renvoyés dans leur club sont (j’omets les moins connus, Ben Alnwick, Jansson, etc.) : Adebayor, Corluka, King, Krancjar, Nelsen et Saha.

Et sont/seraient disponibles à la vente : Bassong, Bentley, Cudicini, Defoe, Dos Santos, Gallas, Gomes, Jenas et Modric (malheureusement pour « Modders » comme on l’appelle en Angleterre, il veut absolument jouer en LdC et + de pépettes. Il semble sur le départ, – en partance pour le Real Madrid ou Chelsea?).

Spurs a repris l’entraînement hier je crois (enfin, sauf les internationaux qu’étaient à l’Euro, ils rejoindront le groupe sous dix jours ai-je lu) et la prise de contact avec AVB a dû se faire aujourd’hui ou se fera demain.

Spurs s’envolera pour une tournée US après un match contre Stevenage le 18 (ce club de D3 qui les avait tenus en échec 0-0 en 1/8 de FA Cup il y a cinq mois).

Et AVB aurait ça sur sa liste de courses :

http://www.telegraph.co.uk/sport/footba … tures.html

(bon, Sigurdsson, c’est fait depuis ce midi, AVB n'a pas traîné pour l’arracher à Swansea via Liverpool!)

Moutinho sera-t-il sa priorité recrutement maintenant ? Moutinho viendrait-t-il pour ne jouer « que » la Ligue Europe.

Hmm, je sais pas trop, ça dépendra de qui le veut par ailleurs. Le Barça ? Man United ?. L’attirance de la PL et sa formidable exposition mondiale pourrait suffire à le convaincre, ça et un salaire de 400K £/mois.

Encore faut-il que Porto veuille bien vendre ! Ça sera une question de prix, si enchères entre plusieurs clubs, ça pourrait intéresser Porto.

Cela dit, il lui reste trois ans de contrat et s’ils vendent Hulk, ils n’auront peut-être pas tant besoin de blé que ça (cela dit, je connais mal Porto et me plante peut-être).
Note : -1
@Nes1 : c'que j'écris c'est par rapport à la philosophie d'AVB. J'peux te garantir que la défense centrale va être refaite vu la qualité technique des types. Alors savoir qui était titu' avec papy Redknapp franchement j'm'en tamponne. Renseigne toi sur André Villas Boas, ça te fera pas de mal.
Ils ont fait signer l'Islandais de Swansea, et vont sûrement faire signer Verthongen aussi.

Par contre Adebayor risque de ne pas rester, trop cher, et Modric a vraiment l'air de vouloir se barrer également.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
12 14