1. //
  2. //
  3. // Résumé groupes A à F

Villarreal qualifié, Braga libéré

Braga a obtenu son ticket pour le prochain tour à domicile, contre Liberec (2-1), tandis que Villarreal a mis juste ce qu’il fallait pour rejoindre Vienne en tête du groupe (1-0). Sinon, un Sabo joue au PAOK, et c’est pas Jean-Philippe.

Modififié
71 1

Groupe A

Molde FK 0–2 Fenerbahçe SK

Buts : Fernandão (68e) et Tufan (84e) pour Fener

Les Stambouliotes sont les premiers à allumer la mèche. D’abord sur un pétard au bout de 44 secondes, puis sur un raté de Tufan, avant que Nani ne voit son coup franc sorti par Horváth (9e). Les Norvégiens répondent timidement par Hussain, de la même façon, sur un coup franc contré qui a failli finir en but gag (25e). Puis, peu avant la pause, Svendsen envoie un missile sur la transversale de Ribeiro. Au retour des vestiaires, c’est au tour de Diego de donner signe de vie, sur un pétard mouillé des 25 mètres (54e). Elyounoussi lui répond par un slalom et une frappe un poil trop croisée (59e), mais Fernandão met tout le monde d’accord en plantant du crâne suite à un superbe mouvement en une touche de balle (0-1, 68e), pour sa quatrième banderille en cinq matchs. Puis Tufan se rattrape pour faire le break (0-2, 84e). Les Turcs reviennent à deux points des Neutrogena et sont allés chercher un résultat qui passe crème.

Celtic FC 1–2 Ajax Amsterdam

Buts : McGregor (3e) pour le Celtic // Milik (22e) pour l’Ajax

Zéro victoire et neuf buts pris en quatre matchs. Le bilan du Celtic piquait les yeux avant la rencontre. Alors les Celtes de Glasgow avaient envie de montrer qu’ils en ont un peu dans le kilt. Dès la 3e, McGregor met les siens devant d’une merveille de frappe enroulée, pour son premier match de Ligue Europa de la saison. Mais le coït ne dure pas longtemps. Craig Gordon avait aussi à cœur de tenir la réputation des keepers britons. Ses mains en peau de pêche permettent à Milik de taper une Coridon inversée pour le 1-1 (22e). McGregor, encore (69e), et Griffiths (74e) tentent le tout pour le tout, mais c’est bien Cerny qui porte le coup de grâce de son plat du pied (1-2, 88e). L’Ajax se relance et peut toujours espérer passer en cas de victoire sur Molde dans deux semaines. C’est en revanche fini pour le Celtic, qui risque de finir l’Europa sous le billard.

Classement :
1. Molde FK : 10
2. Fenerbahçe SK : 8
3. Ajax Amsterdam : 6
4. Celtic FC : 2

Groupe B

Liverpool FC 2–1 Girondins de Bordeaux

Buts : Milner (38e sp) et Benteke (45e) pour Liverpool // Saivet (33e) pour Bordeaux

FK Rubin Kazan 2–0 FC Sion

Buts : Georgiev (72e), Dević (90e)

Premier de ce groupe B, le FC Sion se devait de ramener un point de Russie pour assurer sa qualification. Sauf que les hommes de Didier Tholot sont tombés dans le piège du Rubin Kazan. Alors qu'aucune des deux équipes ne semblait en mesure de prendre l'avantage, le joueur de Sion Birama Ndoye a donné un petit coup de pouce aux Russes en se faisant bêtement exclure avant l'heure de jeu. Logiquement, les locaux profitent de cette supériorité numérique pour s'offrir le scalp des Suisses qui rentrent bredouilles de leur long voyage. Rien n'est encore terminé pour l'armée du Rubin rouge.

Classement :
1. Liverpool FC : 9
2. FC Sion : 8
3. FK Rubin Kazan : 5
4. Girondins de Bordeaux : 3

Groupe C

PAOK Salonique 0–0 FK Qabala


Un bon match en bois qui ne servait d'ailleurs à rien puisque la victoire de Krasnodar contre le Borussia Dortmund plus tôt dans la soirée a achevé les derniers espoirs de qualification du PAOK. À domicile, le sixième du championnat grec n'est pas parvenu à se farcir les Azéris de Qabala. Il faut attendre la 59e pour voir la première vraie occasion et un raté de Sabo, qui a mis un peu de Jean-Philippe dans sa reprise. Du coup, les deux formations sont toujours à la recherche d'un succès dans cette phase de poules. Dimitar Berbatov peut partir à la recherche d'une nouvelle destination exotique pour sa pré-retraite. Qu'il est loin son but lors de Arsenal-Monaco.

FK Krasnodar 1–0 Borussia Dortmund

But : Mamaev (2e)

Il était là, LE choc du groupe C entre les deux premiers au classement. Dans le Stadion Kuban, les coéquipiers de ce monstre qu’est Charles Kaboré ont fait plier un Borussia Dortmund trop tendre. Sans son homme providentiel, Pierre-Emerick Aubameyang, le BvB sombre très rapidement après le coup d'envoi. Première minute, première percée pour Krasnodar : Matt Hummels concède un penalty qui est transformé par Pavel Mamaev. Les hommes de Thomas Tuchel passent le reste du match à essayer de faire sauter le verrou russe, mais les montants adverses contrecarrent par trois fois leurs dessins. Grâce à cette victoire, Krasnodar glane la première place du groupe C au nez et à la barbe des Jaune et Noir.

Classement :
1. Borussia Dortmund : 10
2. FK Krasnodar : 10
3. PAOK Salonique : 4
4. FK Qabala : 2

Groupe D

Legia Varsovie 1–0 FC Midtjylland

But : Prijovic (35e) pour le Legia

À domicile, le Legia n’est plus le même. Et alors que les champions du Danemark ont acculé les locaux, avec notamment une tête de leur capitaine Sviatchenko, c’est bien Varsovie qui ouvre la marque. Après un combo coup du sombrero-frappe ratée de Nikolić, c’est la tête lobée d’une fusion Zlatan-Pršo qui trouve les filets du portier danois (1-0, 35e), juste devant ses ultras. Propre. Les deux squads se rendent coup pour coup dans le second acte, mais ce sont bien les Polonais qui empochent les trois points pour revenir à hauteur de Bruges et espérer un ticket pour le prochain tour. Pour ça, il faudra batte Naples, à domicile… La tâche s’annonce (très) compliquée.

Club Bruges 0–1 SSC Napoli

But : Chiricheș (41e) pour le Napoli

Bruges avait pris une branlée à l’aller, alors pour rester dans la course, les Flamands devaient l’emporter. Pourtant, c’est bien le Napoli, en rouge (oui oui), qui met la pression. Après un grand pont des familles sur Mechele, Lopez envoie un parpaing dans le petit filet de Bruzzese (11e). Premier avertissement. Puis, alors qu’on s’endormait tout doucement, Valdifiori dépose son corner sur la patte de Chiricheș qui balance un marron chaud pour nourrir le petit peuple du Jan Breydelstadion, au beau milieu d’une défense aussi molle qu’une frite de la Venise du Nord (1-0, 41e). Puis, plus rien, encore. Naples continue sa promenade avec cinq victoires en autant de rencontres et 17 buts marqués. Le Club reste cependant dans le coup, mais devra obligatoirement l’emporter à Midjtylland. Ça pue le traquenard.

Classement :
1. SSC Napoli : 15
2. FC Midtjylland : 6
3. Club Bruges : 4
4. Legia Varsovie : 4

Groupe E

Villarreal CF 1–0 Rapid Vienne

But : Soriano pour le sous-marin jaune (78e)

Rares sont les équipes ayant réalisé un carton plein jusque-là en phase de poules. Mais après quatre victoires, le Rapid Vienne est tombé au Madrigal, percuté de plein fouet par un sous-marin jaune bien plus entreprenant. Déjà qualifié au coup d'envoi grâce à la victoire du Dinamo Minsk contre le Viktoria Plzeň, Villarreal monte sur la première marche du groupe au bénéfice du goal average (1-2, 1-0). L'équipe de Cédric Bakambu et Alphonse Areola a empoché la victoire dans le dernier quart d'heure sur un but opportuniste du capitaine Bruno Soriano. Rappel pour les Autrichiens avant le prochain tour : arrêter les dégagements moisis. D'ailleurs, c'est la première fois que le Rapid verra les 16es de finale dans ce format de la compétition.

Dinamo Minsk 1–0 FC Viktoria Plzeň

But : Adamović (90e)

Déjà éliminées, les deux équipes devaient se battre pour ne pas devenir la risée de ce groupe E. Dans cette lutte pour esquiver le port du bonnet d’âne, c’est le Dynamo Minsk qui s’est imposé sur le fil. Puisque le spectacle n’était pas au rendez-vous en Biélorussie, il a fallu attendre les derniers instants de la rencontre pour que Nenad Adamović ne délivre son équipe. Avant que le même Adamović ne rate la balle du 2-0 en manquant son penalty. « Il faut s’aimer, il faut s’aimer, pour cet espoir désespéré. » Salvatore Adamović.

Classement :
1. Rapid Vienne : 12
2. Villarreal CF : 12
3. FC Viktoria Plzeň : 3
4. Dinamo Minsk : 3

Groupe F

SC Braga 2–1 FC Slovan Liberec

Buts : Bakos (CSC 42e) et Crislan (90e+2) pour Braga, Efremov (35e) pour Liberec

D’entrée, Matheus s’emploie magnifiquement sur un cuir qui semblait rejoindre sa lunette (12e). Ce qui a le don d’énerver Braga. Après un ballon mal dégagé par la défense tchèque, Hassan oblige Koubek à le mettre en corner (17e). Malgré tout, c’est encore Liberec qui se met en évidence via son capitaine Pavelka, seul face au gardien, mais qui n’arrive pas à la mettre au fond. C’est souvent là que ça coince. Mais Efremov a la solution, en bonifiant une ouverture de 40 mètres par un crochet et une finition pied droit, calmement (1-0, 35e). Les réjouissances tchèques sont de courte durée. Alan, énorme ce soir, tape le une-deux, frappe fort et force Pokorny à tromper son propre portier pour remettre les compteurs à égalité (1-1, 42e). Et après avoir poussé toute la deuxième période, c’est logiquement que les Portugais l’emportent en toute fin de match grâce à Crislan (2-1, 92e), qui bonifie un gros travail de Rafa, très chaud lui aussi. Pourtant, les Tchèques n’étaient vraiment pas en bois. Pour se qualifier, ils devront battre l’OM à domicile dans deux semaines, tandis que Braga, qui a donc retrouvé chaussure à son pied, ira en balade à Groningue.

Olympique de Marseille 2–1 FC Groningen

Buts : Nkoudou (28e) et Batshuayi (88e) pour l’OM // Maduro (58e) pour Groningue


Classement :
1. SC Braga : 12
2. Olympique de Marseille : 9
3. FC Slovan Liberec : 7
4. FC Groningen : 1



Par Florian Lefèvre et Nicolas Taiana
Modifié

Dans cet article

un mec derrière son PC Niveau : National
Vivement le mercato qu'on trouve un deuxième attaquant. Michy, c'est plus possible là, le mec joue comme s'il était au city stade. Il faisait un match pareil l'année dernière, Bielsa le mettait sur le banc à la 50e. Je me rappelle que certain supp du Standard regrettait sa mentalité individualiste. Autant on l'a pas (trop) vu l'année dernière, autant là c'est flagrant, à chaque fois il tire alors qu'en levant la tête il verrai un coéquipier mieux placé. (Bon la fois où il l'a donne pas à Occampos, je peux le comprendre).
Heureusement qu'il marque à la fin car son manque d'altruisme et son coté "je veux mettre que des but qui feront des millions de vues sur Youtube" ça a failli couté la qualif. Si c'était pas Monaco le prochain match, j'aurai souhaité fortement que Michel le mette sur le banc, quitte a titulariser un minot en pointe.

Sinon Bordeaux éliminé dans un groupe pareil, et Monaco qui galère... triste Ligue 1

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
71 1