1. //
  2. // Barrages retour

Villarreal en sera

Il y aura bien quatre clubs espagnols en C1. Villareal rejoint le Barça, le Real et Valence, notamment grâce à Rossi, auteur d'un doublé face à l'Odense de Bernard Mendy. Le Bayern assure tranquillement et s'impose à Zurich. Le Dinamo Zagreb, Genk et l'APOEL Nicosie sont les autres qualifiés de la soirée.

Modififié
0 5
FC Zurich 0–1 Bayern Munich

(Aller : 0-2)

Buts : Gomez (7è) pour le Bayern


Compte rendu

Villareal 3–0 Odense

(Aller : 0-1)

Buts : Rossi (50è, 66è) et Marchena (82è)

Petit coup de pression dans la banlieue de Valencia au coup d'envoi de ces barrages retour. La faute à une défaite à la con à l'aller au Royaume du Danemark. Et au point où en est financièrement l'Espagne, foutre 20 millions d'euros par la fenêtre ne serait franchement pas une bonne idée. Les Espagnols ne font rien pour faire baisser la température en première mi-temps, malgré la succession de corners et de coup-francs, tous mal tirés par Valero. Wessels, le viking des bois danois, dans la dynamique du match aller, repousse tout ce qui est cadré. Villareal insiste et finit par trouver l'ouverture grâce à son duo Nilmar-Rossi. Malgré sa pointe de vitesse, Bernard Mendy commence à avoir du mal à suivre et enchaîne les fautes. Ça va trop vite pour Odense, que Rossi punit en reprenant de volée le centre parfait de Cani. Mais Valero met en danger les siens en se faisant expulser pour un coup de tête zidanesque. Marchena plie toutefois l'affaire, profitant de la seule erreur de Wessels sur les deux matchs. Villareal est qualifié, mais ça n'aura pas été si facile que ça.

APOEL Nicosie 3–1 Wisla Cracovie

(Aller : 0-1)

Buts : Manduca (29è) et Almeida (54è, 87è) pour Nicosie. Wilk (67è) pour Cracovie

Quoi qu'il se passe ce soir au stade GSP, on aura ou l'APOEL Nicosie, ou le Autonomiczna Sekcja Pilki Noznej Wisla Cracovie (mais on se contente de Wisla Cracovie) en Ligue des Champions cette année. Et c'est déjà pas drôle. Léger avantage pour les Polonais au coup d'envoi, grâce à une grosse victoire 1-0 à l'aller. Mais les Chypriotes eux-aussi tiennent à leur exploit, et ouvre le score en première mi-temps par Manduca, l'un des trois Brésiliens perdus du club. Almeida, le deuxième, double la mise au retour des vestiaires. Cracovie réduit le score et pense tenir sa qualification grâce au fameux but à l'exterieur, mais c'était sans compter sur ce diable d'Almeida qui s'offre un doublé dans les dernières minutes, et envoie son club en C1. La petite île attend les poids lourds.


Malmö 2–0 Dinamo Zagreb

(Aller : 1-4)

But : Wilton (69è) pour Malmö

Les Glasgow Rangers se sont fait sortir par cette équipe ? Putain, c'est vraiment pas la fête en Ecosse. Ecrasés par le Dinamo Zagreb en Croatie, les actuels huitième du championnat de Suède ne se faisaient guère d'illusions avant ce match retour. Sauver l'honneur, ça serait déjà pas mal. Et dans un match absolument inintéressant, c'est Wilton qui se charge de l'affaire, en ouvrant le score à vingt minutes du final. Pour le suspense, Jansson double la mise à trois minutes de la fin, mais c'est trop tard. Les Croates rejoignent la C1 pour la première fois depuis 1999, en éliminant les terribles équipes de Bakou, d'Helsinki et de Malmö. Un vrai parcours du combattant.

Racing Genk 2–1 Maccabi Haifa

Tab : 4-1

(Aller : 1-2)

Buts : Vossen (35è) et Buffel (41è) pour Genk. Golasa (37è) pour Haifa.

A l'aller, la réduction du score de Barda, ce traître d'Israélien, a permis aux Belges de croire à la seconde participation de leur histoire aux poules de la plus prestigieuses des coupes européennes, après celle de 2002, l'époque où ils accrochaient le Real au Thyl Gheyselinckstadium de Genk et la Roma au Stadio Olimpico. Dominateur, le Racing ouvre le score par Vossen mais le Maccabi égalise dans la foulée. Le match est ouvert, et Buffel, grand espoir belge auteur de 22 buts en 37 matchs la saison passée, redonne l'avantage aux locaux avant la mi-temps. La deuxième mi-temps est tendue et aucune des deux équipes ne souhaitent prendre de risque. Résultat : prolongation, puis tirs au but. Et à ce jeu-là, c'est les Belges qui gagnent, 4 tirs au but à 1. Genk regoûtera au parfum de la Ligue des Champions.

Par Léo Ruiz

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Y avait encore un match, Maccabi Haifa éliminé aux tirs aux buts par Genk, champion belge.
Pour genk-maccabi, c'est Vossen le grand espoir belge qui a mi 22 buts la saison passée et non Buffel qui doit avoir la trentaine maintenant et n'est pas un serial buteur.
Il aurait pas confondu Jelle Vossen et Buffel le mec là? Allez mon p'tit Léo, on sort son Tippex et on me corrige tout ça... Tu f'ras mieux la prochaine fois
SF, faudrait penser à actualiser vos photos...Capdevilla n'est plus au Villaréal mais au Benfica de Lisbonne...
vilareal est à 60 km au nord de Valence, balèze la banlieue.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Nasri, petit prince de City
0 5