1. //
  2. // Quarts de finale

Villarreal comme Barcelone

L'Europa League imite son ainée. Trois matches pliés dès l'aller. Plus aucun suspense, des buts à la pelle. Et les clubs français ne sont pas là. Tiens, tiens...

Modififié
0 14
FC Porto 5-1 Spartak Moscou
Fraîchement couronné ce week-end, le FC Porto fait office, avec Villarreal, de favori dans cette compétition. Arrivés à ce stade sans le moindre problème, les Lusitaniens n'ont pas eu à forcer leur talent pour l'emporter face à des Moscovites tristement inspirés. Si le début de match est assez poussif, il ressort néanmoins une chose: Porto peut marquer quand il veut, tant la défense russe est aux abois quand le jeu s'accélère. La 38è minute est l'instant choisi pour ouvrir le score. Centre de Fernando, tête plongeante de Falcao, fin de la blague. Forts de cet avantage d'un but, les Portugais attaquent la seconde mi-temps pied au plancher. À l'heure de jeu, Hulk envoie un pétard sur la barre de Dikan. Moins en réussite que d'habitude, le Brésilien peut compter sur ses coéquipiers. À la 65è, Falcao contrôle un long ballon dans la surface et s'efface au profit d'un Varela lancé à pleine vitesse dont la frappe fait mouche. Cinq minutes après, Maicon punit définitivement les visiteurs grâce à une tête victorieuse. Le but de Kombarov pour Moscou deux minutes plus tard ne change rien. Falcao rétablit l'ordre en inscrivant deux nouveaux buts en fin de rencontre.

Benfica 4-1 PSV Eindhoven
Deux équipes en quête de rachat après les volées reçues ce week-end. Pendant que le PSV permettait à Twente de prendre la tête du championnat, Benfica offrait le titre à Porto. Dur. Sous pression face à leur public, les Portugais avaient d'autant plus à cœur de se racheter. Avec une équipe au fort accent sud-américain, le club d'Eusebio a écœuré des Bataves en manque total d'inspiration. Au programme : un but d'Aimar plein d'opportunisme après un raté de Cardozo (37è), un festival de Coentrao sur son côté gauche qui centre pour Salvio qui n'a plus qu'à couper la trajectoire (45è) et un pion en solitaire de ce même Salvio. L'Argentin met deux adversaires dans le vent d'un double contact avant d'ajuster tranquillement Isaksson. La réduction d'Eindhoven en fin de match restera anecdotique. D'autant plus que Saviola s'est souvenu qu'il était (encore) joueur de foot en inscrivant le quatrième et dernier but de son équipe.

Villarreal 5-1 FC Twente
Villarreal contre Twente, c'est un peu le Barça/Shakhtar de l'Europa League. Ok, les Néerlandais ne jouent pas aussi bien que les anciens collègues de Brandao. Mais les appels à la méfiance au sujet des Bataves, comme pour les Ukrainiens, n'étaient pas bien sérieux. Evidemment que les deux clubs espagnols allaient croquer leur adversaire. Et sur le même score en plus.

Dynamo Kiev 1-1 Sporting Braga
Au coup d'envoi, aucune raison de regarder ce match. Shevchenko est sur le banc. Peu importe pour ses partenaires. Eux, ont décidé de faire le spectacle dès l'entame. Garants d'une maitrise technique certaine, les potes de Sheva ne tardent pas à ouvrir le score. À peine cinq minutes de jeu que Popov, latéral gauche, change l'orientation du jeu d'une transversale dans les pieds de Goussev, ailier droit. La suite ? Accélération, centre au deuxième poteau et tête de Yarmolenko au fond des filets. C'est quand même pas sorcier. Mais l'Ukrainien a le cœur sur la main. Coupable d'avoir dévoré son adversaire direct sur le but de son équipe, Goussev expédie malencontreusement le cuir dans ses propres buts après un énorme cafouillage sur un corner portugais. La suite est, il faut bien le dire, beaucoup moins chatoyante. À la pause, pourtant, Shevchenko entre. Et même s'il n'a plus son niveau d'antan, l'Ukrainien reste un formidable joueur. Quoique... Il ne lui faut que quinze minutes pour récolter deux cartons jaunes et ôter le peu d'intérêt de ce match. 1-1, score final. Ce qui a le mérite de nous tenir (un peu) en haleine avant le match retour.

Par Sylvain Michel

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Incroyable comme tout se joue sur la première manche dans ces quarts de C1 et C3!

Quelqu'un a en tête le tirage des demies de cette coupe hispanique?

Porto-Villareal en finale, c'est faisable?
Non, ce serait en demi-finale Porto - Villareal, l'autre demi possible étant Benfica - Braga. Et l'une des finales possibles est un clasico portugais, voire encore un match portugais mais de moins d'envergure. Héhé. Ce n'est pas encore fait.
Perso, j'espère que Villareal gagnera cette Europa League, ce serait pas immérité, ils font une bonne saison en liga et ont un jeu très agréable à regarder, même si Porto est impressionnant, je pense que les espagnols peuvent aller au bout, bon courage à eux !
La finale sera Porto-Benfica, le plus grand classico du monde. A cote Barça-Real c'est de la merde, juste un truc marketing pour puceaux attardés.
c'est le clasico du tiers monde,composé de joueurs sud américains qui ont coûté 20€
troll on// Bof, le vrai classico fait aussi partie du tiers monde...
faut bien que les pigs aient qqch pour s'enorgueillir. //troll off
Benfica-Porto, se serait une finale de rêve, faut l'admettre.

En 2003, la finale a failli se jouer entre Porto et Boavista. Déjà.

Villareal sera quand même un os très dur pour Porto. Idem pour Braga face à Benfica.
Perso j'espère aussi que Villareal ira jusqu'au bout, je suis totalement fan de certains de ces joueurs...

Sinon d'habitude en France quand ça parle de la faiblesse de la L1 dans certaines émissions télé ou radio. Il y a toujours quelqu'un qui vient chambrer le championnat portugais parce que ça serait encore plus faible... Mais quand on voit les résultats des 3 clubs en C3, c'est la L1 qui se fait bouffer sur le coup.
Oui, ou le coup qu'en Liga, y'a que deux clubs, qu'à part Barça et Real, c'est tout pourri.

Alors que Villareal, l'Atletico, Seville, l'Espanyol, même Osasuna, ont atteint le dernier carré de la C3, ces 5 dernières années.
Ce n'est certes que l'Europa League mais il faut souligner la belle performance des clubs portugais qui ont déjà aussré deux places en demi-finale et un Braga auteur d'un très bon nul à Kiev.

Dommage que Porto rencontre Villareal en demi, la finale idéale.

Sur un match j'aurais mis une pièce sur Porto, là sur deux matchs plutôt un billet sur le sous-marin jaune qui sera difficile à couler.
Purée, ça fait bizarre de voir des équipes qui VEULENT gagner cette C3, alors qu'en France on voit les équipes saborder leur matches. Ca m'énerve trop, on n'a même plus le niveau pour rivaliser sur le plan européen contre des Porto ou Villareal, ils sont en train de nous mettre une vue. A part ça, ils doivent faire la gueule ce matin, nos amis néerlandais...
@Mr Toque
je partage ton point de vue sur les équipes françaises ou italiennes qui ont négligé cette compèt, mais pour juste se concentrer sur l'exemple de villareal et porto qui joue le coup a fond: on a la 2 équipes qui jouent un championnat sans suspense, porto depuis son 5/0 contre benfica était déjà champion dans un championnat qui se joue (vulgairement) à 2 ou 3 : porto a enterré la concurrence très vite, et villareal fait le yoyo entre la 3è et 4è place avec valence depuis septembre avec 10points d'avance sur le 5è donc on peut dire qu'ils ont sécurisé leur c1 pour l'année prochaine depuis déjà longtemps.

on l'a vu avec le psg qui est l'équipe a avoir "le plus jouer le coup" , ils n'ont pas été ridicule contre le fc séville qui certes s'est fait éliminer par porto mais qu'au bénéfice du but à l'extérieur donc je ne pense pas qu'on a "plus le niveau" par rapport à ces équipes là
Ouais ils sont sympa les clubs de Ligue 1 de laisser gentiment leur place aux "pays du tiers-monde" qui luttent pour la consolante.;-)
Quelle classe ce Rossi ! :)
Porto - Villareal sera une bien plus belle affiche que la demie Shalke - Chelsa/Man U !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 14