Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // La pépite du week-end
  2. //
  3. //

Vilhena, la fraîcheur de Feyenoord

Depuis le début de l’année 2013, un jeune milieu de terrain de 18 ans affole le championnat néerlandais. Il s’appelle Tonny Vilhena, et vient de planter trois buts lors des deux dernières journées d’Eredivisie.

Modififié
Tonny Trindade de Vilhena. Son nom n’est déjà pas commun. Sa date de naissance non plus, d’ailleurs. 3 janvier 1995. Oui, il y a désormais des joueurs professionnels qui sont nés après la Coupe du Monde aux États-Unis, il va falloir s’y faire. Vilhena en fait partie. Au début du mois de janvier, il a fêté ses 18 ans, et depuis, c’est la folie. Le joueur enchaîne les grosses prestations, et a concrétisé cette impressionnante ascension lors des deux dernières journées de championnat néerlandais. Il a d’abord inscrit un doublé sur la pelouse de Willem II, et a confirmé, ce week-end, avec un nouveau pion face à l’AZ, le premier de sa carrière inscrit face à ses supporters de Feyenoord. Les trois précédents avaient tous été inscrits à l’extérieur. Bref, 18 ans, et déjà 21 matches disputés en première division, auxquels s’ajoutent trois rencontres de Coupe et une apparition au tour préliminaire de la Ligue des Champions. Dégaine d’ado, la crête à la Balotelli en prime : Vilhena a déjà tout d’un joueur confirmé. Et à Feyenoord, on imagine déjà les marges à faire sur sa vente, alors qu’il a été recruté lorsqu’il n’avait que 8 ans.

La confiance de Koeman

En réalité, Vilhena représente à lui seul le renouveau de Feyenoord. Pendant des années, le club de Rotterdam a eu une gestion financière chaotique, a fait venir des vieilles gloires et des joueurs pas franchement de top niveau. L’équipe a d’ailleurs touché le fond le 24 octobre 2010, avec une défaite 10-0 sur la pelouse du PSV Eindhoven. Le club décide alors d’inverser la tendance et de miser à nouveau sur son centre de formation, qui a, au cours de son histoire, été l’un de ses points forts. Tonny Vilhena est justement le premier vrai fruit de ce renouveau du centre de formation de Feyenoord. Né d’un père angolais et d’une mère néerlandaise, il grandit à Maassluis et fait ses premiers pas footballistique avec le club local. Mais dès l’âge de 8 ans, il est recruté par la Jong Feyenoord, l’académie des jeunes. C’est là-bas qu’il va faire ses armes et jouer dans toutes les équipes de jeunes possibles et imaginables.

Parallèlement, il est appelé chez les U-17 de la sélection néerlandaise, notamment pour disputer l’Euro des moins de 17 ans en juin 2011. Un rêve éveillé, puisqu’il remporte la compétition avec les Pays-Bas et termine meilleur buteur du tournoi. Jolie carte de visite. Lors de la saison 2011-12, Ronald Koeman, le coach de Feyenoord, décide de le faire débuter avec les grands. Il fait ainsi ses grands débuts en Eredivisie le 22 janvier 2012, à l’âge de 17 ans, en fin de rencontre face au VVV Venlo. Koeman apprécie son dynamisme et son explosivité au milieu de terrain, et lui offre encore d’autres apparitions avant la fin de la saison. Le 18 mars, l’ancien joueur du Barça le fait jouer titulaire lors de la réception de Twente. Feyenoord s’impose 2-0, et Vilhena s’insère parfaitement au milieu de terrain, aux côtés de El Ahmadi et Jordy Clasie, lui aussi grande promesse du club. Tout bon pour l’avenir.

Excellente vision du jeu


Après avoir à nouveau remporté l’Euro des moins de 17 ans en 2012 (!), Vilhena s’impose cette saison comme un titulaire quasi-indiscutable de Feyenoord. Un Feyenoord qui a d’ailleurs retrouvé des couleurs puisque, depuis ce week-end, les Rotterdamois sont deuxièmes du classement, à égalité avec Twente, et à seulement trois points du PSV. Vilhena, désormais reconnu pour son excellente vision du jeu, a même décidé de se mettre à marquer des buts depuis quelques semaines. Il est même devenu le plus jeune joueur de l’histoire de son club à inscrire un doublé en championnat. Ce n’est pas pour rien qu’il y a quelques mois, le magazine espagnol Don Balòn l’a inséré dans la liste des meilleurs joueurs nés après 1991.

Forcément, tout cela attire les regards et les convoitises. Le Milan AC, par exemple, verrait en lui le successeur de Clarence Seedorf (sur les conseils de Marco van Basten) et aurait été prêt à mettre sur la table quelques trois millions d’euros. Feyenoord sait que son joueur représente une petite mine d’or, mais n’a pas encore l’intention de le laisser partir. Ainsi, en accord avec sa famille, Vilhena a décidé de se prolonger son contrat avec Feyenoord jusqu’en 2016. Or, le joueur est déjà bien entouré. Le nom de son agent ? Un certain Mino Raiola, toujours dans les bons coups. Le gamin a de l’avenir. Qui sait, on le verra peut-être même lors de la Coupe du Monde 2014. Il aura alors 19 ans. Bah quoi, Pelé avait bien 17 ans, lors de son premier sacre mondial, non ?

Par Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 14
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall lundi 16 juillet La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)