Vilanova vs Guardiola : les 7 différences

Vilanova au Barça, c'est plus que la continuité de Guardiola. Ces deux-là ne sont pas frères, mais à force de se cotoyer, ils ont fini par se ressembler. Pourtant Pep et Tito sont bien deux personnes différentes. La preuve en sept points.

Modififié
« Je m'attends au meilleur avec Tito. (…) Je suis sûr qu'il fera les choses très bien. Il sait comment nous avons fonctionné et il y a eu beaucoup d'idées communes. Je crois qu'il va pouvoir donner à ce club ce je ne peux plus lui donner. » En avril dernier, Pep Guardiola s'en va, mais prend le temps de vendre sa dernière moto. Francesc Vilanoca, né à Bellcaire d'Emportà en 1969, est sa main droite, son œil gauche, son cerveau droit et son ventricule gauche. Tito est le nouvel entraîneur de la meilleure équipe du monde depuis juin. Après quatre mois de mandat, l'ex-adjoint a dû tout changer pour que rien ne change. Pourtant Pep et Tito ne sont pas la même personne. Il est temps de s'en assurer et de chercher 7 différences.

1. Changement de patron

Guardiola, l'homme au pull-over violet, aux cravates italiennes et aux costards cintrés était un habitué du look rétrosexuel. Orgueil de la Barcelone branchée et sex symbol hipster du Passeig de Gràcia, Pep était l'image de la nouvelle Catalogne, celle des festivals, de l'art contemporain et du raffinement. Bref, le contraire de l'Espagne qui sent l'ail et les calamars. Quand Tito est présenté officiellement le 15 juin 2012, lui aussi a mis un costard. Mais le sien est noir, sa chemise est blanche, sa cravate est rayée, ses mains sont moites et son sourire est forcé. Les culés vont devoir s'y faire, Tito a trop souvent porter le survêt de second pour être vraiment à l'aise dans son nouveau patron.

2. Le medium, c'est le message

Guardiola était un tribun lyrique, fier de conter son épopée pour son pays, son sport ou son club. Tito est un type qui ne maîtrise pas les épisodes héroïques. Le Barça peine à gagner ses matchs en début de saison ? Le mister catalan ne transcende pas, il informe : « Nous avons toujours du mal à démarrer. C'est arrivé avec le Numancia, Herculés et l'an dernier avec le nul contre la Real Sociedad, mais après avoir vu s'entraîner les joueurs, je suis plus tranquille. » Avec Vilanova, le Barça a perdu en excitation et gagné en calme. Tant pis pour les poètes.

3. Més qu'un président

Avec Pep, le Barça était la seule entreprise du monde où un seul de ses salariés est plus fort que tous ses patrons. L'année 2011 passée à guetter la rénovation du guide n'a fait qu'amplifier le malaise institutionnel. Le patron, c'était l'entraîneur, pas le président. Quand Pep s'en va, Sandro Rosell reprend le micro et, avec lui, c'est toute l'institution qui reprend le volant de l'équipe première. « Quand Andoni (Zubizarreta, directeur sportif) nous a proposé Tito comme entraîneur, ni moi, le président, ni le comité d'administration avons douté un seul instant. » Avec Tito, l'entraîneur est à nouveau un type normal et le président redevient le responsable de la politique du club. Bref, le Barça redevient un club.

4. Cesc on va voir

La nomination de Vilanova et le départ de Pep ont libéré quelqu'un : « Tito me connaît depuis tout petit. On a déjà coïncidé quand j'avais 13 ans. Avec Guardiola, je n'ai jamais vraiment bien compris le système. » Joueur anarchique, indiscipliné, lent dans les premiers mètres, Fàbregas avait tout pour énerver Pep. Avec Vilanova, il a joué presque tous les matchs (sauf la Supercoupe) cette saison. Avec Tito, Cesc n'est plus un milieu dont on ne sait pas quoi faire. Il est un intérieur dans la plus grande tradition barcelonaise (façon Xavi), mais il est aussi un milieu qui provoque à l'entrée de la surface façon Iniesta (cf. ses diagonales incessantes contre le Spartak). Avec Tito, Cesc, c'est Xavi et Iniesta dans le même joueur.

5. Initiales VV

Quand il rate sa passe contre le Real au bout de quelques secondes de jeu à Santiago-Bernabéu, la Catalogne ferme les yeux. Mais, après le match, Guardiola est fier de lui parce qu'il « a continué à jouer dans les pieds. Je l'ai félicité devant tout le monde. » Avec Pep, le style de jeu court n'est pas négociable. Le gardien est le premier attaquant et le ballon est toujours joué court. Avec Tito, Victor redevient gardien de but. La prise de risque doit être minimum et la confiance maximum. Un doute = un dégagement long. Depuis son crochet manqué contre Di María en Supercoupe, personne n'a vu VV refaire des manières. Les passes courtes, c'est beau. La sécurité, c'est mieux.

6. Des ailes déployées

Tito aime les ailiers, les types qui sont heureux dans un coin de corner, qui claquent des dribbles comme les autres des buts et qui se jettent dans le dos des latéraux comme la vérole sur le bas clergé. En Champions, Pedro a retrouvé ses ailes d'antan comme ailier pur, et Tello a enfin fait les bons choix. Avec Tito, pas de faux milieu qui tombe sur les ailes façon Iniesta ou Thiago. Là où, chez Guardiola, on aimait tergiverser dans l'entrejeu et passer par l'axe, chez Vilanova on n'hésite plus à jouer en profondeur. Avec des ailiers dans les espaces, le Barça est plus vertical, moins monotone et peut donc frapper un peu plus au but (cf. le but de Xavi contre Grenade).

7. Le syndrome Santiago-Bernabéu

Les cyniques ont vu en la nomination de Vilanova les premiers signes du déclin blaugrana. Ils sont maintenant bien obligés de reconnaître l'incontestable. En cinq journées, Tito a déjà glissé 8 points d'avance au Real. Pep n'a jamais réussi un tel départ. Certes, répondront-ils, mais qui a soulevé le premier titre de la saison ? Qui a fait tomber le grand Barça pour sa première finale de la saison ? Vilanova à peine installé, il a déjà dû voir les Merengues soulever leur premier trophée de la saison. Guardiola, lui, n'a jamais perdu à Bernabéu. Mais Tito est lucide : « Dans les comparaisons avec Guardiola, je serai toujours perdant. » Pas si sûr.

Par Thibaud Leplat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Une 8ème différence, Tito s'est pris un doigt dans l'oeil par Mourinho, au contraire de Pep. Ok, hors propos, je sors.
Le vrai changement, c'est le retour des ailiers. Et faut pas oublier qu'on a toujours pas vu le Barça au complet (en esperant qu'on le voit un jour) genre avec Villa, Alba, une défense centrale, Xavi et Iniesta en même temps, etc.

Enfin vu qu'ils gagnent quand même les matchs, ça prouve que y'a un banc, contrairement aux années passées.
HriStoichkov8 Niveau : DHR
Avec Tito, Cesc, c’est Xavi et Iniesta dans le même joueur.
mwouais...
hristo stoichkov 8e du nom, le mec dont il faut se lever très tôt pour voir les posts tant ils sont systématiquement supprimés à vitesse grand V :D
"Francesc Vilanoca"
"Guardiola habitué du look rétrosexuel"

N'oublions pas de nous relire...
Pas mal de chose vrai dans cet article, Valdes qui a envoyé (quelques) ballons bien loin, une verticalité et pas mal de tires devant la surface.

le jeux en passes courtes et deboublées restes l'emprunte du club, meme si ça fait chier pas mal de personne (pourquoi regarde t il les match ?)

Enfin, si en Juin Tito avait exprimé qu'il ne voulait pas assumer l'extra sportif devant les medias (donc au president de le faire), le boss du club ça reste les socios du club.
Avec Cruiff c'etait un jeu en Toque , avec Guardiola du tiki taka !
Malgré un début de saison tonitruant avec Villanova il n'y a aucun de ces deux styles qui est pourtant la marque de fabrique Blaugrana !
les matchs sont gagner certes c'est le plus important vous allez m'écrire , mais dans le jeu sa peine plus et ils ont plus de difficulté a l'heure actuel pour gagner leurs matchs .
M'enfin ca va venir je supppose , on est juste en début de saison et ils vont sans doute monter en puissance ..
Pas mal de choses intéressantes, je pense que tito est un peu plus pragmatique que Guardiola, il jouera avec un peu plus de verticalité qu'avant, après, j'attends de voir l'équipe au complet, vues les blessures en défense à ce stade, une partie des schémas déployés à ce stade est due au besoin de rafistoler le onze suite à ces blessures de cadres, notamment en défense.
Sinon assez d'accord quand à l'organisation du milieu et aux consignes pour VV.
Il reste une autre inconnue quant à l'organisation en attaque, j'ai le sentiment qu'il n'y a pas encore de schéma complètement arrêté, et que Villanova expérimente en attendant que l'équipe soit au top physiquement.
hey @med78

pas mal de...;-)
cil (169)
27/09 à 17:06
Pas mal de chose vrai dans cet article...

med78 (130)
27/09 à 17:26
Pas mal de choses intéressantes...

excusez nous...
Oki dok cil, mais t'as vu que je n'ai pas plagié ;-)
t'inquietes, je ne revendique aucun copyright !

A+
Je trouve qu'il est difficile de juger/comparer à ce stade la compétition. C'est la même chose que pour Allegri au Milan: il faut laisser du temps pour analyser, décortiquer et finalement comparer.

Au regard du nombre de blessures, des équipes rencontrées, du peu de matches réalisés et surtout avec un Euro qui laisse des traces côtés espagnol, (demandez au Réal), je ne m'aventure pas à ce genre de jeu.

Dire que Pep et Tito sont différents, oui, mais ça c'est pas très dur.
avec Guardiola, il n'y avait pas cette défense pourrie, et aussi messi n'a pas encore brillé avec Titi ni Dani alvès.
monthypython Niveau : District
Article interessant dans l'ensemble sauf le chapitre concernant fabregas : je pense que sa situation n'a guère évoluée et surtout son rendement sur le terrain est loin de valoir celui des 3 titulaires (busquets,xavi, iniesta).
Il a un point pour lui, Tito, il n'est pas fan de Belle du Seigneur (dieu sait que je n'aime pas ce bouquin). Ah j'oubliais, il n'est pas chauve et porte plutôt beau, même en survêtement, bien qu'il ait un peu une tête d'enfant. On s'est compris, c'est pas Elie Baup.
Pepèrearnaud Niveau : Ligue 1
Parfois, dans ce genre d'article, je ne sais pas si certains avis sont aussi ceux qui appartiennent aux voix qui les émettent (et que le journa. recueille et relaie soigneuseument, bien sûr) ou s'il s'agit bien de propos propres à lui.
Sympa cet article. Juste une chose: même si dans l'ensemble les supporters ne mettent pas en doute le talent de Cesc, son début de saison est loin de convaincre tout le monde, donc le commentaire Cesc = Xavi + Iniesta dans un même joueur est très exagéré - y compris d'un point de vue purement tactique. Vilanova sait qu'il a encore du pain sur la planche pour réussir à exploiter toutes ses qualités, et d'ailleurs si Iniesta ne s'était pas blessé on l'aurait beaucoup moins vu.
mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
Hier à 14:37 Valdés lance sa société de production 8 Hier à 13:27 Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11
mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 30 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4