1. // Amical
  2. // Hambourg/FC Barcelone (1-2)

Vilanova commence par une victoire

À l’occasion de ses 125 ans, Hambourg recevait le Barça, pour le premier match de l’ère Vilanova. Les Catalans, privés de leurs internationaux espagnols, se sont imposés 2-1, grâce à Dani Alves et au jeune espoir Deulofeu.

Modififié
0 18
Hambourg 1-2 FC Barcelone
Buts : Arslan pour Hambourg ; Dani Alves et Deufoleu pour le Barça

Une première mi-temps engagée, une deuxième chiante à mourir. Pour sa première sortie de l’année, un Barça mixte s’est imposé sur la pelouse d’Hambourg, grâce à 45 premières minutes correctes et un Dani Alves déjà en pleine forme. C’est tout ce qu’il y a à retenir de cette première victoire de Tito Vilanova, qui a dû faire sans l’essentiel de son groupe. Car oui, Messi peut se blesser. Et ça coûte cher à son club. Un hématome intramusculaire à l’entraînement, et ce sont près de 400 000 euros qui partent en fumée. Bon, c’est comme priver Ibra d’une semaine de salaire, pas de quoi en faire un drame.

Pour les 125 ans du Hambourg SV, le club allemand a fait les choses en grand, lâchant 1,2 million d’euros pour faire venir le Barça et sa star argentine à l’Imtech Arena. Messi étant forfait, le cachet pour les Catalans est donc réduit de 30%, comme le précisait l’accord. Pas non plus d’internationaux espagnols, encore à la plage, ni de Puyol, Villa, Thiago Alcántara et Cuenca, restés en Catalogne pour finir de soigner leurs blessures. Il en fallait plus pour refroidir les supporters locaux, qui n’ont pas laissé un siège vide pour ce match de gala.

Dani Alves fait le spectacle

Pour sa grande première, Vilanova propose donc un mixte entre équipe première et réserve. Pinto a déjà le droit à son moment de gloire de la saison en héritant du brassard. Adriano, Mascherano, Bartra, Dani Alves, Afellay et Alexis sont aussi alignés. Pour le reste, c’est la cantera qui bouche les trous, avec notamment le jeune Deulofeu aux avant-postes, tout juste champion d’Europe U19 et promesse du club blaugrana. Le Barça n’a besoin que de quatre minutes pour lancer la rencontre. Un corner au deuxième poteau et Alexis, tout seul, sert en retrait Dani Alves qui place sa mine sous la barre. Omniprésent, le latéral brésilien assure le spectacle à lui tout seul dans son couloir droit. Son Heung-Min, numéro 40 dans le dos, Sud-Coréen d’à peine 20 ans, est le seul joueur d’Hambourg à se montrer dangereux, avec un enchaînement contrôle porte-manteau-coup du sombrero-frappe écrasée. Mais Afellay, toujours aussi léger physiquement, se fait chiper le ballon par Arslan, qui est à la finition pour l’égalisation.

En tentant de revenir, Pinto s’emmêle les pinceaux, tente un geste approximatif pour détourner le ballon, qui passe finalement entre ses jambes. La classe, comme toujours. Le plan de jeu du Barça est le même que d’habitude, sauf que sans Busquets, Xavi, Iniesta ou Fàbregas, c’est plus difficile de contrôler le milieu de terrain. Ça donne un match brouillon, mais équilibré et engagé. Devant, Alexis est de loin le Catalan le plus en vue. Dani Alves, qui ne fait donc pas la différence entre un match amical et une finale de C1, s’arrache pour récupérer un ballon, Afellay en profite pour déborder et frapper. Adler repousse, mais Deulofeu est là pour conclure.

Le Barça B, et l’ennui

Deuxième mi-temps, deuxième rencontre. Tito a tout changé, sauf Pinto et Sergi Roberto. L’occasion d’en savoir un peu plus sur cette réserve du Barça. Coup dur pour Muniesa, déjà gravement blessé, qui en dix minutes laisse son genou sur la pelouse. Problème, Vilanova n’a plus de remplaçant, c’est donc Bartra qui renfile son maillot et fait son retour en défense. Étonnamment, le Barça contrôle bien davantage le match qu’en première mi-temps, monopolisant le ballon dans le camp adverse. Comme les grands, en moins fluide. En beaucoup plus de touches de balle. En revanche, sans les dynamiteurs Dani Alves, Alexis, Afellay, voire Deufoleu, pas une occasion à se mettre sous la dent.

Ce n’est plus un match de foot, mais une passe à dix. C’est là que les supporters regrettent Messi. D’autant que leur équipe ne propose absolument rien. Ce match d’anniversaire, c’est avant tout un cadeau pour les gamins du Barça B, qui s’offrent une petite démonstration devant 50 000 spectateurs. Deux-trois têtes au-dessus sur corner, une frappe lointaine non cadrée. Cette deuxième mi-temps n’a servi à rien, sauf à préserver le résultat. Tito Vilanova commence par une victoire, ça doit largement lui suffire.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

2-1? SEULEMENT 2-1??

Forza_Milano Niveau : CFA2
Pourquoi un résumé sur Barça-Hambourg et pas celui de Milan-Shalke ? Vive le favoritisme...
anti-madridista Niveau : DHR
@Forza_Milano: Parce ce que de 1, le Barça est la meilleure équipe du monde. Et de 2, on s'en fou du Milan et son manque d'ambition suite à la vente de leurs meilleurs joueurs.
Forza_Milano Niveau : CFA2
Anti-madridista : Barcelone n'est la meilleure équipe du monde, c'est Chelsea ;)
Et peut-être que toi tu t'en fous, mais tout le monde n'est pas supporter du Barça ici ;)
et en parlant de vente, ton équipe ferait mieux de s'y mettre parcqu'avec 580 millions de dettes, ils vont plus pouvoir continuer très longtemps.
Ha et dernière chose, rien sur Bayern-Naples non plus, et eux ne manquent pas d'ambition.
En grois t'aurais peut-être du fermer ta gueule ;)
T'as l'air d'être un mec vachement objectif @anti-madridista, c'est beau de voir que des personnes comme toi existe...

Pour ce qui est de Milan - Shalke, c'est justement afin de jauger les ambitions du Milan qu'il aurai été bien de faire un compte-rendu... Après si t'aimes pas le football...

Sinon je remarque qu'en ce moment, votre mot du mois, c'est "Cantera". On le voit partout! C'est un jeu concours? J'ai gagné?
anti-madridista Niveau : DHR
Les champions du monde en titre, c'est le Barça. Pas Chelsea.

Et en ce qui concerne le Milan, je déconnais. C'est sans doute qu'il y a plus de questions autour du Barça par rapport à la saison passée et le départ de Pep.
Vous n'avez pas d'autre photo de Tito???
"avec un enchaînement contrôle porte-manteau-coup du sombrero-frappe écrasée"... putain, je dormais en ce moment-la ou quoi??
@forza milano

La réponse à ta question est dans l'article, Hambourg veut jouer contre le Barça pour ses 125 ans. Ni Milan, ni Chelsea, ni personne d'autre.
Note : 2
Et puis Naples-Bayern a été passé en revue dans l'article consacré au Napoli.

Faut arrêter la parano, le site parle de divers matchs amicaux, de diverses équipes, c'est pas du favoritisme ou quoi que ce soit.
Telex, sans parler de favoritisme, on sait quand on suit, que certains auteurs ont leur équipe favorite. C'est le cas de M. Ruiz. Je ne dirai pas laquelle.

Par contre, l'enchaînement, je l'ai pas vu parce que je regardais pas, mais si tous les enchainements étaient décrits de la sorte, y'aurait beaucoup plus de joueurs connus pour leur technique...
Hem69, "équipe favorite", oui, enfin c'est juste que Ruiz est un "spécialiste" du Barça et de l'Espagne. Je pense plutôt que certains journalistes sont en charge de certains pays ou club, c'est tout, ça ne veut pas dire qu'ils adorent le club sur lequel ils écrivent.
Typiquement, tu ne verras jamais Ali Farhat écrire un truc sur Manchester ou Leplat pondre un article sur le Bayern. Chacun a sa "spécialité".

En gros, si vous voulez un article sur le Milan ou sur le Napoli, plaignez vous au journaliste qui écrit usuellement sur les clubs italiens.
Sinon, quel match chiant. Les amicaux c'est quand même une blague, payer pour voir l'équipe B..
Note : -1
@Forza_Milano , pour un supporter Milanais ta réponse est très curieuse :) etant donné que le Milan AC a joué 7 finales de Coupe Intercontinentale et 1 finale de Coupe du Monde des Clubs ! ( chapeau , respect )
A l'heure actuel la meilleure équipe du monde est toujours le Barça !

@ DavidV

En même temps, t'as maté l'équipe alignée ?
C'est pas Poiré-le-vie aussi Hambourg...
nononoway Niveau : CFA
Pourquoi un résumé sur Barça-Hambourg et pas celui de Colombus Crew - Stoke City ? Vive le favoritisme ...
Six,

Je suis le site depuis assez longtemps pour m'être rendu compte de ce que tu avances, et d'ailleurs c'est une norme dans à peu près tous les domaines : on ne parle que de ce que l'on connaît, non? Donc, merci pour ça.

Je suis aussi assez grand, et avec mon propre parti pris, pour voir la différence de traitement, selon les auteurs, qu'il s'agisse d'une équipe ou l'autre. M. Ruiz est spécialiste du Barça et pro-Barça. Pour moi, c'est un fait, il ne se dégage pas la même chose quand il écrit sur ce club que lorsqu'il écrit sur son adversaire héréditaire de la capitale qui serait donc la spécialité de Thibault Leplat... Qui lui n'a pas hésité -rarement, certes- à dire du mal du RM quand il le fallait.

C'est nettement plus objectif de ma part, mais par exemple, je ne saisis absolument aucune subjectivité dans les articles d'Ali Fahrat et d'Eric Maggiori, pas plus que chez William Perreira. Ca pour te démontrer aussi que les auteurs de ce site, j'en lis un paquet et que tu ne m'apprends pas grand chose. Que je descende directement à la signature avant de lire ou que je lise direct l'article, je me trompe rarement sur l'auteur en fonction du propos émis.

Maintenant, libre à toi de penser que notre homme ne fait pas un traitement de faveur au FCB (y'a qu'à voir la différence de traitement dans les comptes rendus de journées de la Liga la saison dernière).

Bisous.
Mais bien sur Forza Milano tu as parfaitement raison mais à ce compte Milan c'est quoi la 8ème équipe donc et ManU lol il sont meme pas dans le top 16 formidable...
Ha et au fait y a 2 saisons la dette du Barca c'était 425ME bien en dessous de tes chiffres qui datent donc, et en deux ans le déficit a été réduit de 100ME (et sans vendre nos joueurs majeurs...)
Cette année le bénéfice record a été de 48.8ME dont 40ME sont passé a la réduction de la dette de 365ME a 325ME
Ceci dit, 325ME de dette quand on a un CA a 490ME c'est peau de zob, moins de 70% (on considère qu'une société est trop endettée quand elle dépasse 110% d'endettement)
Come l'état francais par exemple qui explose les 127% de PIB...
Bref la morale à la Gomme...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 18