Faits divers - Justice

Ali Farhat

Vie et mort du footballeur Breno

Pour avoir intentionnellement brûlé sa maison un soir de septembre 2011, Breno a été condamné à près de quatre ans de prison ferme. Autrement dit, cela risque d’être très difficile pour l’ancien défenseur du Bayern Munich de revenir au plus haut niveau. Retour sur cette affaire assez curieuse et, quelque part, assez triste.

Note
30 votes
30 votes pour une note moyenne de 4.25/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note


Vie et mort du footballeur Breno
Vie et mort du footballeur Breno
Trois ans et neuf mois. La sentence est sans appel. En ce 4 juillet 2012, la vie de Breno Vinicius Rodrigues Borges vient de basculer. Le Brésilien, âgé de 22 ans seulement, se voit envoyer pour près de quatre ans en calèche par le tribunal de grande instance de Munich I. Une bonne leçon pour ces footballeurs qui se prennent pour on ne sait pas quoi et qui portent atteinte à l’intégrité d’autrui. Comment ça, il n’a violé, blessé ou frappé personne ? Mais pourquoi il prend quatre ans, alors ? Parce qu’il a brûlé sa maison ? Ah, d’accord.

Un cercle vicieux qui mène à la dépression

A priori, Breno devrait ressortir de taule à la fin de l’année 2015 juste pour avoir causé des dégâts matériels. Rappel des faits : Breno habite dans une maison à Grünwald, petite commune riche située dans le sud de Munich. Une maison qu’il loue à 5000 euros le mois pour lui, sa femme et ses trois enfants. On pourrait se dire que ça va plutôt pas mal dans la vie du défenseur brésilien, mais en fait, pas du tout. Arrivé en 2008 en Allemagne en provenance de São Paulo, celui qui a été élu meilleur joueur de l’édition 2007 du championnat brésilien a du mal à s’intégrer au Bayern. Beaucoup voient en lui une sorte de deuxième Lucio, mais Breno tarde à confirmer. La concurrence est trop forte derrière, avec la présence de Lucio justement, Daniel van Buyten et Martín Demichelis, ainsi que la montée en puissance de Holger Badstuber.

Breno entre alors dans un cercle vicieux : il ne joue pas, donc il déprime, déprime encore, donc il n’est pas en forme, donc il ne joue pas. Pour ne pas arranger les choses, il lui arrive de se blesser, également : lors de la saison 09/10, il est prêté au 1.FC Nuremberg lors du mercato d’hiver, histoire de se relancer, de retrouver du temps de jeu. Malheureusement, il se fait les croisés au bout de huit matchs, et ne reviendra que huit mois plus tard. Lors de la saison 10/11, Breno reste cinq mois sur le flanc, la faute à une blessure au ménisque. Enfin, la saison dernière, il est obligé de subir une arthroscopie qui le tient éloigné des terrains durant trois mois.

Une soirée triste et absurde

Toutes ces blessures, ce temps passé loin des terrains n’ont pas aidé le pauvre Breno. Il est devenu accro à la boisson. Descendre une bouteille de whisky par jour était devenu quelque chose de pratiquement normal pour lui. Triste. Pas étonnant que le matin du délit, il se soit mis à boire après avoir appris qu’il allait subir une nouvelle opération du genou. S’ensuit une embrouille avec sa femme Renata, et Breno enchaîne les allées et venues. Lorsqu’il revient pour la troisième fois à 22h30, il chope un objet dans le tiroir de la cuisine et s’en va. Renata craint pour sa vie et quitte la maison avec les enfants. Breno revient, prend un vélo et s’en va faire un tour, se casse la gueule, s’écorche. Finalement, il rentre chez lui et met le feu à la maison. À 0h20, il court chez les voisins pour prévenir les pompiers. Le feu sera éteint vers 7h30. Entretemps, Breno est parti faire un petit tour en garde à vue. Taux d’alcool dans le sang : 1,66 g.

Breno va faire un petit tour en cabane, il est relâché contre une caution de 500 000 euros. Uli Hoeness a beau crier au scandale, l’enquête continue. Petit à petit, l’histoire devient plus claire : Breno, qui a d’abord nié, est en réalité coupable. Il a mis le feu à sa maison. Il n’allait pas bien. La veille, il était allé voir un psy sur les conseils de son employeur, le Bayern Munich. Il buvait beaucoup, certes, et nombre de personnes dans cette situation mélangent alcool et médocs. Breno n’échappe pas à la règle, il aurait pris des somnifères dans l’infirmerie du club, même si (une fois de plus) un dirigeant du Bayern réfute ceci, Christian Nerlinger (ex-directeur sportif) en l’occurrence.

Breno, coupable et victime

C’est donc un Breno pas du tout dans son état normal qui a mis le feu à sa maison. Il aurait pu en prendre pour quinze ans. Les juges voulaient lui en coller cinq et demi. Il s’en tire avec trois ans et neuf mois. « Par rapport à la loi, il s’agit d’une sentence tout à fait normale. Le tribunal de grande instance considère que Breno a mis la vie de personnes en danger. Cela aurait pu être des gens à l’intérieur de la maison, il n’en avait aucune idée, mais également des voisins », estime Maître Stefan Ackermann, avocat à Munich. Fort heureusement, il n’y a pas eu de victimes de l’incendie ; le seul qui a pris cher, c’est Breno. Ce qui fait sortir de ses gonds Élber Giovane.

L’ancien du Bayern l’a mauvaise : il accuse son ancien club de ne pas s’être occupé du défenseur. « C’est très difficile de s’intégrer au Bayern, surtout quand on est un joueur étranger. Un autre style de vie. [...] Le Bayer Leverkusen fait ça beaucoup mieux. […] Au Bayern, on vient enfin d’apprendre ce qu’il ne faut pas faire. » À savoir oublier de s’occuper d’un joueur. Un joueur qui voulait simplement « jouer au ballon », selon ses propres dires. Sa carrière est pour le moment entre parenthèses. Peut-être bien même qu’elle est terminée. En Allemagne, on ne sait pas trop comment réagir à cette affaire. Même un tabloïd comme Bild n’a pas osé faire de jeux de mots entre « Breno » et « brennen », qui signifie « brûler ». Mais finalement, peut-être qu’à Rome, on se dit que la Lazio a bien fait de ne pas recruter celui qui aurait pu être considéré comme la réincarnation de l’empereur Néron…


Ali Farhat

Parier sur les matchs de FC Bayern Munich

 








Votre compte sur SOFOOT.com

34 réactions;
Poster un commentaire

  • Message posté par Meo le 10/07/2012 à 12:14
      Note : 1 

    Un retour au Brésil au sortir de la case prison lui fera le plus grand bien... pas mal de dépression du coté du foot allemand quand même ... ça en devient inquiétant.

  • Message posté par dageoog le 10/07/2012 à 13:02
      Note : 1 

    tiens, à ce sujet, des nouvelles de Brandao ?

  • Message posté par Epictète le 10/07/2012 à 13:29
      Note : - 4  &


  • Message posté par Fab.uk le 10/07/2012 à 13:51
      

    Breno AKA kevin anin brésilien

  • Message posté par Lantar le 10/07/2012 à 13:57
      Note : 1 

    Pourquoi tu dis ça Epeictete ? T'es dur avec Ali je le trouve bien.

    T'as pas dû lire beaucoup d'articles ici en tout cas pour dire ça.

  • Message posté par Epictète le 10/07/2012 à 13:58
      Note : - 1 

    Bah ouais, pas la peine de me coller du - 1. C'est bancal et balbutiant, on dirait un brouillon. Je viens aussi sur SoFoot pour la variété des styles et l'originalité de l'écriture, pas pour lire un truc à l'arrache écrit en deux-deux.

  • Message posté par Epictète le 10/07/2012 à 13:58
      

    (j'en lis beaucoup, si. On peut même me reprocher d'en commenter beaucoup, d'ailleurs).

  • Message posté par Sergio84 le 10/07/2012 à 14:01
      

    La justice Allemande elle rigole pas... pas comme en France ou meme avec une agression ou pire on ne prend pas aussi cher!!!
    A moins que ce soit pour faire un exemple avec un joueur de foot.

  • Message posté par Dennis10 le 10/07/2012 à 14:32
      Note : 4  /

    On lui prédisait une carrière à la Lucio, forcément il s'est enflammé ! Maintenant, ses rêves sont partis en fumée.

  • Message posté par Paic le 10/07/2012 à 14:38
      Note : 1 

    Un feu de paille.

  • Message posté par drakk46 le 10/07/2012 à 14:40
      

    Je ne serai pas aussi dur qu'Epictète, mais les fautes d'orthographe dès le 1er paragraphe, ça porte atteinte à l'image du site tout de même. Et c'est courant.
    Mais l'article est très intéressant. Comme quoi la vie de footballeur professionnel ne rime pas toujours avec bonheur. Comme quoi l'argent n'est pas seul facteur de joie...

  • Message posté par stelap le 10/07/2012 à 15:29
      Note : 2 

    Triste histoire d'un pétage de cable comme quoi l'argent ne fait pas le bonheur.
    Je trouve la peine très sévère.

  • Message posté par cptn_awsm le 10/07/2012 à 15:29
      

    C'est vrai que ce n'est pas le plus beau papier que l'on ait pu lire sur So Foot. C'est d'autant plus étonnant que ce soit la plume d'Ali Farhat...

  • Message posté par Kevin Quigagne 2 le 10/07/2012 à 15:37
      

    Ouais, honnêtre prestation de Breno mais niveau pyromane footeux qu'ont écopé de 4 ans de zonzon pour avoir incendié un bâtiment, on a eu beaucoup mieux en Angleterre, beaucoup mieux. Et ils n'avaient pris ni médoc, ni excitant, ni produit dopant, ni alcool.

    Il faut dire que si y'avait une épreuve « Arson » (incident criminel) aux J.O, les Britanniques torcheraient tout le monde.

  • Message posté par aleKsson le 10/07/2012 à 16:07
      Note : - 1 

    C'est sûr, vu de France un tel verdict paraît surprenant.

  • Message posté par Francisb le 10/07/2012 à 16:07
      Note : 3  /

    Il a juste réussi ce que Balotelli a raté

  • Message posté par SG9 le 10/07/2012 à 16:16
      Note : 1 

    Pas super, la justice allemande. Le gars est dépressif, alcoolique, il a flambé sa maison, a peut-être flingué son contrat et sa carrière, a sans doute perdu sa femme et ses gosses et la solution à tout ces problèmes ? La prison ferme, bien sûr. Prochaine étape: le suicide. Après c'est bon, le problème est réglé et tout le monde est content. Youpi.

    Sinon, fautes d'orthographes mises à part, l'article n'est pas si mauvais, dans le genre chronique judiciaire.

    @ dageoog
    Je like!

  • Message posté par DIMITRI-SUR-LE-DON-S04 le 10/07/2012 à 16:46
      

    En lisant le titre, j'ai vraiment cru qu'il s'était fumé , le Breno.

  • Message posté par Lantar le 10/07/2012 à 17:02
      

    Epictète (215)
    10/07 à 13:58
    Bah ouais, pas la peine de me coller du - 1.


    > C'est pas moi qui t'ai mis -1, mais je miserais une pièce sur Ali =D.

  • Message posté par shevagoool le 10/07/2012 à 17:17
      Note : 2 

    Ah non, non, du tout; je vais pas foutre de "-1" juste parce que quelqu'un me dit qu'il aime pas comment c'est écrit. Bien au contraire, c'est cool qu'Epictète me dise un truc comme ça; désolé si vous avez pas aimé la forme, je tenterai de faire mieux la prochaine fois, promis!

    En tous cas, j'espère que vous a quand même un peu plu.

    Cya,

    Ali F.

  • Message posté par Epictète le 10/07/2012 à 17:19
      

    @ Lantar : non mais je sais pas qui avait dégradé ma note façon Standard and Poor's, je te visais pas. J'avais validé mon premier message avant de voir le tien.

    OK, j'ai été un peu dur avec l'article, mais honnêtement j'ai eu l'impression qu'il était torché, et je crois bien avoir lu d'autres papiers d'Ali Farhat autrement mieux troussés. D'où mon "agacement".

    Sur le fond, l'histoire est triste. Mais combien de footballeurs plus ou moins anonymes sont en galère ? Entre ceux qui se font arnaquer par des agents véreux, ceux qui sont manipulés par des réseaux de truqueurs de matchs, ceux qui vrillent à 8 000 km de chez eux et qui foutent le feu à leur maison, ceux - moins anonymes - qui jouent à l'Inter, qui prennent 30 kg et qui picolent dur...

    Heureusement, il y a Ronaldinho qui prend les choses à la cool.


  • Message posté par Epictète le 10/07/2012 à 17:20
      

    PS : bonjour Ali Farhat.

  • Message posté par shevagoool le 10/07/2012 à 17:34
      

    Bonjour Epictète.

  • Message posté par Aloins le 10/07/2012 à 18:09
      

    Il est le rapport avec Brandao les gars? Il est innocent que je sache, la justice ne l'a pas déclaré coupable? La seule personne violée par Brandao pour l'instant est le défenseur de l'Inter l'année passée.

  • Message posté par SG9 le 10/07/2012 à 18:25
      Note : 2 

    @ Epictete
    L'histoire est triste et carrément absurde. C'est assez facile et courant pour un footballer de rater sa carrière: mauvais choix, blessures, alcool, drogue, etc... Mais à la base, Breno, il est surtout dépressif avec une tendance à l'autodestructrion (alcool et médocs). Difficile de croire que "c'était de sa faute", surtout qu'il était suivi pour ça. Je n'en sais pas plus à propos de l'affaire, mais la sanction semble à la fois disproportionnée et inadaptée.

    Ironie de l'histoire, son séjour en prison sera financé par le contribuable allemand, alors qu'il aurait largement les moyens de financer un suivi médical ordonné par les juges.

  • Message posté par SG9 le 10/07/2012 à 18:53
      

    @Aloins

    Présumé innocent. Pas coupable, mais pas innocent non plus. En tous cas, pas assez pour que son club ne le dégage vite fait au Brésil pendant plusieurs mois, avec l'autorisation du juge (ce qui est rare dans ce genre d'affaire). Sans doute qu'en France on l'aurait condamné à du sursis, au pire.

    Evaeverson Lemos da Silva dit Brandão, "celui qui met le feu"
    ;)

  • Message posté par El Xeneize le 10/07/2012 à 19:05
      Note : - 4  &


  • Message posté par alex59300 le 10/07/2012 à 19:08
      

    Bonjour Ali Farhat, j'aurais une petite question à vous poser svp pour comparer. En Allemagne, on prend combien pour un viol ou un meurtre ?

  • Message posté par shevagoool le 10/07/2012 à 19:23
      

    @alex59300
    Salut. Oh, bah j'ai envie de te dire que c'est un peu complexe comme question. Bon, après, je ne m'y connais pas spécialement en droit, mais j'imagine que ça peut varie suivant les différents Länder (mais je ne suis pas sûr). Là, récemment, j'ai vu qu'une nana de 36 ans avait été condamnée à la réclusion à perpétuité par le tribunal d'Aix-La-Chapelle pour avoir injecté une dose de morphine de taré à son mari de...85 ans après une embrouille.

    Tout est possible, donc.

    Ali F.

  • Message posté par alex59300 le 10/07/2012 à 19:26
      

    Merci beaucoup pour l'info.

  • Message posté par Mina le 10/07/2012 à 21:35
      

    Il est très bien cet article sous forme de chronique footballistico-judiciaire. On aurait juste pu s'arrêter à cette phrase : "Un joueur qui voulait simplement « jouer au ballon »", qui résume efficacement la tristesse de la situation.

  • Message posté par Epictète le 10/07/2012 à 22:03
      Note : 2 

    Comme je le disais plus haut, j'aime ce site et j'ai apprécié d'autres articles de ce journaliste. Je viens ici parce que les rédacteurs ont des styles bien à eux, une façon de parler du foot qui change des papiers stéréotypés de lequipe.fr, aussi intéressants que le commentaire d'un joueur de foot sur son propre match. Je viens souvent sur sofoot.com, j'achète le mag papier, et, comme Édouard Balladur un jour de colère noire, je vous demande de vous arrêter.

    Il y a ici tous les temps de l'indicatif qui se succèdent et se percutent sans but. Le rythme est syncopé comme la batterie d'un orchestre de free jazz, et Dieu sait si je déteste le free jazz. Les fautes d'orthographe, passons, il y en a partout sur le Net, et même dans les grands classiques de la littérature. Vous voyez donc que je ne suis pas si sévère ! Cessez de me chier* dans les bottes, je ne remets point en question les qualités journalistiques de l'auteur du présent article.

    Je profite du sujet tragique que nous commentons pour saluer Sofoot (encore !), rare média à large audience à aborder les aspects cafardeux du foot pro. Breno qui brûle sa baraque, oui, mais aussi les trafics sordides de gosses africains, les vrais paumés qui rament dans un pays impossible à localiser sur une carte après avoir touché du doigt les grands clubs, les Brésiliens qui fricotent avec la mafia et partouzent allègrement, le hooliganisme dans toute sa complexité et ses nuances. Oui. This is a Tribute.

  • Message posté par louison le 11/07/2012 à 09:33
      Note : 1 

    Bonjour à tous, je n'ai pas réagi hier pour ne pas en rajouter, mais juste deux trucs :
    - je suis assez d'accord avec Epictete sur la forme de l'article qui m'a pas mal rebuté à la lecture
    - gros respect pour Ali F. qui vient prendre la température, commenter, donner des explications en direct : je trouve que c'est quand même la classe.

    Voilà, c'est dit. Après, comme le disait Epictete également, c'est rarissime d'avoir ce genre de soucis à la lecture d'un article d'Ali F., ce qui m'a tout d'abord fait penser qu'il avait prêté sa signature à quelqu'un d'autre. Il semblerait que non.

    Bonne journée !

  • Message posté par SG9 le 11/07/2012 à 16:09
      

    Ouaip, respect à Ali.


34 réactions :
Poster un commentaire