1. //
  2. //
  3. // Groupe B
  4. // Juventus/Copenhague (3-1)

Vidal relance la Juve

Auteur de son premier triplé avec le maillot de la Juve, Arturo Vidal a permis à son équipe de s'imposer 3-1, ce soir, face à Copenhague. Grâce à la victoire du Real Madrid contre Galatasaray, le champion d'Italie se replace à la deuxième place du groupe, et sera qualifiée avec un nul, dans deux semaines, à Istanbul.

Modififié
7 21
Juventus - Copenhague 3-1
Buts : Vidal 29', 61' et 63' / Mellberg 56'


Tout comme prévu. La Juve devait s'imposer face à Copenhague et espérer, dans le même temps, une défaite de Galatasaray sur la pelouse du Real Madrid. Il suffisait de demander. 3-1 à Turin, 4-1 à Madrid. Les deux grands du football européen ont uni leurs forces à distance, remettant ainsi la Juve sur les bons rails. Dernière du groupe avant cette journée, la Vieille Dame se replace à la deuxième place, et se retrouve désormais en position extrêmement favorable pour se qualifier. Il lui faudra au moins un nul sur la pelouse de Galatasaray, dans deux semaines, pour décrocher son billet pour les huitièmes de finale. Ce n'est pas fait, certes, mais c'est déjà bien plus rassurant que d'être bonnet d'âne de la poule. Ce succès face à Copenhague, la Juve le doit surtout à un homme : Arturo Vidal. Le Chilien n'a laissé que des miettes à ses coéquipiers, puisque c'est lui qui a inscrit les trois buts de son équipe, dont deux pénaltys. Un triplé pour un joueur turinois en Ligue des Champions : on n'avait plus vu ça depuis Pippo Inzaghi en 2000. Souveraine du début à la fin du match, la Juve a amplement mérité sa victoire, face à une équipe danoise qui a marqué sur sa seule occasion, par Mellberg, un ancien Juventino. Dominatrice dans tous les secteurs de jeu, la Juve a peut-être manqué d'un petit quelque chose en phase offensive. Mais bon, ne soyons pas tatillons. La victoire est largement méritée, et la Juve a désormais quinze jours pour préparer une première finale cette saison. Une finale qui l'enverra soit en huitièmes de finale de C1, soit en seizièmes de finale de C3.

Jacobsen en mode volleyball

Pas de grosse surprise au coup d'envoi. Antonio Conte aligne l'équipe attendue, avec le retour du 3-5-2 si cher au coach turinois. Disons les choses comme elles sont : la première période va être un véritable monologue bianconero. La Juve va camper dans la moitié de terrain danoise, avec des redoublements de passes, des appels, des ouvertures, bref, que des bonnes choses. Et des occasions, bien sûr. La première est pour Pogba, qui se retrouve en excellente position dans la surface, mais qui n'appuie pas suffisamment sa frappe. Devant, le duo Llorente-Tevez fonctionne, et les deux hommes essaient sans cesse de se trouver. Mais il manque un petit quelque chose à la Juve, malgré une embarrassante domination. Peut-être la dernière passe, que les latéraux, entre autres, n'arrivent pas à délivrer. Il faut alors un petit coup de pouce pour aider le champion d'Italie. Et pas seulement le pouce : tous les autres doigts aussi. De fait, juste avant la demi-heure de jeu, le capitaine danois, Jacobsen, réalise un geste de volleyball parfait dans la surface. Double main devant Pogba, et pénalty indiscutable pour la Juve. Comme toujours, Vidal ne tremble pas, et transforme la sentence. 1-0. Forcément, le but galvanise le Juventus Stadium, qui veut désormais que son équipe déroule. Dans le jeu, c'est le cas. Copenhague n'existe pas, et la Juve régale. Mais pas d'énorme occasion, hormis peut-être un coup-franc de Pirlo bien capté par Wiland. On en reste à ce score de 1-0 à la pause. Minimum syndical.

Mellberg héros, Mellberg zéro

En deuxième période, on repart exactement sur les mêmes bases. La Juve attaque, Copenhague tente, tant bien que mal, de ne pas prendre une valise. Mais, là encore, et malgré les nombreuses tentatives, les Turinois ne sont pas suffisamment incisifs pour faire le break. Et Copenhague va en profiter pour venir mettre un sacré coup de froid dans le Juventus Stadium. Sur une touche anodine, le ballon traîne dans la surface, et qui est là pour résoudre le cafouillage d'une reprise de volée ? Olof Mellberg, l'ancien de la Juve! Respectueux, le défenseur ne célèbre pas son but, à l'inverse de ses coéquipiers, qui sont tous fous. Un tir cadré, un but. 100% de réalisme pour cette équipe danoise, et un coup de massue sur le crâne des Turinois qui, à ce moment-là, se retrouvent à nouveau derniers de la poule. Mais ce but encaissé va finalement avoir un effet positif sur les joueurs d'Antonio Conte, qui se ruent à l'attaque avec une détermination dingue. Quatre minutes s'écoulent, et Mellberg passe du héros au coupable. L'ancien Juventino ceinture Llorente dans la surface. Là encore, pénalty, toujours indiscutable. Vidal s'y colle encore. Même côté, même résultat. 2-1, et doublé pour le Chilien.

Mais Vidal n'est pas encore rassasié. 120 secondes à peine après son deuxième but, le milieu de terrain s'envole dans la surface sur une offrande de Pogba, et dépose le ballon de la tête dans la lucarne. Un but synonyme de premier triplé avec le maillot bianconero, et un véritable hommage au genre de pions qu'avaient l'habitude d'inscrire ses compatriotes Salas et Zamorano. A 3-1, automatiquement, tout devient plus simple pour la Juve, d'autant que les nouvelles arrivant de Santiago Bernabeu sont bonnes : le Real Madrid mène également 3-1 face à Galatasaray (puis 4-1), et les tifosi du Juventus Stadium fêtent ça comme un but de leur propre équipe. A partir de là, le match est pratiquement terminé. La Juve continue de dominer, Copenhague se crée une demi-occasion par une frappe lointaine de Toutouh, et Conte fait entrer Vucinic, qui se permet quelques grigris, mais rien de fou. On en reste là. Le Juventus Stadium peut célébrer San Arturo et surtout savourer l'instant présent. Car dans quinze jours, à Istanbul, ce sera une toute autre histoire.

Par Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

DeanWinchester Niveau : CFA2
Enfin un arbitre avec des couilles, c'est tellement beau

en Italie jamais un arbitre aurait siffler ces 2 pénaltys clair et net a cause des médias, (donc vivement les arbitres étrangers même en championnat, cela dit autre débat)

sur le match, pas grand chose a dire, encore des problèmes de finition coté juve, match moyen pour être honnête, mais victoire totalement mérité, les danois dangereux uniquement sur les touches, pour le reste c'est très faible footbalistiquement.

m'enfin la Juve avait dominé lors de ses 4 premières rencontres de C1 et résultat, 0 victoires, donc la manière désormais on s'en fout un peu, va falloir cravacher en Turquie.
doncarnol Niveau : CFA2
Je ne sais plus qui disais dans son com :"vidal meilleur 8 du monde, ça serai cool un petit article bla bla..."

JE CONFIRME que ça serai cool un petit article rempli d'anecdote sur le parcours du roi Arthur !
Comment il a appris à jouer avec les lamas et tout ça, moi ça m'interesse !
J'ai absolument pas vu le match, juste le résumé à l'instant sur bein : c'est moi ou Pogba a été partout ce soir ? Et putain cette tête de vidal sur le 3ème but ...
doncarnol Niveau : CFA2
Message posté par gioB
J'ai absolument pas vu le match, juste le résumé à l'instant sur bein : c'est moi ou Pogba a été partout ce soir ? Et putain cette tête de vidal sur le 3ème but ...


Je ne parle pas de Pogba, ses gestes parlent pour lui...
Je déconne mais si on lui jette du laurier y'en aura encore pour dire qu'on s'emballe trop vite etc... alors je me tais...

MAIS OUI PUTA°N il ETAIT PARTOUT CE CRETOIS !
Coach Kévinovitch Niveau : Ligue 1
Message posté par doncarnol
Je ne sais plus qui disais dans son com :"vidal meilleur 8 du monde, ça serai cool un petit article bla bla..."

JE CONFIRME que ça serai cool un petit article rempli d'anecdote sur le parcours du roi Arthur !
Comment il a appris à jouer avec les lamas et tout ça, moi ça m'interesse !



Vidal est un joueur de folie, le milieu de terrain le plus sous côté au monde pourtant il pèse très lourd. Premier triplé d'un bianconero en C1 depuis Pippo lors du fameux 4-4 contre Hambourg.
Note : 1
Vidal m’impressionne toujours autant, un monstre, à l'Allianz Arena la saison dernière c'était surement son frère ou son cousin sur le terrain...
laudrup all night Niveau : Loisir
"Car dans quinze jours, à Istanbul, ce sera une toute autre histoire"...

Non.

Ils viennent d'en prendre 4 contre le Real à dix. Ma grand-père pourrait y être titulaire.
cerveau-gauche Niveau : Loisir
Serieux sur le but de Mellberg, Chiellini et Llorente qui se rentrent dedans, ils ont pas le droit de faire ça en C1
HS mais il a tatouer sur son biceps King Arthur! On met souvent en avant le manque de modestie et de goût des joueurs français mais là il est bon le coco avec le nuage autour et tout!
HS mais il a tatouer sur son biceps King Arthur! On met souvent en avant le manque de modestie et de goût des joueurs français mais là il est bon le coco avec le nuage autour et tout!
AirForceOne Niveau : CFA2
Il est Vidal pour la Juventus !
Avec Paul Abile on prend des claques a chaque match !
Je fais des c?urs avec les mains a chaque match et des gestes chelous aussi !
D'ailleurs Bale n'a pas déposé un copyright pour son c?ur ?
Donc c'est une victime Arturo il le fait quand il veut ! Et le graal ce n'est pas le ballon d'or mais la ligue des champions! Mais ou sont Caradeuc et Perceval
Pourquoi j'ai l'impression que chaque victoire de la Juve est poussive?
Message posté par medelito83
HS mais il a tatouer sur son biceps King Arthur! On met souvent en avant le manque de modestie et de goût des joueurs français mais là il est bon le coco avec le nuage autour et tout!


Et un belle peau de spiderman sur l'avant bras droit...
Note : 1
Juuuve ! Storia di un grande amore ! Il bianco che abraccia il nero !!!
N'empêche, si ils avaient pas déconné contre Copenhague au match aller, ils seraient déjà qualifiés.
Match maîtrisé mais plus par la faiblesse de Copenhague que par un grand match de la Juve.
Si on enlève les 2 penaltys, il reste pas tant d'occasions que ça.
En 3-5-2 mais avec Padoin et Asamaoh on a eu aucun centres dangereux, je trouve qu'ils ont abusé de longs ballons sur Llorrente.
Enfin un ptit nul en Turquie et une revanche en 1/8 contre le Bayern...
Plasil Power Niveau : CFA
Je rêve où y a pas un seul commentaire pour dire que Pirlo est trop beau et qu'il a la classe même quand il est aux chiottes??? Au le payday fanclub, faut se réveiller là! C'est pas bien de vouloir tromper le beau Andrea avec Arturo ou Paul...

Sinon, en tant que deuxième (pas acquis encore)la Juve se tapera, le barça, MU, Atletico, PSG, Bayern ou Arsenal et Chelsea (probables futur 1er de leur poule). Ont-ils le niveau pour passer le tour suivant face à ces équipes?
J'vais faire le pisse-froid, un peu. Ok Vidal est un super joueur, je pense qu'il a le niveau pour être titulaire dans toutes les équipes européennes et, même si je n'ai pas vu le match, ça ne m'étonnerait pas que le chilien ait fais une prestation énorme tout le long du match. Mais s'emballer à ce point sur son "magnifique" triplé alors que ça comprends deux pénaltys, je trouve ça un brin exagéré.

Mais sinon avec Pirlo, Vidal, Marchisio et Pogba dans l'effectif de la Juve, ça dégueule de talent et de classe au milieu de terrain.
Message posté par Plasil Power
Je rêve où y a pas un seul commentaire pour dire que Pirlo est trop beau et qu'il a la classe même quand il est aux chiottes??? Au le payday fanclub, faut se réveiller là! C'est pas bien de vouloir tromper le beau Andrea avec Arturo ou Paul...

Sinon, en tant que deuxième (pas acquis encore)la Juve se tapera, le barça, MU, Atletico, PSG, Bayern ou Arsenal et Chelsea (probables futur 1er de leur poule). Ont-ils le niveau pour passer le tour suivant face à ces équipes?


La Juve a largement le niveau pour affronter ces équipes, mis à part le Bayern qui n'a pas l'air d'être beaucoup moins fort que l'année passée
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
7 21