Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Revue de presse

« Victoire douteuse de l'OL »

La victoire épique des Lyonnais contre le Dinamo Zagreb (7-1) fait couler beaucoup d'encre dans les rédactions du Vieux continent. Entre scepticisme espagnol et tiédeur italienne, les avis divergent. Revue de presse.

Modififié
Espagne

Au pays de la remuntada, les quotidiens madrilènes et catalans, qui ont généralement deux grilles de lectures différentes et diamétralement opposées, sont pour une fois tombés d’accord sur le fait que la prestation du Dynamo a de quoi éveiller quelques doutes. Le quotidien AS affirme que la victoire des Gones est « étrange comme le clin d’œil adressé par Vida à Gomis lors du cinquième but » . Le journaliste a également tiqué sur le pouce levé à l’attention de Vida : « Un geste approbateur… » … Pour le journal madrilène: « Lyon a cassé tous les pronostics avec une avalanche de buts douteuse. Malgré leur ouverture du score, les Croates ont réalisé une deuxième mi-temps indigne d’une équipe de Ligue des Champions. Sans vitesse, les Croates ont passé leur deuxième mi-temps à perdre bêtement le ballon et à faire des geste bizarres… Parmi l’exemple le plus frappant, il y l’action du troisième but français. Après une passe en profondeur inutile du milieu de terrain vers la défense centrale, les Lyonnais ont récupéré la balle après que Vidal ait glissé, laissant ainsi la voie ouverte aux attaquants français » . Pour enfoncer le clou, le quotidien a posté un photomontage de l’action et la photo du fameux clin d’œil de Vida à Gomis.

De son côté, le quotidien catalan Sport reprend un résumé de l’agence EFE (AFP à la sauce espagnole) et titre : « Victoire douteuse de l’Olympique de Lyon. » Avant de développer : « les Lyonnais avait besoin d’un miracle pour se qualifier et l’ont fait de manière plutôt suspecte, en marquant 6 buts en 28 minutes. » . Marca s’est lui contenté de faire un live du match, mais a quand meme résumé à sa manière ce qu’il s’est passé à Zagreb. Le titre est d’ailleurs sans équivoque : « Une qualification, bizarre, bizarre, bizarre » . « Lyon broie Zagreb en marquant 6 buts en deuxième mi-temps. Lyon s’est qualifié, de manière étrange, face à un Dynamo Zagreb qui s’est écroulé de manière incompréhensible en deuxième mi-temps après avoir réalisé 45 premières minutes assez dignes. »

Si les analyses se ressemblent les commentaires des internautes sont également assez proches. Plusieurs mots clés reviennent inlassablement : « Français donneurs de leçons » , « complot de Platini » , « Noah et Hinault » , « tricheries » , « magouilles » … Bref, la victoire héroïque des Lyonnais n’est pas vraiment au goût des Espagnols. Qui a dit mauvaise foi ?


Italie

Pour la Gazzetta dello Sport, rien de vraiment anormal dans la victoire lyonnaise à Zagreb. Le quotidien rose avoue d’abord que « Lyon avait peu de chances, le mur de la différence de buts envers l’Ajax semblant insurmontable » , avant d’ajouter que les Français se sont « surpris eux-mêmes » . La Gazzetta préfère louer la prestation des Gones, et surtout celle de Gomis, plutôt que de mettre en doute l’impartialité du corps arbitral. « La défense du Dinamo Zagreb vacille, Lyon y croit, Gomis ne manque pas une occasion et s’offre même de superbes perles, comme ce ciseau qui s’écrase sur le poteau » . A la fin, finalement, tout le monde est content ( « Lyon débouche le champagne » ), enfin, presque tout le monde : « L’Amsterdam Arena se tait, choquée de se retrouver éliminée de la Ligue des Champions de la faon la plus absurde » . Absurde, seulement ?

Pas grand chose sur la qualification lyonnaise dans l’édition en ligne du Corriere dello Sport, qui préfère évidemment consacrer la quasi-totalité de ses articles à la qualification du Napoli. Un seul petit article relate de la qualification du club de Jean-Michel Aulas. « Grossière l’élimination de l’Ajax, qui perd 3-0 à domicile contre le Real Madrid. C'est la différence de buts qui joue, avec Lyon qui s’impose 7-1 sur la pelouse du Dinamo Zagreb » . Le journal transalpin précise tout de même que les Hollandais « ont de quoi se plaindre pour les deux buts annulés alors que les Merengues menaient 1-0, le second clairement valable » . Quant à Lyon, le mot qui revient le plus est « miracle  » .

Pas non plus de suspicions du côté de la sérieuse Repubblica. Le quotidien, là aussi, avance la thèse du « miracle » , et met l’accent sur la sportivité du Real Madrid, qui a joué le jeu jusqu’au bout bien que déjà qualifié. « De leur côté, les Transalpins ont accroché in-extremis leur qualification, en atomisant le Dinamo Zagreb chez eux, avec un 7-1 aussi péremptoire qu’inhabituel (…) Une défaite qui, combinée au revers subi par l’Ajax à domicile, a permis l’incroyable retournement de situation » . Pour les Italiens, donc, rien de bien étrange à cette qualification lyonnaise.

Finalement, le seul media italien à parler de combine est un site Internet, calcioblog.it, qui publie un article en parlant ouvertement de « biscotto » , un mot utilisé en Italie pour définir un match arrangé sous la table. Le site publie en grand la photo du défenseur croate qui fait un clin d’œil à Gomis, et n’y va pas par quatre chemins. « La suspicion qu’il y ait une combine derrière ce Dinamo Zagreb-Lyon est très forte, et appuyée par quelques éléments comme l’inquiétante image du défenseur croate qui fait un clin d’œil à Gomis. Certes, il ne s’agit que d’une image, mais il y a tant d’éléments suspects qui font penser que Lyon est effrontément "chanceux". » L’article se termine sur une question, adressée à Michel Platini. « L’UEFA de Monsieur Michel Platini n’a aucune objection à faire ? » . Question en suspens.


Royaume-Uni

L’Angleterre a aujourd’hui d’autres chats à fouetter que de s’enthousiasmer pour les Lyonnais. Son coup de tonnerre, elle l’a eu avec les éliminations des deux locos de sa Premier League, Man U et City, qui donnent rendez-vous aux Anglais « Jeudi soir… sur Channel Five » comme le balance le Sun. Alors que l’OM avait eu le droit à un peu plus de lignes, les médias Britons ont quand même relevé une « incroyable victoire, en comblant, ce qui paraissait impossible, un retard de 7 buts au goal-average » dixit le tabloïd anglais. Le Daily Mirror préfère le mot « sensationnel » alors que le Telegraph félicite l’OL qui s’est « remarquablement refait la cerise » . Le Guardian, qui titre « Lyon réduit en miettes le Dinamo » , parle de son côté d’une victoire «  stupéfiante » , rappelle que Bafé Gomis a inscrit un nouveau record qui ne sert pas à grand chose, « en sept minutes, le triplé le plus rapide de l’histoire de la C1 » , effaçant des tablettes Mike Newell (triplé avec Blackburn en 1995) et s’attarde aussi sur l’éviction, juste après la rencontre, de l’entraîneur croate Jurcic. C’est con parce que le dirlo du club, Zdravko Mamic avouait « des projets sur le long-terme avec Jurcic, nous en discutions même au déjeuner mercredi » . Cette défaite « qui fait mal au ventre » a visiblement tout changé. Aucune thèse du complot, apparemment en pleine bourre sur la toile, n’a été émise à propos de cette qualification lyonnaise. Si l’Ajax avait été un club anglais, en revanche…

Portugal

Au Portugal, les journalistes ont tellement été témoins d'affaires de corruption que la victoire de Lyon ne suscite aucune interrogation du côté des trois grands quotidiens sportifs du pays. Et puis au fond, ils s'en foutent un peu avec la première place de Benfica et le Real Moudrid - l'autre club portos toujours en lice en C1 - qui explose encore et toujours des records. Et puis faut dire que les médias lusitaniens font la gueule parce que "la France repasse devant le Portugal à l'indice UEFA". Sur la partie en elle-même, on ne trouve pas grand chose sinon des brèves. A Bola s'est contenté de faire un résumé de la rencontre, en précisant tout de même que le Portugais Tonel était blessé et qu'il reste sans entraîneur après cette énième branlée du côté de Zagreb.


Chez les pro-Porto de O Jogo, on souligne tout de même le caractère "record" de la goleada lyonnaise : "Lyon a égalé le record de six buts marqués en une période". Sans oublier le "poker" (quadruplé) de Gomis. "Jamais, comme hier, un joueur n'avait marqué trois buts en sept minutes" La encore, O Jogo est comme à Bola, émerveillé mais jamais sceptique. Au final, seul Record a souligné la face "miraculeuse" de la performance des mecs de Rémi Garde sans s'y attarder plus que ça. Mais bon, même comme ça, Lyon fait moins rêver que Bâle pour le Big Three portugais. La France s'en fout des clubs portugais, la réciproque est valable. Au moins, tout le monde est d'accord.


Belgique

En Belgique aussi on a des doutes sur la qualif de Lyon à Zagreb. Le site 7sur7.be estime la victoire des Lyonnais à Zagreb louche, en relayant les propos du coach de l'Ajax Frank De Boer en conférence de presse: « On doit toujours regarder dans son assiette.
Nous leur avons donné deux buts. Mais deux buts nous ont aussi été injustement annulés... En tout cas, je ne peux rien sur le résultat de Lyon. C'est simplement bizarre. Encore faut-il pouvoir prouver qu'il y a eu quelque chose de louche. Mes assistants m'ont dit que les buts de Lyon avaient été rapides et faciles. En une demi-heure, il n'est pas courant d'encaisser autant de buts. S'il y a eu quelque chose d'inhabituel, l'UEFA doit enquêter sur ce qui s'est passé à Zagreb
 » . Dont acte.

Dans le même temps, La dernière heure des sports s'interroge directement sur son site Internet: « Lyon a t-il acheté sa qualification? » . Selon le quotidien sportif, c'est le passif du club de Zagbreb qui soulève des interrogations. En effet le Dinamo est dans la ligne de mire de l'UEFA pour plusieurs matchs suspicieux. La défaite contre Arsenal en 2006, avec 2 grosses boulettes du gardien croate, ainsi qu'un match d'Europa League face aux roumains de Timisoara ont déjà été l'objet d’enquêtes, selon la dernière heure.

Le quotidien Le Soir se contente quant à lui, de qualifier la victoire lyonnaise, "d'exploit retentissant". Et dans 10 ans, c'est tout ce qu'on retiendra.



Par JPS, EM, RB, AJ et WP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 37 dimanche 15 juillet Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 68