Vers un « Rooneygate »

0 0
En quête d'explications pour comprendre les contre-performances de Wayne Rooney lors de la Coupe du Monde, les tabloïds anglais ont fini par découvrir le pot aux roses.

Les journaux britanniques ont en effet découvert que le « White Pelé » a entretenu une relation suivie avec Jennifer Thompson, escort-girl. Retrouvée par le journal News of the world, la jeune fille âgée de 21 ans a livré ce week-end quelques détails croustillants : « J'ai reçu des SMS de Wayne qui me disait: "Tu as envie qu'on se revoie?" Je lui ai dit oui mais lui ai expliqué que cela ne serait pas gratuit. Il m'a récrit en disant: "Parfait, ce n'est pas un problème". Puis, il m'a demandé si mon amie ne voulait pas se joindre à nous et elle a accepté » . Le joueur couchera au final à sept reprises avec Jennifer en payant 1500 euros par nuit. Toujours selon la presse britannique, leur relation aurait duré quatre mois pendant que Colenn Rooney était enceinte. Circonstances aggravantes, en 2004, il avait déjà trompé sa femme avec des prostituées. La cocue a donc décidé de divorcer. Et voilà Wayne Rooney dévasté moralement au moment où ses performances sur le terrain semblaient s'améliorer.

Après Peter Crouch, Jermaine Defoe et donc Wayne Rooney, les attaquants anglais démontrent un peu plus chaque jour qu'ils sont de bons tireurs...

TL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Coentrao est serein
0 0