1. //
  2. // 13e journée
  3. // PSG/Marseille
  4. // Les notes

Verratti l'insolent, Payet le fantôme

Toujours aussi insolent devant sa surface, Marco Verratti a livré une heure de jeu XXL avant d'être remplacé par Yohan Cabaye. Transparent, Dimitri Payet n'a pas aidé un OM entreprenant à tromper Sirigu.

Modififié
116 79

Paris Saint-Germain


Sirigu (6) : Canardé sans répit en début de match, le Sirigu, espèce protégée, doit sa survie à l'imprécision des chasseurs sudistes, qui n'avaient ni foi, ni foie. Généreux, a refilé la balle à Gignac pour lui offrir un duel, qui la lui a rendue par politesse. Sinon, autoritaire dans les airs, impeccable aux duels, carré dans les arrêts.

Aurier (7) : Il suffisait de presque rien pour que Serge retrouve son niveau toulousain. C'est maintenant chose faite. Parc et Serge, amour au match de football.

Thiago Silva (6,5) : Le patron est de retour. Sobre, efficace, précieux. Un jean bien coupé, qui fait de jolies fesses mais dans lequel on est confort.

David Luiz (6) : Tahiti Bob était bien parti pour justifier son surnom de branquignole, entre air interventions et rush foirés. Heureusement, il s'est bien rattrapé en deuxième mi-temps. Pas impossible que Blanc foute de la Ritaline dans sa gourde à la mi-temps.

Maxwell (6) : James Clerk Maxwell est un physicien et mathématicien écossais. En 1931, pour le centenaire de sa naissance, Einstein décrivait ses travaux comme les « plus profonds et fructueux que la physique ait connu depuis le temps de Newton » . Pourtant, tout le monde ou presque l'a oublié. C'est un peu le destin qui attend le Brésilien.

Verratti (8) : L'insolence en personne. Positionné en sentinelle, tous les ballons sont passés par lui, et il les a tous sortis. Absolument pas emmerdé par le pressing marseillais, il s'est même permis de faire peur à Payet en 1vs1 dans la surface, et n'a pas pris de jaune. Chouchou grandit.

Matuidi (6) : « Oh oh oh, les saligauds ! Un veilleur de nuit noir ! Ça si c'est pas un coup dans le dos ! C'est dégoûtant. Juste pour que l'on ne le voit pas. » Benoît Poelvoorde, trop en avance.

Lavezzi (5,5) : S'il a donné une belle passe décisive, on peut être certain qu'il ambiancera plus le dancefloor ce soir que son couloir.

Pastore (6,5) : L'insolence faite homme. S'il avait été en 69 à Berlin-Est, le mur n'aurait pas mis aussi longtemps à tomber.

Cavani (6,5) : Il passe son match à tout rater, à faire tous les mauvais choix, à perdre tous les ballons. Tu passes ton match à l'insulter, cette espèce d'arnaque insupportable. À la fin, il marque. Du coup, tu ne sais plus si tu l'aimes ou si tu le détestes. Depuis, tu lis beaucoup La Confusion des sentiments de Zweig.

Lucas (7) Comme d'hab, sa vitesse a mis à mal la défense adverse. Sauf que cette fois, au lieu de faire un rush de 60 mètres pour rien, il a mis un but du bout du pied en taclant. Moins spectaculaire, mais bien plus utile.

Cabaye (6) : L'expulsion d'Imbula est déjà sa meilleure action sous les couleurs du PSG.

Ibrahimović (10) : Le mec est entré comme pour faire son jubilé. Tant pis si Mandanda n'a pas joué le jeu en stoppant ses louches.

Marquinhos (-) : Le fameux changement en 10 pour un défenseur central pour fermer la boutique. En même temps, facile de s'imaginer lui acheter une bouteille de vodka et des chewing-gums à trois heures du mat'.

Olympique de Marseille


Mandanda (6) : Une partie sans histoire, comme souvent au Parc des Princes. En même temps, si ses coéquipiers cadrent autant à l'entraînement qu'en match, c'est sûr que ce n'est pas facile de progresser. Une belle présence sur les inexactitudes de Zlatan en seconde mi-temps et sur Cavani en première.

Dja Djédjé (5,5) : Concrètement, le seul à lui avoir mis la misère, c'est Laurent Blanc. À la rue sur le décalage de Cavani qui lance le but de Lucas, Brice s'est battu avec sa hargne et avec ses armes. En l'occurrence arc d'Indien en plastique avec la flèche ventouse. Oui, le cadeau que vous offrait à Noël cet oncle qui n'avait pas de thunes. Toujours est-il qu'avec, on peut toujours crever un œil.

Fanni (4,5) : Ridicule en mode aplati. Un panini, nini.

Nkoulou (6) : Un homme qui défend avec classe, qui revient de loin après une période de doute. Seul au monde dans sa défense, il a dansé avec les stars. Corneille.

Mendy (3) : Comment ne pas respecter un homme qui perpétue les traditions ? Le Parc voulait son Mendy, il l'a eu. Centre en tribunes, défense aléatoire, quasi-but de l'année sans le faire exprès, le latéral phocéen a réalisé la prestation parfaite. Avec un peu de bol, il pourra finir en Inde.

Lemina (6) : Bien meilleur à son poste que lorsque Marcelo Bielsa l'oblige à occuper le côté droit de la défense, Mario a fait preuve de beaucoup d'envie, mais de trop peu d'expérience. Mario Le Minot.

Imbula (4) : Ce dimanche soir, l'élève n'a pas dépassé le maître. Et tant pis si Giannelli Imbula a deux mois et 20 centimètres de plus que Marco Verratti. Extrêmement sévère, son expulsion aura peut-être le mérite de lui apprendre à lâcher la balle un peu plus tôt.

Thauvin (2) : La dernière fois que des millions de personnes ont autant cru en quelqu'un qui n'est jamais venu, c'était le père Noël. Champion du monde de la frappe écrasée, Florian a quand même fait quelque chose de bien et de rare ce dimanche : il a donné le sourire aux supporters du LOSC.

Alessandrini (5,5) : Si, au coup d'envoi, il y en avait bien un qui avait envie de détruire le Paris Saint-Germain, c'était Romain Alessandrini. S'il y en a un qui a gagné la partie de cache-cache phocéenne de la seconde période, c'est Romain Alessandrini. Seul à avoir daigné cadrer une frappe, l'ancien Rennais s'est battu comme il pouvait. C'est-à-dire seul avec André-Pierre Gignac sur le front de l'attaque.

Payet (2) : L'intermittent a fait ses heures, alors l'intermittent arrête de travailler. Scandaleux dans le dernier geste, fainéant dans la tâche défensive, Dimitri a rappelé à son petit monde que les blockbusters, ça n'était pas son truc. Ce soir, on lui proposait le premier rôle d'Interstellar, mais il a fini figurant dans un Christophe Honoré. Non, il ne vendait pas de roses à Louis Garrel.

Gignac (5) : Il a couru comme un buffle, s'est battu comme un chien, a motivé ses troupes comme une lionne, mais a joué comme un âne. Inutile de dire qu'avec ce piqué bas de gamme préféré à la passe facile pour Alessandrini, André-Pierre ne s'est pas fait 30 millions d'amis.

Barrada (non noté) : Il n'est jamais entré dans son match. En même temps, le mec a dû se demander pourquoi il n'a pas remplacé Payet pendant un quart d'heure.

Batshuayi (3) : Ne jamais jouer et se retrouver soudainement coincé entre Thiago Silva et David Luiz, c'est compliqué.

À lire : le compte-rendu du match

⇒ Résultats et classement de L1

Par Swann Borsellino et Charles Alf Lafon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Nkoulou 6 ? Note juste et cohérente au regard de son marquage sur Cavani sur le deuxième but ...
Mangeclous Niveau : CFA2
Grosse différence dans les notes entre les deux équipes, on voit que ça a été fait à quatre mains. Que ça soit dans leur homogénéité, le style ou les fautes d'orthographes...
Heiseinberg Niveau : CFA
Mendy 3 il merite 0,5 !

Verrati ballon d'or !
vinnyroma Niveau : CFA2
content pour Aurier qui ne pouvait être devenu un tocard.

sinon le match confirme que les meilleurs parisiens de ce début de saison sont Verratti, Lucas et Pastore.

et Verratti que dire, j'en ai encore entendu des pas tristes ces dernières semaines sur lui par des burnes de journalistes et consultants.

Mais merde dès le début il y a deux ans on voyait le potentiel énorme et merci Marco en plus tu progresses d'année en année
la reference a " C'est arrive pres de chez vous"

moi je dis bravo

Message posté par Mangeclous
Grosse différence dans les notes entre les deux équipes, on voit que ça a été fait à quatre mains. Que ça soit dans leur homogénéité, le style ou les fautes d'orthographes...


Ca surtout été fait par un supp Marseillais qui sait rester objectif.
Bender Rodriguez Niveau : District
Subtile la référence à Serge Reggiani pour Aurier!
Cette victoire restera gravée pour l'éternité comme la victoire où le PSG est passé devant Marseille dans nos confrontations directes. On est désormais au dessus du club marseillais et ça personne ne nous l'enlèvera. A jamais inscrit dans tous les livres d'or.

Tiens en parlant de Interstellar il faut avoir fait physique quantique pour le comprendre ou quoi ce film. Je pourrais le revoir 10 fois que je ne le comprendrais toujours pas, un peu comme les contrôles orientés de Lavezzi ce soir.
nyakichan Niveau : CFA2
Il y a vraiment du niveau ! Pars contre Luiz qui a encore un point de moins que TS je trouve ça injuste
Gilles de la Kolo Tourette Niveau : CFA
Ibrahic - Aslum, ça boxe vraiment dans une autre catégorie.
Karine Benzemolle Niveau : Loisir
Message posté par vinnyroma
content pour Aurier qui ne pouvait être devenu un tocard.

sinon le match confirme que les meilleurs parisiens de ce début de saison sont Verratti, Lucas et Pastore.

et Verratti que dire, j'en ai encore entendu des pas tristes ces dernières semaines sur lui par des burnes de journalistes et consultants.

Mais merde dès le début il y a deux ans on voyait le potentiel énorme et merci Marco en plus tu progresses d'année en année
Verratti t'a lu sur son iPhone et il te dit qu'il signera à la Roma l'année prochaine. :-)
Appelle-moi Jack !!! Niveau : CFA
Je trouve la note sévère pour Mandanda !
Karine Benzemolle Niveau : Loisir
Message posté par ozymandias
Cette victoire restera gravée pour l'éternité comme la victoire où le PSG est passé devant Marseille dans nos confrontations directes. On est désormais au dessus du club marseillais et ça personne ne nous l'enlèvera. A jamais inscrit dans tous les livres d'or.


Au fait, ton pseudo c'est pour l'épisode de Breaking Bad ou/et le poème ?
Verratti a vraiment franchi un cap cette saison. Toujours autant de facilité technique et de plus en plus d'impact sur le jeu de l'équipe lorsqu'il est placé en sentinelle. Un taulier. Et dire qu'il n'a que 22 ans..
Marek Hamsik Niveau : National
Note : 16
Payet putain l'action avant la mi-temps, il met autant de temps à prendre sa décision qu'Hollande à redresser la courbe du chômage. Il a largement l'espace et la capacité pour frapper du gauche, (polala je viens de poursuivre la métaphore politique sans même avoir fait exprès), et on en parle plus.

Si t'ajoutes le piqué de Gignac y'a de quoi péter un câble.

Le paradoxe, c'est que collectivement j'ai trouvé l'OM très au niveau, mais quand tu prends les perfs individuelles y'en a plein pour qui c'est moyen. Le problème vient de là, on peut pas se permettre d'avoir deux ou trois joueurs pas au niveau sur un match comme ça.

Pour finir:
-Lemina excellent, il peut postuler pour une place dans le 11
-Vous êtes durs avec Dja Dje Dje je l'ai trouvé super bon, en plus tu sens que le type à la capacité de s'embrouiller avec n'importe qui, même avec Sarko en tribunes si il le faut
-Thauvin va peut être devoir visiter le banc au retour d'André Ayew
TuniqueRouge Niveau : DHR
6,5 a Sirigu c'est trop! L'erreur qu'il fait en donnant le ballon à Gignac est rédhibitoire selon moi.
sagnol apprécie votre référence a poolvorde
Frappe2mule Niveau : Loisir
A voir la différence entre les notes, j'ai l'impression que Paris a écrasé l'OM avec un 5-0 des familles.
Paaaaayeeeeeet!!!!! Paaaayeeeeeeet????, ouhouuuuu tu es où????? Tu reviens après Bordeaux, hein? Puisque ça sera un match pour toi on joue Lorient. Lyon, paris c'est trop pour toi.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
116 79