Verratti encense Conte

Modififié
7 20
Titulaire lors des derniers matchs de qualification pour l'Euro 2016, Marco Verratti est un homme de base de l'équipe d'Italie.

Tout un symbole, en sélection, le milieu de terrain porte désormais le numéro 10. « Il y a eu de grands changements au sein de la sélection, donc il n'est pas facile de gagner tout de suite. Mais nous sommes un groupe avec un grand entraîneur » , pose le joueur dans une interview à Sky Sport Italia. Verratti ne cache pas sa satisfaction d'avoir vu Antonio Conte prendre la succession de Cesare Prandelli à la tête des Azzurri. « Je pense que Conte est tactiquement l'entraîneur le plus intelligent avec lequel j'ai travaillé, affirme le joueur du PSG. Il insiste et met en garde sur beaucoup de petits détails, et le jour du match, lorsque vous arrivez sur le terrain, vous savez tout de votre adversaire et ce que vous devez faire. »

Et il se dit aussi que, parfois, Conte connaît même le résultat à l'avance.

FL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Caius Germanicus Niveau : Loisir
Ahah, petit coup de lèche de la part de l'ami Marco.
Je vois pas comment tu peux estimer tactiquement parlant Conte meilleur qu'Ancelotti.

M'enfin bon, si c'est le seul moyen pour nous permettre d'avoir Marco titulaire avec la Squadra, alors fonce, continue comme ça...
Note : 3
Message posté par Caius Germanicus
Ahah, petit coup de lèche de la part de l'ami Marco.
Je vois pas comment tu peux estimer tactiquement parlant Conte meilleur qu'Ancelotti.

M'enfin bon, si c'est le seul moyen pour nous permettre d'avoir Marco titulaire avec la Squadra, alors fonce, continue comme ça...


Sans remettre en cause les qualités de tacticien d'Ancelotti, il apparait que c'est surtout un diplomate et un meneur d'homme hors pair qui fait attention à chacun de ses joueurs.
Pas sur que ce soit de la lèche autant qu'il y parait. Conte a fait de très belles choses avec la Juve, qui était louée à l'époque pour son côté très tactique justement.
Caius Germanicus Niveau : Loisir
Message posté par MAXIMUS


Sans remettre en cause les qualités de tacticien d'Ancelotti, il apparait que c'est surtout un diplomate et un meneur d'homme hors pair qui fait attention à chacun de ses joueurs.
Pas sur que ce soit de la lèche autant qu'il y parait. Conte a fait de très belles choses avec la Juve, qui était louée à l'époque pour son côté très tactique justement.


Je suis pas d'accord. Je trouve très réducteur de réduire Ancelotti à sa diplomatie.
Ancelotti, c'est le mec qui a popularisé le 4-3-2-1, système qu'il est l'un des seuls à maitriser. C'est le mec qui a eu l'idée de faire jouer Kaka le plus haut possible pour exploiter au maximum son talent, avec les résultats qu'on connait. C'est le mec qui a inventé le schéma par lequel tu fais jouer le mec le plus créateur possible en 6 et deux chiens de garde en 8, plutot que l'inverse. C'est l'entraineur du Milan 2001-2009, équipe tactiquement exceptionnelle, qui a totalement bouffé certaines équipes grâce justement à cette qualité (cf Milan-MU, aller et retour). C'est l'entraineur du Real de la décima, soit une équipe monstrueuse sur le papier mais collectivement médiocre, y compris sous Mourinho, qui se faisait bouger dès qu'elle rencontrait un tant soit peu d'adversité (cf Real-Bvb).Il a insufflé une vraie tactique à cette équipe. J'ai personnellement pas du tout aimé qu'on joue de la sorte avec un effectif pareil, mais on ne peut que reconnaitre la qualité de son travail sur le coup.

Et la Juve de Conte, tactiquement, je la vois pas exceptionnelle non plus. Certes il y a l'utilisation du 3-5-2 qui était très novatrice à l'époque, mais honnêtement à part ça... Faut pas oublier que Conte, c'est le mec qui se démerde pour se faire éliminer par Galatasaray en CL et Benfica en EL, là où Allegri, l'année d'après, fait finale de LDC.
Puis franchement, vu ses choix parfois totalement absurdes à la tête de la Nazionale, j'estime qu'Ancelotti est actuellement pas vraiment comparable à Conte.
Note : -1
Message posté par Caius Germanicus


Je suis pas d'accord. Je trouve très réducteur de réduire Ancelotti à sa diplomatie.
Ancelotti, c'est le mec qui a popularisé le 4-3-2-1, système qu'il est l'un des seuls à maitriser. C'est le mec qui a eu l'idée de faire jouer Kaka le plus haut possible pour exploiter au maximum son talent, avec les résultats qu'on connait. C'est le mec qui a inventé le schéma par lequel tu fais jouer le mec le plus créateur possible en 6 et deux chiens de garde en 8, plutot que l'inverse. C'est l'entraineur du Milan 2001-2009, équipe tactiquement exceptionnelle, qui a totalement bouffé certaines équipes grâce justement à cette qualité (cf Milan-MU, aller et retour). C'est l'entraineur du Real de la décima, soit une équipe monstrueuse sur le papier mais collectivement médiocre, y compris sous Mourinho, qui se faisait bouger dès qu'elle rencontrait un tant soit peu d'adversité (cf Real-Bvb).Il a insufflé une vraie tactique à cette équipe. J'ai personnellement pas du tout aimé qu'on joue de la sorte avec un effectif pareil, mais on ne peut que reconnaitre la qualité de son travail sur le coup.

Et la Juve de Conte, tactiquement, je la vois pas exceptionnelle non plus. Certes il y a l'utilisation du 3-5-2 qui était très novatrice à l'époque, mais honnêtement à part ça... Faut pas oublier que Conte, c'est le mec qui se démerde pour se faire éliminer par Galatasaray en CL et Benfica en EL, là où Allegri, l'année d'après, fait finale de LDC.
Puis franchement, vu ses choix parfois totalement absurdes à la tête de la Nazionale, j'estime qu'Ancelotti est actuellement pas vraiment comparable à Conte.



Ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit ! J'essaye juste de montrer que ce que disait Verratti n'est pas nécessairement de la lèche, pas de dire que Conte est supérieur à Ancelotti tactiquement.
Après, c'est pas parce tu te fais éliminer par Galatasaray et Benfica que t'es une bille, d'autant que sur ce dernier match, c'est un véritable hold up de Benfica. Allegri a aussi le renfort d'Evra et Morata, ce dernier faisant une LDC monstrueuse.
Caius Germanicus Niveau : Loisir
Je me suis mal exprimé mais c'est pas toi que je vise en particulier. Simplement, je trouve qu'on a tendance à faire passer Ancelotti pour un mec qui ne bénéficie que de gros effectifs et ne sait que les exploiter (ce qui est vrai mais trop réducteur) et Conte pour un génie tactique.
Puis franchement la Juve lors de la saison 2013-13, en Europe, était juste ridicule. Les mecs n'ont pas réussi à sortir d'une poule avec le Gala et Copenhague, ils se sont faits bouger par Lyon, puis sortir par Benfica... D'ailleurs, je suis convaincu qu'en fait il se foutait de l'Europe, d'où ces résultats merdiques. Parce que, vu ce qu'ils montraient face aux gros de Serie A cette saison, j'ai du mal à comprendre de telles performance européennes.
Puis si tu veux comparer les effectifs de la Juve de Conte et celle d'Allegri, certes Allegri bénéficie de Morata, mais Conte bénéficiait lui d'Asamoha, qui était absolument monstrueux (bien meilleur qu'Evra) avant sa blessure.
Certes, mais Verratti n'est pas nécessairement un lèche boule.
Conte a fait un travail formidable à la Juve, cela va sans dire.

Après des années de purge, nous avons retrouve un bloc équipe, magnifie par des joueurs de talent et choisis par Conte, qui tactiquement portait souvent les mêmes principes: rigueur, solidarité, du jeu.

Il est un meneur hors pair et leader charismatique. Il arrive à tirer de ses joueurs le meilleur - voire plus - car comme Mourinho, ou pour utiliser un terme que je trouve pertinent, comme Steve Jobs, ils ont cette capacité à "déformer la réalité".

À vous mettre dans un tel environnement de pression, d'excellence, avec le liant relationnel et psychologique nécessaire (pour ça, il faut avoir les épaules d'un leader charismatique et égocentrique de mecs comme le Mou, Conte, Simeone ou Bielsa), ils arrivent à faire de vous des soldats, diablement efficaces, prêts à suivre le commandant en chef jusqu'à la mort.

Il y a cependant des points négatifs qu'il faut relever: sur le LT, c'est intenable. La théorie des 3 ans max par équipe pour le Mou, Arda Turan qui dit ne plus tenir la cadence à l'Atletico, Llorente après Bielsa.

Ensuite, ce charisme, cette aura, ce leadership qui se traduit en une focalisation extrême sur des principes de jeu , sur des valeurs provoque irrémédiablement une confiance aveugle en ces dits points.

Qui dit confiance aveugle dit manque de malléabilité: et sur ce point, Conte et Bielsa ont montre leurs limites, compares à Mourinho et Simeone.

Les premiers manquent d'un manque criant de pragmatisme, et donc de malleabilite. J'ai pour preuve le manque de résultats des 2ers respectivement en LDC et en général pour Bielsa.
Le problème de leurs philosophies est que c'est une philosophie de domination totale, et que si vous n'y êtes pas le meilleur (Guardiola), tout en restant infaillible sur 90 min, alors vous perdrez à un moment donne. Ils sont piégés par leur recherche de perfection, c'est la ou ce totalitarisme footballistique connaît des limites. La ou Simeone et le Mou sont plus malléables tactiquement - et bien que caractérisés par des principes précis et des valeurs bien définies - , ne cherchant pas à dominer l'adversaire, mais à s'y adapter.

Notez que Verratti a sa propre notion de tactique ici: étude de l'adversaire et consignes de jeu établies à la touche près . Je ne doute pas qu'Ancelotti soit un grand tacticien, mais il devait sûrement y avoir une plus grande liberté footballistique avec lui. Ça doit être sûrement impressionnant d'avoir un entraîneur qui vous dit ce qu'est l'équipe d'en face, ce que vous allez faire, et ce qui va se passer. Un peu comme quand un joueur de l'Inter avait parle de cette même stratégie prédictive faite par Mourinho lors de la demi Barca-Inter.

Après, ce genre de tactique prônée par Conte me semble avoir ses limites. Vulgairement, de manière très simpliste et sans chercher à établir des catégories, mais dans un souci de clarfication, je dirai que nous avons vu ces dernières années les instaureurs de la domination totale (Guardiola, Bielsa), les contres attaquants (Klopp), les malléables tactiquement (Ancelotti, Allegri), les bloc équipes ( le Mou, Simeone).

Dans un championnat à 38 journées, la domination totale permet de réduire la friction, le hasard, les circonstances : ce genre de compétition est taille pour des Conte ou Guardiola.

Mais dans une compétition à élimination directe, sois tu contrôles le tout parce que tu as les meilleurs joueurs et la philosophie de jeu la plus dominante, - par définition tu fais donc l'unanimité - : Guardiola/Barca, Enrique/Barca, Heynckes/Bayern, soit tu contres à merveille ce genre d'équipes (Réal/Ancelotti, Mou/Inter, Simeone/Atllettico, Klopp/Dortmund), soit tu t'adaptes tactiquement (Allegri/Juve, Chelsea/Di Matteo).

Finalement, la ou je veux en venir, c'est que l'intrisigeance tactique et philosophique d'un Conte le voue à avoir les meilleure joueurs pour appliquer sa domination footballistique. Et il ne les a jamais eus. Est-ce que son aveuglement le perdra? J'en ai l'impression.

J'ai simplifié à outrance, volontairement rendu certaines analyses très manichéennes, mais j'espère surtout voir des gens rebondir sur ce que j'ai dit.

D'ailleurs j'ai faim je vais me lever de mon lit.
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Message très instructif mais...qu'as-tu donc mangé ?
Caius Germanicus Niveau : Loisir
Message posté par Plop
Conte a fait un travail formidable à la Juve, cela va sans dire.

Après des années de purge, nous avons retrouve un bloc équipe, magnifie par des joueurs de talent et choisis par Conte, qui tactiquement portait souvent les mêmes principes: rigueur, solidarité, du jeu.

Il est un meneur hors pair et leader charismatique. Il arrive à tirer de ses joueurs le meilleur - voire plus - car comme Mourinho, ou pour utiliser un terme que je trouve pertinent, comme Steve Jobs, ils ont cette capacité à "déformer la réalité".

À vous mettre dans un tel environnement de pression, d'excellence, avec le liant relationnel et psychologique nécessaire (pour ça, il faut avoir les épaules d'un leader charismatique et égocentrique de mecs comme le Mou, Conte, Simeone ou Bielsa), ils arrivent à faire de vous des soldats, diablement efficaces, prêts à suivre le commandant en chef jusqu'à la mort.

Il y a cependant des points négatifs qu'il faut relever: sur le LT, c'est intenable. La théorie des 3 ans max par équipe pour le Mou, Arda Turan qui dit ne plus tenir la cadence à l'Atletico, Llorente après Bielsa.

Ensuite, ce charisme, cette aura, ce leadership qui se traduit en une focalisation extrême sur des principes de jeu , sur des valeurs provoque irrémédiablement une confiance aveugle en ces dits points.

Qui dit confiance aveugle dit manque de malléabilité: et sur ce point, Conte et Bielsa ont montre leurs limites, compares à Mourinho et Simeone.

Les premiers manquent d'un manque criant de pragmatisme, et donc de malleabilite. J'ai pour preuve le manque de résultats des 2ers respectivement en LDC et en général pour Bielsa.
Le problème de leurs philosophies est que c'est une philosophie de domination totale, et que si vous n'y êtes pas le meilleur (Guardiola), tout en restant infaillible sur 90 min, alors vous perdrez à un moment donne. Ils sont piégés par leur recherche de perfection, c'est la ou ce totalitarisme footballistique connaît des limites. La ou Simeone et le Mou sont plus malléables tactiquement - et bien que caractérisés par des principes précis et des valeurs bien définies - , ne cherchant pas à dominer l'adversaire, mais à s'y adapter.

Notez que Verratti a sa propre notion de tactique ici: étude de l'adversaire et consignes de jeu établies à la touche près . Je ne doute pas qu'Ancelotti soit un grand tacticien, mais il devait sûrement y avoir une plus grande liberté footballistique avec lui. Ça doit être sûrement impressionnant d'avoir un entraîneur qui vous dit ce qu'est l'équipe d'en face, ce que vous allez faire, et ce qui va se passer. Un peu comme quand un joueur de l'Inter avait parle de cette même stratégie prédictive faite par Mourinho lors de la demi Barca-Inter.

Après, ce genre de tactique prônée par Conte me semble avoir ses limites. Vulgairement, de manière très simpliste et sans chercher à établir des catégories, mais dans un souci de clarfication, je dirai que nous avons vu ces dernières années les instaureurs de la domination totale (Guardiola, Bielsa), les contres attaquants (Klopp), les malléables tactiquement (Ancelotti, Allegri), les bloc équipes ( le Mou, Simeone).

Dans un championnat à 38 journées, la domination totale permet de réduire la friction, le hasard, les circonstances : ce genre de compétition est taille pour des Conte ou Guardiola.

Mais dans une compétition à élimination directe, sois tu contrôles le tout parce que tu as les meilleurs joueurs et la philosophie de jeu la plus dominante, - par définition tu fais donc l'unanimité - : Guardiola/Barca, Enrique/Barca, Heynckes/Bayern, soit tu contres à merveille ce genre d'équipes (Réal/Ancelotti, Mou/Inter, Simeone/Atllettico, Klopp/Dortmund), soit tu t'adaptes tactiquement (Allegri/Juve, Chelsea/Di Matteo).

Finalement, la ou je veux en venir, c'est que l'intrisigeance tactique et philosophique d'un Conte le voue à avoir les meilleure joueurs pour appliquer sa domination footballistique. Et il ne les a jamais eus. Est-ce que son aveuglement le perdra? J'en ai l'impression.

J'ai simplifié à outrance, volontairement rendu certaines analyses très manichéennes, mais j'espère surtout voir des gens rebondir sur ce que j'ai dit.

D'ailleurs j'ai faim je vais me lever de mon lit.


Très bon commentaire de ta part, simplement je vois un inconvénient: tu me sembles être trop dans la théorie et pas assez dans les faits, le concret.
Dans les faits, Conte à la Juve, c'est une saison excellente du point de vue du jeu et des résultats (saison 2011-12), une autre non moins excellente au niveau des résultats (1/4 de LDC après avoir éliminé le tenant du titre et champion d'Italie) mais moins bonne au niveau du jeu, puis une dernière mi figue mi raisin: excellente du point de vue du résultat ET du jeu en Italie, médiocre de tout point de vue en Europe.

Pour moi, Conte est un mix entre un Guardiola et un Mourinho, en bien moins bon/prometteur que ces deux types. Un Mourinho dans le sens où, et cela se voit dans son comportement sur le bord du terrain et sa mauvaise foie parfois hallucinante par rapport à son équipe, il est à 1000% derrière son équipe et est très fortement impliqué. Un Guardiola dans le sens où il cherche effectivement à dominer par la possession.

Maintenant, pour ce qui est de ses limites, déjà, le jeu de Guardiola est par définition devenu prévisible et contrable, ce qui fait qu'une équipe de ce type pourra dominer une équipe plus faible mais sera totalement dépassée face à une équipe de son niveau qui aura l'humilité de défendre bas et de contrer (cf Espagne-Pays Bas à la CDM ou Bayern-Real en 2014). Sauf que, là où Guardiola se fait avoir par le Real de Modric, Ronaldo et autres, la Juve de Conte s'est faite avoir par Copenhague, Galatasaray, Lyon et Benfica. C'est gênant quand même. Je veux bien que les moyens soient pas les mêmes, mais merde quoi! le type avait une énorme équipe. La BBC en défense, Marchisio/Vidal/Pirlo/Pogba en milieu, Asamoha/Licht en latéraux, et Tevez Llorente (qui était encore un joueur de foot à l'époque) en pointe. Y a quand même moyen de faire mieux.
Tout ça pour dire que Conte, si il cherche à établir un jeu de domination efficace, incisif et stable, en semble jusqu'ici pas vraiment capable.

Puis, pour pointer un autre de ses défauts, son boulot en Nazionale est assez incompréhensible. Dans sa sélection, il est incohérent: est il dans la méritocratie la plus pure ? Impossible, sans quoi il ne ferait pas jouer De Sciglio, El Shaarawy, Immobile ou Pasqual, ces joueurs n'ayant pas été des titulaires réguliers et corrects dans leurs clubs respectifs. Est il dans le jeunisme ? Impossible, si c'était le cas il ne s'enmerderait pas avec des Pelle et Immbobile et passerait directement à Berardi, entre autres exemples. Cherche-t-il a conserver une base de joueurs pour constituer son groupe ? Ouais, mais dans ce cas là pourquoi tester autant de joueurs (les Moretti, Parolo, Eder, Vasquez...) avec si peu de continuité ? Puis certains de ses choix sont juste incompréhensibles. Déjà, comment se fait il que Bonaventura, un des meilleurs joueurs italiens depuis 2 ans, ne soit pas pris en compte ? Comment se fait il qu'Insigne soit derrière El Shaa dans la hiérarchie ? Comment se fait il que De Sciglio soit devant Darmian, Antonelli et Abate dans la hiérarchie des latéraux ?
Et bon, au niveau du jeu, là aussi c'est très faible. Offensivement, les buts et les actions passent par des emplois de la part des ailiers (heureusement que Candreva est là d'ailleurs, parce que si on laissait l'animation offensive reposer sur El Shaarawy, on serait pas dans la merde), tactiquement c'est quand même pas hyper stable (le pressing est pas très soutenu et la défense joue trop haut),et défensivement c'est très friable. Puis où est passée la rage qu'il est censé insuffler à ses joueurs ? Les mecs sont aussi mous que sous Prandelli, tout en jouant beaucoup moins bien...

Bref, pour moi, Conte a de bonnes idées et de grandes qualités, mais il est encore loin du top. Maintenant, je ne dis pas qu'il ne pourra jamais l'atteindre. Peut être qu'il évoluera dans ses idées et dans ses bases, ou que le fait d'avoir un gros effectifs le fera définitivement exploser.
Barry Allen Niveau : CFA2
Asamoah meilleur qu'Evra? J'en doute énormément.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
7 20