Verratti a demandé à partir

Modififié
94 75
La rencontre organisée jeudi entre l'agent de Verratti et Jean-Claude Blanc était censée régler une bonne fois pour toute la situation contractuelle de l'Italien. Au final, elle n'aura servi qu'à envenimer les choses et à montrer l'écart qui existe entre les prétentions du milieu de terrain et les conditions du PSG.

Alors que Paris aurait fixé sa limite à 1,7 million d'euros, l'ancien de Pescara réclamerait, lui, 3 millions. Un grand écart qui a eu le don de vexer le clan Verratti.

« On n’est pas contents. La situation commence à être pénible. On a même demandé au club à pouvoir partir, mais ce bon de sortie n’a pas été accordé » , a lâché Donato Di Campli, l'agent de Verratti, à L'Équipe.

C'est vrai quoi, c'est pénible de n'être payé que 1,7 million alors qu'on a au moins une saison de première division dans les jambes et qu'on a déjà tout prouvé. FG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

so-lyonnais Niveau : CFA2
Cela se saurait si Nasser était radin..
Le projet n'est plus assez bon ?
Dans le foot, c'est souvent mieux de faire l'autruche, de regarder seulement les matchs et de se désintéresser de ce genre de brève. Sur ce mercato, y'a de quoi perdre tout espoir en la nature humaine.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Du rififi à la DNCG
94 75