Verbeek fait ses comptes

0 0
Confronté à un groupe des plus délicats (Allemagne, Serbie, Ghana), le sélectionneur hollandais de l'Australie s'attend à un premier tour difficile. Plus dur que celui de 2006, réalisé par son prédécesseur et compatriote Guus Hiddink.

« C'est un groupe très dur. La dernière fois, le Japon était l'adversaire le plus faible, malgré tout le respect que j'ai pour eux. Mais là, à l'heure qu'il est, je ne peux pas dire quelle équipe est la plus faible dans notre groupe » a révélé Verbeek au Herald Sun australien. Et il s'est empressé de faire ses petits calculs pour envisager une qualification: « Je pense que nous aurons besoin de cinq points, c'est la grande différence avec 2006 où en Allemagne, l'Australie, avec quatre points, avait pu passer au second tour » .

Les "Socceroos" débuteront leur tournoi le 14 juin contre la Mannschaft allemande, privée de Ballack: « Evidemment, c'est une perte pour eux, mais ils ont une équipe incroyable, il n'y a pas de mauvais joueurs en Bundesliga et donc dans l'équipe allemande » . Comme les joueurs serbes « évoluent dans les meilleurs championnats au monde » et que le Ghana « a montré à la CAN toute son habileté » , ça s'annonce corsé.

On a connu sélectionneur plus rassurant... A se demander finalement l'utilité de réaliser tant d'équations. Sinon à calculer la prime de retour prématuré?

GB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 0