1. // Les restes du monde – Major League Soccer

Vent de Revolution en MLS

Seattle marquant un peu le pas, New York se montrant toujours trop irrégulier, Montréal n'y arrivant toujours pas et Los Angeles débutant seulement sa saison, c'est la surprenante équipe de New England Revolution qui est à l'honneur ces dernières semaines en MLS. Le point mensuel, right here, right now.

Modififié
2 11
Conférence Est : Thierry Henry va devoir cravacher

New England est donc en tête de la MLS, et largement en plus ! Qui l'eut cru en début de cette saison ? Pas grand monde, voire personne. La franchise du Massachusetts ne devait être qu'un faire-valoir tout juste bon à espérer se qualifier pour les play-offs si ça veut bien sourire. Or, la voici devant toute la meute, y compris le tenant et favori Kansas City, qui ne parvient plus à gagner ces temps-ci. Tout le contraire d'une équipe de NER survoltée, qui en est à cinq victoires de rang, dont une splendide 5-0 contre les puissants Sounders de Seattle ! Les deux Français de l'effectif Saër Sène et Dimitry Imbongo n'y sont pas pour grand-chose, la bonne forme du moment est surtout l'œuvre de deux révélations : Patrick Mullins, 4 buts lors des quatre derniers matchs, et le tout jeune Uruguayen Diego Fagundez, auteur notamment d'un doublé face aux Sounders. NER compte actuellement 23 points, Sporting Kansas City 19, DC United 18, Houston 17, etc. Les Red Bulls, auteurs d'un nul correct cette semaine à Kansas City (1-1), ne pointent qu'au 6e rang à l'est. Ce partage des points obtenu à l'extérieur met fin à une série de trois défaites consécutives, ce qui prouve la fébrilité cette saison d'Henry et des siens, en quête de plus de sérénité. Thierry Henry, passeur décisif à Kansas City, se fait actuellement voler la vedette par l'Anglais Bradley Wright-Philips, meilleur buteur de la Ligue avec 11 réalisations. Sinon, ça va toujours aussi mal pour l'Impact de Montréal, bon dernier de la classe avec 7 points et une seule victoire au compteur… La difficile saison de transition semble se confirmer pour les Québécois.

Youtube

Conférence Ouest : Donovan, des larmes et un record

À l'ouest, les Sounders continuent de mener les débats, mais avec un peu moins de fougue qu'il y a quelques semaines. Déjà calmés par NER (défaite 0-5), ils ont dû se contenter d'un nul 2-2 le week-end dernier chez les voisins de Vancouver Whitecaps. La franchise de Seattle pourrait souffrir de l'absence de Clint Dempsey, parti rejoindre la sélection américaine, laissant Obafemi Martins gérer seul l'animation offensive. La franchise de Seattle compte actuellement 26 points, deux de plus que son plus proche poursuivant, le Real Salt Lake, seule équipe encore invaincue cette saison. Mais là aussi, l'absence de son leader Kyle Beckerman, qui disputera la Coupe du monde au Brésil, est un gros handicap à surmonter pour les prochaines semaines (une trêve de MLS sera respectée, mais seulement du 13 au 26 juin). Derrière, le FC Dallas est à la peine, après un gros début de saison. L'absence sur blessure de son meneur argentin Mauro Diaz n'est certainement pas pour rien dans la mauvaise série du moment (5 défaites et 2 nuls, série en cours). Ça va mieux en revanche pour LA Galaxy, dont le classement actuel en deuxième partie de tableau ne reflète pas la valeur, avec des matchs en retard à jouer. Grâce à son doublé lors du dernier match face à Philadelphie Union (4-1), Landon Donovan est devenu le nouveau meilleur buteur de l'histoire de la MLS, avec 136 buts au total. Le précédent record était détenu par Jeff Cunningham, 134 réalisations entre 1998 et 2011. Donovan s'est donc offert un beau cadeau lui permettant de vite essayer de tourner la page de sa non-convocation pour la Coupe du monde au Brésil. Malgré sa grande expérience, son aura précieuse et sa belle saison dernière, le sélectionneur Jürgen Klinsmann n'a semble-t-il retenu que la petite forme des dernières semaines de l'ancien joueur d'Everton, préférant accorder sa confiance à Julian Green, un Américano-Allemand de 18 ans qui appartient au Bayern de Munich, mais n'a pour l'instant évolué qu'avec la réserve…

Youtube

Mais aussi…

- Du côté des Français, ce n'est pas la méga forme ces temps-ci. L'ancien Sochalien Vincent Nogueira bénéficie de beaucoup de temps de jeu aux côtés de Sébastien Le Toux et d'Antoine Hoppenot, mais sa franchise pointe à l'avant-dernier rang à l'est. À l'ouest, l'autre rookie Jean-Baptiste Pierazzi semble avoir gagné un statut de titulaire avec les Earthquakes de San José, mais là aussi, la franchise figure en bas de tableau. À noter que les Timbers de Portland ont rompu à l'amiable le contrat de Frédéric Piquionne qui devait courir jusqu'à la fin de la saison.

- Concernant les rumeurs de transfert, la plus folle envoie les deux Brésiliens Kaká et Robinho signer dans la future franchise floridienne d'Orlando City, laquelle fera ses grands débuts en MLS à compter de la saison prochaine. Libre de s'engager où il veut, l'ancien Lillois Joe Cole aurait également des touches en Amérique du Nord.

- Une dernière bonne nouvelle pour finir : la répartition des droits TV de la MLS pour les 8 prochaines années a permis de confirmer le regain d'intérêt pour le soccer aux États-Unis, avec trois canaux de diffusion : ESPN, Fox Sports et le premier réseau hispanique aux USA, pour un total d'environ 90 millions de dollars par an, contre 72 millions de dollars par an lors du précédent deal.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Championnat en carton.
J'ai regardé quelques matchs depuis que ça a repris et c'est vraiment un championnat en mousse...

Je suis sur que si je fais un essai là bas ils me prennent tant c'est faible...

Aucune tactique , aucun jeu . Seuls les joueurs en fin de carrière qui ont joué en Europe savent se débrouiller un peu mais sinon 90% des joueurs en MLS n'ont pas le foot dans les jambes , t'as l'impression qu'ils ont commencés à taper dans un ballon à 20ans..
Les New England Revolution sont une franchises historique de la MLS. Leur présence dans le trio de tête n'a rien d'extraordinaire. Au début des années 2000 le club squattait les premières places régulièrement. Ce n'est que depuis trois ou quatre ans que le club a connu des difficultés mais en dehors de ça, les New England Revolution sont une institution du football en MLS, surtout quand on sait que des internationaux comme Taylor Twellmann, Clint Dempsey ou Steve Ralston y font leurs armes.
Régis Delanoë Niveau : DHR
Sebastien18 > Je dis pas le contraire concernant le glorieux passé de NER, mais étant donné le niveau affiché ces dernières saisons et cette avant-saison, on n'attendait pas forcément cette franchise revenir au top. En tout cas pas moi !
Régis Delanoé : ok je comprends mieux. Ces dernières saisons les N-E Revolution n'ont effectivement pas été au top niveau.
Cette chronique MLS est geniale. Et c'est super de voir des journalistes de So Foot repondre aux commentaires.
J'y comprends rien... Houston est en conférence Est ? Et comment NER qui est en conf Est affronte un club de conf Ouest ?
Message posté par moustafa
J'y comprends rien... Houston est en conférence Est ? Et comment NER qui est en conf Est affronte un club de conf Ouest ?


http://www.mlssoccer.com/standings
Dans le genre folle rumeur, on annonce David Villa à New York...
http://www.marca.com/2014/05/29/futbol/ … 83976.html
Régis Delanoë Niveau : DHR
Moustafa > Oui Houston est à l'Est ! Et par contre les voisins texans de Dallas sont à l'Ouest. Bizarre, hein ? Mais avec l'intégration prochaine de New York City FC et Orlando City, possible que ça bouge du coup niveau répartition des conférences.
Et sinon c'est comme en NBA, en NHL ou dans tout sport en Amérique du Nord en général : en MLS, tu as deux conférences mais chaque équipe n'affronte pas que des équipes de sa conférence au cours de la saison régulière, seulement un peu plus. Je sais plus exactement combien, mais en gros une franchise comme New York va affronter deux fois plus Philadelphie que Los Angeles.
Message posté par Zyzoo100
J'ai regardé quelques matchs depuis que ça a repris et c'est vraiment un championnat en mousse...

Je suis sur que si je fais un essai là bas ils me prennent tant c'est faible...

Aucune tactique , aucun jeu . Seuls les joueurs en fin de carrière qui ont joué en Europe savent se débrouiller un peu mais sinon 90% des joueurs en MLS n'ont pas le foot dans les jambes , t'as l'impression qu'ils ont commencés à taper dans un ballon à 20ans..


Dit-il alors qu'il n'a pas le niveau pour jouer dans le championnat de Saint-Marin !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2 11