1. // Les restes du monde

Vent de révolution à l'Est

Après trois mois d'hibernation, les championnats d'Europe de l'Est vont reprendre dans les jours à venir. Avec pas mal de grosses surprises en haut de classement.

0 0
Pologne – Ekstraklasa


Jagiellonia Bialystok, ça vous parle ? Non ? Normal, l'actuel leader du championnat n'a jamais fait parler de lui. En tout cas jusqu'à très récemment, puisqu'il a inscrit une première ligne à son palmarès en 2010, avec la victoire en Coupe de Pologne. Le meilleur élément et seul joueur un poil connu est le capitaine Tomasz Frankowski, 36 ans, au parcours de globe-trotteur (France, Espagne, Angleterre...). Deuxième, le Wisla Cracovie est en embuscade, tout comme le Legia Varsovie. Par contre le champion en titre, Lech Poznan, est largué à la dixième place. Le joli parcours en Europa League (qualification pour les 16èmes, éliminant la Juve, affronte Braga) semble avoir perturbé le quotidien de l'équipe, dirigée depuis novembre par José Mari Bakero.

République Tchèque – Gambrinus Liga


Le club en tête en Gambrinus Liga a un profil étrangement similaire au leader en Pologne : le Viktoria Plzen a aussi remporté la Coupe la saison dernière, premier trophée de son histoire. Aucune tête connue dans l'effectif, du moins pour le moment, car trois néo-internationaux pourraient faire parler d'eux à l'avenir : David Limbersky en défense, Milan Petrzela au milieu, Jan Rezek devant. Champion en titre, le Sparta est deuxième à quatre points. L'attaquant international ivoirien Wilfried Bony est parti cet hiver au Vitesse Arnhem, alors que deux recrues viennent d'arriver pour compenser cette lourde perte : Tomas Pekhart (passé par Tottenham sans s'y imposer) et le Croate Andrej Keric. Aux portes de la relégation, le Slavia Prague de Lukas Jarolim est au plus mal, avec de graves difficultés financières qui l'ont contraint à brader deux de leurs meilleurs éléments au mercato : les internationaux tunisiens Hocine Ragued (Karabükspor) et Tijani Belaïd (Hull City).

Slovaquie – Corgon Liga


Le MSK Zilina est confortablement installé en tête du classement et semble bien parti pour conforter le titre acquis l'an dernier. Le difficile parcours en C1 dans le groupe de l'OM cet automne n'a pas eu de conséquence.

Hongrie – Soproni Liga


L'actuel premier au classement est le mythique Videoton, finaliste surprise de la C3 en 85 (battu par le Real après avoir notamment éliminé le PSG et Man Utd). Le club de la ville de Székesfehérvár (don't try this at home) court toujours après un premier titre en championnat. L'an dernier, il avait été rattrapé de justesse par Debrecen, largué à huit points, tout comme Ferencvaros. L'atout maître de Videoton sur cette première moitié de saison se nomme Andre Alves, nationalité brésilienne, profession buteur (quatorze buts en seize journées).

[page]
Roumanie – Liga I


Un nouveau pays, une nouvelle surprise : le FC Otelul Galati s'est confortablement installé en tête, avec tout de même cinq points d'avance sur son plus proche poursuivant. Dans l'effectif, on remarque trois néo-internationaux : Cornel Râpa et Adrian Salageanu en défense, Silviu Ilie au milieu. Surtout, c'est sur le banc qu'on découvre la figure la plus connue en la personne de Dorinel Munteanu, pilier de la sélection des 90's et 00's (134 capes, record national), fraîchement retraité et aujourd'hui manager à succès. 2. FC Timisoara, 3. FC Vaslui, 4. Rapid Bucarest. Dinamo et Steaua suivent aux places 6 et 7, puis arrive seulement le FC Cluj. Le champion en titre, peu à son aise en C1 cet automne, vient en plus de perdre son buteur Lacina Traoré. Mais le pire, c'est encore la situation actuelle d'Unirea Urziceni, champion surprise en 2009, récemment vendu par son propriétaire, lequel avait auparavant vidé l'effectif d'une bonne partie de ses joueurs.

Bulgarie – TBI A Football Group


Passons aux valeurs sûres qui confirment cette fois, avec tout d'abord la Bulgarie et le beau parcours du Litex Lovech. Le champion en titre va néanmoins devoir composer sans son élément offensif numéro un depuis trois ans, le Français Wilfried Niflore, parti cet hiver à Nîmes. A l'opposé, son plus proche poursuivant, le Levski Sofia, peut quant à lui compter sur son Frenchie de l'attaque, Garra Dembélé. L'enfant terrible semble enfin s'épanouir pour sa deuxième saison en Bulgarie. Il a déjà inscrit seize buts en quinze journées. En revanche, il fait toujours parler de lui en dehors du terrain, puisqu'il vient d'être condamné à huit mois avec sursis pour conduite en état d'ivresse dans les rues de Sofia.

Croatie – T-com Prva HNL


Comme d'habitude en Croatie, on retrouve les deux mêmes clubs en tête, avec le Dinamo Zagreb qui devance Hajduk Split, puis Cibalia loin derrière, soit le podium dans l'ordre de la fin de saison dernière. Au Dinamo, Vahid Halilhodzic peut compter sur le Brésilien Sammir, pièce maîtresse de l'effectif depuis 2007 et de plus en plus suivi (on a parlé d'un intérêt du PSG). Autre joueur en vue, le jeune Sime Vrsaljko, pisté par Arsenal et d'autres clubs de Premier League. Côté Hajduk, le club vient de se séparer de deux de ses meilleurs membres : l'international bosnien Senijad Ibricic (Lokomotiv Moscou) et Ivan Strinic, parti à Dnipropetrovsk malgré un intérêt du LOSC.

Serbie – Super Liga Srbije


Du classique également en Serbie, avec le Partizan qui devance l'Etoile Rouge. L'actuel leader a perdu sa doublette offensive composée de Lamine Diarra (parti aux EAU en juin) et Cleo (à Guangzhou en Chine depuis début 2011), mais il a réalisé un gros coup à la clôture du mercato hivernal, en engageant sous forme de prêt les deux attaquants internationaux ghanéens Dominic Adiyiah (Milan AC) et Prince Tagoe (Hoffenheim).

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Ils ont croisé le Hulk
0 0