1. //
  2. // 8e de finale
  3. // Leverkusen/PSG (0-4)
  4. // Notes

Veni, vidi, Verratti

Le petit hibou a été énorme face au Bayer Leverkusen. Facile, impressionnant, éloquent, utile, bref, Marco Verratti a calmé tout le monde. Y compris Frédéric de Saint-Sernin.

Modififié
95 101

Bayer Leverkusen


Leno (4) : match frustrant puisqu'il n'a quasiment aucun arrêt à faire et prend quand même quatre buts dans la face. S'interpose parfaitement devant Pastore (85'). Match de merde pour lui. Terriblement frustrant.

Hilbert (3,5) : un peu en retard sur certaines interventions – il revient de blessure –, le latéral droit laissait parfois traîner les crampons. Dommage, il était intéressant sur ses premières montées.

Toprak (3) : sauve les siens en prenant une frappe d'Ibra dans le buffet en début de match et puis c'est tout. Supposé être le maillon faible du back four, il a eu le mérite d'être moins dégueulasse que Spahić.

Spahić (0) : l'insulte facile avec Ibrahimović, du jeu aérien, de la lenteur, une faute ridicule sur Lavezzi dans la surface et puis le combo parfait « jaune + jaune = rouge » . Merci. Au revoir. Le boucher avait aiguisé ses couteaux. Il aura tenu une heure. Chapeau.

Guardado (3) : l'an dernier, il s'était fait casser les reins par Lucas avec la liquette de Valence sur le dos. Ce soir, il en a sauvé un. Pas suffisant pour en faire don à la médecine.

Rolfes (3) : Le capitaine a complètement explosé en première période. Tellement à la rue qu'il est resté aux vestiaires après la pause. Remplacé par Reinartz (5), auteur d'une bonne tête (76') et, globalement, d'une bonne mi-temps quand le PSG faisait une passe à dix.

Castro (3,5) : on attendait énormément de ses débordements et de son activité. On n'a rien vu. Rien entendu. On nous aurait menti...

Bender (3) : le jumeau de Sven, le milieu du Borussia, a été à l'image de ses deux compères du milieu de terrain : trop léger pour ce niveau. Ça allait trop vite pour lui. Après son match compliqué contre Schalke, ce week-end, il a du mal à remettre la machine en route.

Sam (3) : le futur joueur de Schalke n'a pas été fidèle à sa réputation. Bien pris par les latéraux parisiens, l'ailier a été sorti à l'heure de jeu pour laisser Wollscheid participer à la petite sauterie.

Kiessling (1) : Aucun rebond offensif, Dirk Nowitzky a raté son match dans la peinture. Entre ça et son absence au All-Star Game, le moral est au plus bas.

Son (2) : Son of anarchy. Pépite à Football Manager depuis trois piges, une coupe de cheveux hommage à Godefroy de Montmirail ou Jim Carrey dans Dumb and Dumber, le potentiel était là pour passer une bonne soirée avec le Sud-Coréen. Et puis plouf. 45 minutes de néant. Sorti à la pause par Hyypyä pour le jeune Brandt. Remuant et à revoir. Au Parc des Princes, par exemple.

PSG


Sirigu (6) : une parade sur une tête de Reinatrz au cœur de la seconde période, de l'autorité dans les airs – pour changer -, l'Italien au regard à la Terrence Hill n'a pas eu à dégainer ses pistolets. Pépère.

Van der Wiel (7) : le Batave a énormément pris son couloir, façon football total, pendant tout le match. Très propre défensivement, il a passé une soirée très correcte et confirme qu'il s'impose tranquillement comme une valeur sûre à son poste.

Alex (7,5) : Air Alex. Il est moche mais dans les airs, il est injouable. Le Tank a écœuré les rares offensives allemandes en plaçant son quintal sur toutes les trajectoires. Décidément le meilleur défenseur parisien depuis le mois d'août.

Thiago Silva (7) : Air Silva. Il a pris son repas sur le crâne de Kiessling. Entrée, plat, dessert et deux cafés. Quand il n'est pas dans la relance facile et l'anticipation jalousée, il peut se permettre des petites montées balle au pied. Cela dit, il commence à monter en puissance.

Maxwell (7) : depuis sa blessure aux côtes au cœur du mois de décembre, on attendait un vrai bon match du latéral gauche. C'était le cas, ce soir, avec des montées intéressantes (il est impliqué sur les deux derniers buts) et un travail défensif parfait. Maxwell n'a pas le coffre de Van der Wiel mais il gère mieux ses matchs. L'expérience, mon pote.

Thiago Motta (8) : la tour de contrôle. Il gère le trafic autour de lui. À toi. À moi. Par là. Pas par ici. Plutôt par là. Tiens, une ouverture. Ah, un double contact. Mizuno peut être fier de son unique représentant français. C'est un génie. Génie du mal et du bien. Le yin et le yang dans un corps de lâche. Dire qu'à son arrivée en France, d'aucuns le prenaient pour une machine à distribuer des coups… Aujourd'hui, le gaucher distribue surtout de l'Amour.

Verratti (9) : 21 ans, des joues roses, un short beaucoup trop grand et un talent exceptionnel. Passeur décisif sur l'ouverture du score, l'Italien a éclaboussé le match de son talent. Récupération, relance, humiliation, vice, tacle, Verratti a tout fait. Tout. Même rendu cette déclaration du Président de Rennes encore plus culte qu'elle ne l'était.

Youtube
Matuidi (7,5) : buteur et averti dans la même minute, le Français va décidément trop vite pour le football moderne. Il était partout en début de rencontre, coupant énormément de lignes de passe. Toujours aussi précieux quand il se projette, c'est d'ailleurs lui qui donne le ballon de but au Z sur le troisième but. Un peu chaud dans les duels, il laisse Cabaye regoûter à la Ligue des champions en milieu de seconde période. Fair-play, l'ancien joueur de Newcastle a aidé Leno à faire son ménage en enlevant la toile dans l'une de ses lucarnes. Sa meilleure entrée depuis son arrivée en janvier.

Lucas (6,5) : sur certaines prises de balle et courses, on a retrouvé le Lucas qui avait détruit, à lui tout seul, le FC Valence en huitième de finale l'an dernier. On sent qu'il se passe quelque chose dans son cerveau depuis janvier. Le numéro 29 est plus intelligent, plus discipliné, plus tactique. Il a encore cette présence d'esprit en fin de match pour décaler Cabaye sur le dernier but. Un match qui va lui faire du bien, même s'il doit faire encore mieux.

Ibrahimović (8,5) : Un début de match bidon où il oscillait entre pertes de balle, mauvais choix et replacements minimalistes. Comme souvent dans ces cas-là, il termine le match avec une feuille de stats scandaleuse. Banco : doublé et impliqué sur les quatre buts. 10 buts en 6 matchs de Ligue des champions et une frappe de mule du gauche sur le troisième. Cet homme est un mutant et, pour une fois, il a sorti un gros match quand ça comptait pour de « vrai » .

Lavezzi (6) : remuant. L'Argentin provoque la faute de Spahić qui amène le penalty. En dehors de ça, il a beaucoup couru et varié ses appels. Une rencontre intéressante. Remplacé par Pastore, en visite Erasmus pour la soirée, qui rate un face-à-face avec le videur de la boîte locale en fin de soirée.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Ouch, violent pour Kiessling !
Steve Zissou Niveau : District
Ne gâchez pas une victoire en parlant du Stade Rennais, ça peut porter la poisse.
J'étais curieux sur le niveau """réel""" de ce PSG, je le suis moins.
Il etait meilleur en mathematiques ce Hilbert
Bien vu pour de Saint-Sernin qui doit se sentir tout con depuis le premier match de Marco, cette video le suivra toute sa vie lol, mais franchement celui qui mérite 9.50 ce soir c'est Motta tellement il a éclaboussé cette rencontre de son talent. Monsieur propeuuu
el peruano loco Niveau : Ligue 2
Note : 9
Il faut aussi noter le match ultra amorphe de Hyppia ! Après s'être pris une branlée face à l'un des Manchester les plus faibles, il a récidivé au pire des moments. Le tout en intercalant entre les deux une piteuse élimination contre une D2.

La pillule parisienne sera dure à avaler du coté de l'équipe des chimistes ! ^^
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
completement debile ce sphahic
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Article 222-23 du Code pénal:

"Tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu'il soit, commis sur la personne d'autrui par violence, contrainte, menace ou surprise est un viol.

Le viol est puni de quinze ans de réclusion criminelle".

http://image.noelshack.com/fichiers/201 … rkusen.gif

Je t'apporterai des oranges en prison, Marco.
Mettre Spahic sur ce match etait une benediction pour Ibra, il a achevé Spahic apres son deuxieme carton.
C'est ça cette équipe censée dominer l'Europe? C'est ça cette équipe qui ne bat que 4-0 le 2 ème de Bundesnliga? Aucune occasion, aucun centre, des milieux inexistants et des arrières latérales fantomatiques.

MONACO CHAMPION

Je prends juste de l'avance sur Radamel.
Verratti, Motta sont énorme. J'ai quand même envie de souligner le match du troisième larron Matuidi qui passe trop souvent la dernière roue du carrosse. Les trois fonctionnent à merveille ensemble et je pense qu'il mérite autant de louanges.

Ces derniers temps je suis très perplexe quand je lis : bon qu'à défendre, pantin, marathonien, limité et j'en passe...

Perplexe parce que quand je vois sa prestation du soir, rien ne m'empêchera de penser que c'est un top joueur. Il arrive en LdC, il est au niveau. Ca ne va pas plus loin! Même chose l'an dernier contre le Barça où l'Espagne. Répondre présent au haut niveau, pour moi, ça en dit déjà beaucoup.

De part son style pas très esthétique et la comparaison directe avec un Verratti qui claque les roulettes, il y a vraiment une fausse image de ce joueur. Déjà, c'est un joueur propre qui, comme ses deux compères, loupe peu de passes. Et puis, on le limite souvent à ses stats folles en terme d'activité et d'interceptions, mais il faut aussi voir qu'il est beaucoup plus décisif que l'italien. Ca compte autant (plus!) que le style.

Pour rappel, l'an dernier c'est 8 buts toutes compétitions. Cette année, il en est à 5 buts soit autant que Motta, plus que Verratti et même plus que Lucas, Lavezzi ou Pastore dont c'est le job. En sachant qu'il est encore très perfectible dans la projection offensive.

Tout ça pour rétablir une certaine légitimité : il ne vole vraiment pas sa place, ni au PSG, ni en équipe de France. Ce soir, avec un but, un autre refusé à tort et une passe dé, je ne me résous pas à voir un joueur bridé offensivement.
vinnyroma Niveau : CFA2
moi l'adorateur de Verratti qui a bien sur été génial plusieurs fois ce soir, j'aurais tendance à préférer la perf de Motta sur ce match plus régulière.
Verratti Motta Ibra oui c'est du 8/10. mettons aussi Matuidi pas loin.

Bon sinon Prandelli hésiterait encore pour emmener Verratti au mondial, comment dire ?
Polo Breitner, journaliste à RMC: "Pour moi, Matuidi, Motta et Verratti c'est pas plus fort que Bender, Rolfes et Castro. (...) Il n'y aura pas 4-0 pour Paris".

GENIUS.
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par m_alive
Polo Breitner, journaliste à RMC: "Pour moi, Matuidi, Motta et Verratti c'est pas plus fort que Bender, Rolfes et Castro. (...) Il n'y aura pas 4-0 pour Paris".

GENIUS.


Il a au moins eu le courage d'assumer ce soir et de reconnaître qu'il s'attendait pas à un tel niveau du PSG.
Richie Incognito Niveau : CFA2
Vraiment rassurant: Verratti est incroyable et je me dis a chaque fois qu'il peut faire encore mieux, ca se voit qu'il n'est pas au top de son potentiel. Je suis sur que ce n'est pas unanime mais VDW est probablement dans le top 5-8 des ARD d'europe c'est plus lui le maillon faible du PSG, Lucas va vraiment être un joueur incroyable, il prend plus de temps que Neymar mais ca va etre tres fort. Motta me vend du rêve, TS aussi, Matuidi est exemplaire. Apres quoi que l'on dise sur Maxwell, il est moins fort que Digne et ca commence a se faire évident mais si il sort un bon match ce soir. Ici C'est Paris! Vraiment une belle soiree
Message posté par PhoenixLite


Il a au moins eu le courage d'assumer ce soir et de reconnaître qu'il s'attendait pas à un tel niveau du PSG.


Je veux bien qu'il reconnaisse ça, mais oser dire que le milieu du PSG n'est pas supérieur à celui de Leverkusen, quand on est journaliste, c'est à la limite de la faute professionnelle...
vinnyroma Niveau : CFA2
Message posté par Vert&Blanc
Verratti, Motta sont énorme. J'ai quand même envie de souligner le match du troisième larron Matuidi qui passe trop souvent la dernière roue du carrosse. Les trois fonctionnent à merveille ensemble et je pense qu'il mérite autant de louanges.

Ces derniers temps je suis très perplexe quand je lis : bon qu'à défendre, pantin, marathonien, limité et j'en passe...

Perplexe parce que quand je vois sa prestation du soir, rien ne m'empêchera de penser que c'est un top joueur. Il arrive en LdC, il est au niveau. Ca ne va pas plus loin! Même chose l'an dernier contre le Barça où l'Espagne. Répondre présent au haut niveau, pour moi, ça en dit déjà beaucoup.

De part son style pas très esthétique et la comparaison directe avec un Verratti qui claque les roulettes, il y a vraiment une fausse image de ce joueur. Déjà, c'est un joueur propre qui, comme ses deux compères, loupe peu de passes. Et puis, on le limite souvent à ses stats folles en terme d'activité et d'interceptions, mais il faut aussi voir qu'il est beaucoup plus décisif que l'italien. Ca compte autant (plus!) que le style.

Pour rappel, l'an dernier c'est 8 buts toutes compétitions. Cette année, il en est à 5 buts soit autant que Motta, plus que Verratti et même plus que Lucas, Lavezzi ou Pastore dont c'est le job. En sachant qu'il est encore très perfectible dans la projection offensive.

Tout ça pour rétablir une certaine légitimité : il ne vole vraiment pas sa place, ni au PSG, ni en équipe de France. Ce soir, avec un but, un autre refusé à tort et une passe dé, je ne me résous pas à voir un joueur bridé offensivement.


Tu as raison mais en même temps, pas grand monde de sérieux ne remet en cause la présence de Matuidi et l'année dernière on cassait honteusement Verratti et on surnotait Matuidi (très très bon cela dit).

Cette année, dans un milieu à 3 et dans un jeu de possession plus technique, Motta Verratti on va dire remportent la mise mais Matuidi est le complément idéal.

ensuite non Verrati ce n'est pas que des roulettes quand même, pas de but mais c'est beaucoup d'efficacité, des passes, des ouvertures, il éclaire le jeu en permanence.
Roberto Wallace Niveau : Loisir
Quel match de Paris. Certes Leverkusen était faible ce soir mais quelle maîtrise. Verratti je suis tellement fan, et tant pis si un jour on se prend un pion parcequ'il aura voulu faire le beau dans sa surface.

Je vous trouve juste un peu gentil avec VdW, que j'ai trouvé certes disponible mais nettement moins tranchant que maxwell offensiveùent, et un peu sévère avec Leno qui fait plutôt un bon match malgré les 4 pions dont 3 totalement inarrettables.
L'appel - contre appel de Matuidi sur le premier but <3
Imaginer Verratti dans 2/3 ans et baver encore plus que maintenant
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
95 101