Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 22e journée
  3. // Arsenal/Manchester City (0-2)

Veni, Vedi, ViCity

Manchester City est venu, a vu (Koscielny se faire expulser, Arsenal se déliter, Diaby ne pas se blesser, Wenger pleurer) et a vaincu des Gunners à vif.

Modififié
Manchester City bat Arsenal: 2-0
Buts : Milner (21e), Džeko (32e) pour City

On connaissait plutôt le natif de Tulle dans le registre des buts contre-son-camp. Cette fois, on l’a vu dans le rôle de l’expulsé précoce. Avant même la dixième minute de jeu, Laurent Koscielny a en effet pris un carton rouge pour avoir ceinturé Edin Džeko en pleine surface. Pénalty donc, mais pénalty repoussé par Wojciech Szczęsny sur son poteau, puis sa ligne, puis dans ses bras bienheureux.

Laurent serré

Logiquement, Arsène Wenger s’adapte à la nouvelle situation et fait entrer un défenseur (Per Mertesacker pour la faire avec Vermaelen) à la place d’Oxlade-Chamberlain. Arsenal passe en 4-4-1, avec Walcott devant, Cazorla et Podolski (d’autant plus en hiver) sur les côtés, et un milieu composé de Jack Wilshere et d’Abou Diaby le revenant. L’international n’avait pas enfilé son maillot d’Arsenal depuis 3 mois et la 6e journée de Premier League, ou ce 2-1 encaissé à domicile contre Chelsea par les Gunners. D’ailleurs, c’est une nouvelle défaite qui se profile pour eux quand un coup franc rapidement joué par City, deux passes à terre, une mine de Džeko se terminent en but. Menés au score comme au nombre de joueurs sur le pré, et avec encore une heure à jouer, les Gunners sont mal barrés. Et plus encore en l’absence de Mikel Arteta, leur point d’ancrage. La preuve, Džeko y va de son but, après un centre au cordeau de James Milner repris par Tévez et repoussé par Szczęsny dans ses pieds bienheureux. Arsenal est maintenant mené 2-0.

Game over

Tout le mérite (ou presque, l’arbitre aurait pu se montrer plus Chantôme) en revient à City. En supériorité numérique, les Citizens ont fait le taf en s’attachant à jouer vite et en mouvement pour éviter le pressing d’Arsenal et révéler au grand jour les inévitables décalages dans sa défense. Maintenant le break fait, ils peuvent faire ce que leur Roberto Mancini d’entraîneur préfère : gérer et admirer le temps qui passe. L’absence de leur tour d’Ivoire, Yaya Touré, aurait pu leur porter préjudice (ce milieu composé de Javi García et Gareth Barry n’étant pas le plus mobile du monde), mais ils ont su se rendre le match facile, et la deuxième mi-temps qui va avec. Le coup de sifflet qui marque la fin du premier acte ressemble d’ailleurs à s’y méprendre à un coup de sifflet final.

Reste qu’il va bien falloir se coltiner cette deuxième mi-temps pour Wenger et les siens. Pas forcément un cadeau pour eux. Mais bon, ils peuvent toujours se consoler en se disant que c’est quand même mieux que de défiler dans Paris.

Mêmes joueurs jouent encore

Du coup, autant se donner les moyens d’espérer. L’Emirates Stadium, plein d’espoir, s’efforce de pousser les siens sur chaque offensive. Arsène, lui, fait entrer Olivier Giroud, pour apporter une certaine présence devant, puis Aaron Ramsey, surtout pour pouvoir sortir Abou Diaby et ainsi le prévenir d’une éventuelle déchirure-entorse-élongation-rupture-fracture, bref d’une nouvelle blessure. Carlos Tévez pousse lui aussi les Gunners à y croire, avec cette énorme occasion manquée face à Szczęsny. Puis c’est l’arbitre, en faussant Kompany d’un carton rouge direct en forme de compensation, qui donne à son tour des espoirs aux fans d’Arsenal. Même Mancini s’y colle, en faisant entrer Mario Balotelli et Joleon Lescott. Sauf que ce dernier sortira au contraire une frappe de Theo Walcott sur la ligne. Ainsi, et malgré les efforts de tout ce joli petit monde, le score restera inchangé. 0-2, encore une défaite à domicile pour Arsenal, maintenant sixième à onze points de City, qui en profite pour rester dans la course au titre, mais toujours cette même question : qui, en 2013, veut encore adopter un Gunner ?

par Simon Capelli-Welter
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Tsugi Olive & Tom
il y a 8 heures Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises Hier à 16:59 Froger vers l’USM Alger Hier à 12:15 Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 9 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre dimanche 17 juin Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 3 dimanche 17 juin Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2