Velud attaqué par trois hommes cagoulés (actualisé)

Modififié
0 5
Hubert Velud ne dirigera pas l'entraînement de Créteil ce mardi. Comme la veille. Le coach cristolien est en arrêt maladie après avoir été défiguré par trois mecs cagoulés...



«  Officiellement le coach est en arrêt maladie. C'est ce qu'on nous a indiqué ce mardi matin avant la séance. En fait, il ne peut pas se présenter à l'entraînement dans l'état dans lequel il est. Parce qu'il est défiguré » . Créteil a peur. Un anonyme aux couleurs de Créteil-Lusitanos témoigne. Vendredi dernier, alors que les Cristoliens rentrent d'une nouvelle défaite à Amiens (1-2), leur entraîneur, Hubert Velud, se fait tabasser sur son parking. Devant chez lui, par trois hommes cagoulés. Les revendications du trio porteraient sur la compo du technicien. Ces « fanatiques » aimeraient en en effet que certains noms apparaissent sur le feuille de match. Du coup, Hubert a décidé de couper pour dix jours. Et de s'éloigner de l'indigence francilienne.

Et si la source s'exprime elle aussi à visage couvert c'est qu'elle flippe à son tour : « Tout ça, ce n'est que du foot. Ce n'est pas la première fois que ce genre de choses arrive. La prochaine étape, c'est quoi ? Un fait divers encore plus grave ? » .

Il est vrai que ces dernières années, le club francilien collectionne les histoires glauques. Les menaces envers certains joueurs et journalistes s'accumulent mais restent étouffées. Bien gérées par le « conglomérat » emmené par le Maire de la ville, Laurent Cathala et le patron du club, Armand Lopes.

Deuxième agression cette saison

Mais l'agression sur Velud sera la goutte d'eau. Très affecté par l'attaque du bus du Togo lors de la CAN 2010 en Angola – qui avait fait trois morts – l'ex-sélectionneur des Eperviers s'attendait à un retour plus calme en National. Ou pas. Lors de son premier passage au club en 2005-2006, il avait déjà du diriger certains entraînements sous la protection rapprochée d'une équipe de sécurité. Pour les mêmes raisons déjà...

Et cette affaire qui fait suite à d'autres événements du même genre et tout aussi récents. Il y a quelques semaines, l'entraînement avait dû être arrêté après que des individus soient venus le perturber. L'un des joueurs de la réserve était venu réclamer un peu plus de temps de jeu accompagné de certains "potes." Une plainte avait été déposée au commissariat le plus proche. Mais surtout, début 2011, c'est le directeur administratif de l'USCL, Henri Camous, qui avait été attaqué. Dans les mêmes conditions que Velud...



N.M.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Sans jouer les "moi-je", je n'étais pas trop loin dans mon commentaire lié au premier post sur cette affaire.
Avoir un membre de sa famille, voir même un simple pote qui devient pro, c'est comme gagner au loto (surtout dans un pays où l'ascenseur social est en panne), donc l'affaire n'est pas si surprenante in fine (je pense au dernier paragraphe rajouté).
Le plus étonnant finalement c'est peut-être que ça arrive à Créteil (j'avoue que je connais pas trop cette ville).
Ce type de pression sur les staff technique/dirigeant doit-être assez courante mais là un pallier très inquiétant a été franchi.
Complètement fou ce genre d'agression en national !! Pourtant ça doit pas être bien compliqué de remonter aux bénéficiaires, et par conséquent commanditaires... J'espère qu'ils vont être retrouvés, punis, et mis au ban du monde sportif !! Et une pensée pour Velud évidemment.
En même temps, le jour où on m'a annoncé que des joueurs de CFA qui n'avaient même pas de passé pro (quelques en matches en L1/L1 ou passage par un centre de formation par exemple) avaient des agents, j'ai halluciné. Donc même en National, ça peut se comprendre aussi...

(Je sais qu'il y a quelques années de ça des joueurs de CFA arrivaient à faire des essais en seconde division anglaise)

Oui, effectivement une pensée pour la victime mais était-ce bien raisonnable de revenir dans ce club s'il connaissait le climat ? Ce qui bien sûr ne justifie rien à ce geste.
Jsais pas, être prêt à revenir malgré un budget serré ou des sifflets c'est autre chose que se faire traquenarder et passer à tabac ...
Je faisais allusion au fait que -si j'ai bien compris l'article- il avait déjà connu les mêmes problèmes. Soit l'intervention de la police pour le protéger de certains supporters lui reprochant non pas les résultats mais sa composition d'équipe.
Bizarre de remettre les pieds dans ce type de contexte, peut-être n'avait-il rien d'autre en vue ?
Quoi qu'il en soit rien ne justifie cette agression et on ne peut que luis souhaiter un contexte plus calme si jamais il n'est pas écoeuré par tout ce qu'il a vécu ces derniers temps.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Nuages artificiels au Qatar
0 5