1. // Copa América 2015
  2. // Demi-Finale
  3. // Chili/Pérou (2-1)

Vargas envoie le Chili en finale

Il est des joueurs comme ça. Moyens en club, excellents en sélection. Edu Vargas est de cette caste. Grâce à son doublé, l'attaquant chilien permet à tout le Chili de continuer la fête. Sampaoli lui doit une fière chandelle, car son équipe a été ballottée par un très bon Pérou.

Modififié
2 32

Chili 2-1 Pérou

Buts : Vargas (42e, 64e) pour le Chili / Medel CSC (60e) pour le Pérou

Statistique intéressante. Avec 4 buts marqués en Copa América, Eduardo Vargas a marqué autant que cette saison pour QPR et plus que la saison dernière à Valence. Car si l'homme de Renca ne marque jamais en club, Il fait partie de ce clan des joueurs qui se surpassent en sélection. Ce soir, alors que sa Roja était dans le dur face à un Pérou inspiré et bien plus dangereux que prévu par le Chili, Edu a vu double. D'abord d'un but de raccroc diront les plus grincheux, un but d'avant-centre, qu'importe la manière diront les enthousiastes. Au meilleur des moments, juste avant la mi-temps. Mais les hommes de Gareca, qui ont livré une prestation pleine de courage et de qualité, répliquaient après la pause. Alors pour ne pas que les Incaicas s'enflamment, Varguitas a joué les artificiers. Un pétard splendide des 20 mètres. Le genre de pastèque où le temps se suspend l'espace d'un instant. Une frappe superbe qui permet à l'Estadio Nacional d'exploser et au Chili d'accéder à la finale.

La nuit d'Edu


Frissons et chair de poule. C'est désormais habituel, mais le Dulce Patria prend à chaque fois aux tripes les 45 000 supporters de l'Estadio Nacional. Pourtant, malgré cet hymne entonné a cappella, c'est bien Farfán et Guerrero qui donnent le la en début de match. Les hommes du Rimac ont décidé de jouer et viennent dès le début tester Pepe Rojas et son comparse Albornoz, seules nouveautés de l'équipe de Sampaoli. Des nouveautés douteuses en danger à chaque coup de rein de Farfán, ou accélération d'Advincula. Comme promis, le Clásico du Pacifico est chaud. Et comme prévu, le jeu aérien est compliqué pour la charnière chilienne, le poteau sauve Bravo, sur une tête de Farfán superbement servi par son acolyte Guerrero, avant que Lobaton ne vienne tester les gants de Bravo. Le sentiment est palpable, le Chili peut en prendre un comme à chaque fois.

Pourtant, alors que le Pérou est bien dans son match, un homme commet l'irréparable : Carlos Zambrano. Déjà dans le collimateur de l'arbitre pour un accrochage avec Vidal et averti pour un autre avec Alexis, le solide central péruvien laisse traîner la patte et offre une belle semelle dans le dos de Charles Aránguiz. L'arbitre n'hésite pas et sort le rouge. Dans la foulée, les Chiliens en profitent, désormais ce sont eux qui ont les meilleures opportunités, et le délicieux Valdivia manque d'ouvrir le score. Ce n'est que partie remise, Edu Vargas, à l'extrême limite du hors-jeu, ouvre quand même le score juste avant la mi-temps en récupérant tant bien que mal un ballon qui traînait.

Chaud Clásico du Pacifico


Au retour des vestiaires, Sampaoli a réalisé que tout ne roulait pas, malgré le score, et fait sortir Albornoz et Diaz pour Pizarro et Mena. Dès l'entame, le Chili déroule, et le fantasista Pizarro allonge les diagonales de qualité. Vargas voit son but annulé pour hors-jeu inexistant. Pourtant, le Pérou à 10 donne tout et enchaîne les phases de jeu de qualité. L'avertissement offert par Farfán n'est pas suffisant. Sur une énième accélération d'Advincula, Medel propulse le ballon dans ses propres filets. Le Chili va bientôt commencer à douter, sauf que voilà, c'est bien la soirée d'Edu Vargas. Alors qu'Alexis est moyen, que la défense a les jambes qui tremblent, Vargas fait rugir le Chili. D'une frappe surpuissante de 25 mètres, l'originaire de Renca envoie une pastèque mémorable dans les filets. Ensuite, le Chili souffre, n'arrive pas à tuer le match malgré de nombreuses occasions. Tous les coups de tête incaicas sont des coups de massue. Les sueurs froides s'emparent du Nacional chaque fois que Guerrero ou Farfán partent balle au pied, mais peu importe, car l'arbitre siffle la fin du match. Le Chili tient enfin sa finale.

Par Arthur Jeanne, à l'Estadio Nacional de Santiago
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Et elle est méritée cette finale. Quand je regarde un match de la Roja j'en ressors plein de triangles dans les yeux, Sampaoli on l'aime ou pas il a de la suite dans les idées le petit, il lache rien. On se plein qu'il n'y a plus que des schémas de jeu figés? Le Chili prouve le contraire et fait plaisir à voir... bon spécialement si t'es chilien :D Que bueeeeeeeeeena
La Roja mon Dieu que tu es belle tu merites de dominer le foot de ton continent autant que ton homonyme europeene.
Note : 13
Un commentateur du site nous avait promis une purge violente du fait de la rivalité séculaire entre les deux nations, ce à quoi j'avais rétorqué qu'il y avait motif d'espoir puisque ces deux formations étaient de loin les plus belles de la compétition : je suis heureux d'avoir autant été dans le vrai, quel match !

J'ai eu plus d'affection pour les péruviens que pour les chiliens, mais la Roja fera tout de meme un très beau vainqueur si elle dépasse l'obstacle final.
Vargas est un vrai bon joueur, transfiguré en sélection, et son deuxième but aurait largement pu etre une scène central d'Interstellar : quel bolide aérien, lancé avec tant de grâce !

Ceux qui m'ont déjà lu auront compris que je considère Guerrero comme le meilleur offensif de la compétition - devant Valdivia - car il réussit à chaque match des performances techniques, physiques et tactiques de très haut vol.
Mais je n'ai pas vu un seul mauvais péruvien ce soir. Advincula, (quel match de malade encore), les deux milieux axiaux (Ballon et l'autre) et la défense centrale. Là encore, ces buffles ne se contentent pas simplement d'être solides, ils offrent des instants d'apesanteur footballistique qui apaisent les coeurs, le mien en tout cas.
Je remarque aussi le numéro 18 qui a eu une activité incroyable, se retrouvant par exemple sur la photo finish du premier but chilien et de l'égalisation.

Enfin, j'ai trouvé l'arbitrage un ton en dessous par rapport aux quarts. Si l'arbitre a utilisé son sifflet avec équilibre, sa réticence à avertir les chiliens est réellement dommageable. Je ne souscris pas aux plaintes de Guerrero après match, mais je comprends sa frustration.
L'arbitre ne peut pas décemment dégainer comme un cow boy pour avertir et expulser (de maniere totalement justifié) Zambrano tout en faisant preuve d'une retenue bienveillante face aux semelles et actes d'anti jeu chiliens

on se plaint, c moi qui suis plein
Colocolo-de-chile Niveau : Loisir
CHI CHI CHI LE LE LE VIVA CHILE !!!! Maintenant tous a la Plaza Italia !!!!

Tres bon match des péruviens il faut le reconnaitre et on est tous tres conscient, si y en a qui osent parler de l'arbitrage par contre je vous invite cordialment a aller rager sur eurosport ou footmercato, et si les gamins qui viennent pour insulter et troller je vous repondrais plus, on est en final et pas vous les rageux bisous !!

(Montoya je te ferais une dedicasse si tu survis jusqu'a la finale)
Note : 1
Je serais vraiment triste que le Chili ne gagne pas mais en même temps le Pérou était la vraie bonne surprise de cette Copa, ils ont joué de manière admirable à 10 et c'est un peu un crève coeur de les voir s'arrêter là. J'espère les voir à la coupe du monde mais le problème c'est que Pizarro va sûrement arrêter, et la génération Farfan, Guerrero et Vargas a 3 ans pour rester à ce niveau (nés en 1984) ça sera tendu ! A part les joueurs cités qu'on connait tous ici, j'ai vraiment été impressionné par le duo de récupérateurs et surtout cet Avincula qui te place une accélération incroyable sur le centre qui amène le but.

Bon maintenant, allez le Chili, en espérant que Sanchez se réveille pour clutch en finale, parce que son match de ce soir était assez catastrophique.
Ahmed-Gooner Niveau : CFA
Note : 2
Le problème c'est que le Chili est tellement au dessus techniquement qu'on est souvent exigeant envers eux, on demande plus car on sait qu'ils en sont capables, c'est sans doute la sélection qui pratique le plus beau football depuis 3/4 ans, et même si leur équipe est relativement encore jeune, j'espère qu'ils ont une génération pour prendre la relève.

Un petit mot sur le Pérou, combatifs et braves jusqu'au bout, à 11 contre 11 on pouvait avoir un match encore plus intense, mais ils ont été valeureux , mentions spéciales à Guerrero, Farfan et Advincula.
Arthur ! Faudrait faire une équipe type des ces joueurs sudams qui s'adaptent pas à l'Europe. Parce que à la U de Chile c'est un nombre incroyable de buts notamment sa dernière en sudamericana où il est meilleur buteur.

@Algiers : je crois qu'on est d'accord !
Blanquiroja Niveau : Loisir
C'est con...

C'est vraiment con que la demie ne se soit pas joué à 11 contre 11. Réellement c'est le match le plus abouti du Pérou. Mais ca ne laisse aucun remord.

Advili c'est un latéral de fou et si un club se positionne dessus (autre que l'OM) ca sera vraiment une bonne recrue. Vargas un peu en dessous de l'équipe mais a 10 contre 11, c'était beau.

@montoya, t'es gentil, viens faire un tour au rimac la ctm pour te calmer, tout le monde te le dira, Peru ha hecho un partidazo, même cococo de chile n'a pas du apprecier qu'à dix contre 11, le score soit de 2 - 1.

Match retour pendant les qualifs, con la fuera y el corazon, porque siempre la Norte va a cantar!

Meilleur match de la copa so far, et j'espere voir un Perou argentine pour la troisième place, ca serait vraiment un match technique si la blanci joue a ce niveau!

From Lima, with regrets!
Comme quoi la poisse de la redac' so foot n'a pas fonctionnée!
Note : 1
Par contre je maintiens que le Chili-Mexique était le meilleur match de la compétition, j'avais même dit de la saison (bien que l'enjeu était moindre). Sans doute que c'est l'adrénaline qui vous fait dire ça mais c'est peut être la moins bonne prestation collective chilienne dans la compétition pour être honnête. En revanche, le Pérou était au dessus de toutes les équipes qu'ils ont joué, j'espère que le Chili saura se mettre au niveau de l'Argentine car je ne me ferais pas trop de soucis contre le Paraguay
Blanquiroja Niveau : Loisir
L'expulsion est méritée. Zambrano n'a pas a s'exciter comme un malade sur les 2à première minutes surtout quand le jeu est plutôt technique que physique (c'est bien le premier pacifico tranquille).

Il n'y a pas péno sur guerrero non plus mais la proportion de l'arbitre à laisser ses cartons dans la poche contre le chili c'est moche (surtout le 4 vs 4 pour le pérou).

Essayez de voir les "meme" sur zambrano ca vaut le coup, surtout apres la promesse de tottus.

et le but refusé, quelle merveille...
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Quelqu'un a dit à l'arbitre que les cartons ça existe dans les deux sens ? Parce qu'on peut en douter... Et on peut même pas dire que c'est du favoritisme vu le but valable refusé au Chili...C'est peut-être juste de l'incompétence.

Et ce bon vieux Byron arbitre de touche... Il nous avait manqué depuis 2002, n'est ce pas ?
riquelmat Niveau : DHR
Zambrano ne meritait pas le rouge les 2 arrivent à toute allure sur la balle et il degage en premier le ballon et il ne reste pas la jambe tendue pour later le joueur il la replie. Que pouvait il faire de plus ?
Que méritait dans ce cas Vidal après avoir fait son chaud dans les premières minutes? .
Bref 20 min plus que équilibrées avant que l'arbitre ne decide du sort de la rencontre. Pas un carton il a du sortir pour le CHili.
J'ai mater le match sur une chaine mexicaine, donc neutre, via roja directa et le commentateur a dit mot pour mot "c'est dingue que l'arbitre pardonne tout aux chiliens".
Bref bravo a la selection peruvienne qui a fait honneur à Francisco Bolognesi en combattant jusqu'à la dernière cartouche.
Massimo69 Niveau : DHR
Quel match!!!

Le Chili est extraordinaire depuis le début de la compétition mais le Pérou m'a fait une magnifique impression. C'est bien simple, je ne vois que des bons joueurs dans cette équipe. Mentions spéciales à presque tous. Tu me diras idem pour le Chili.
À part le central qui remplace Jara: une catastrophe. Même s'il faut dire que Guerrero est un sacré client. En tant que supporter de la Juve, je réfléchirais avant de vendre Isla et je garderais Vidal bien au chaud.

Petite parenthèse arbitrale: on ne peut pas m'enlever de la tête que le Chili a eu quelques petits coups de pouce durant cette Copa. Le penalty donné à Vidal contre l'Équateur, les cartons rouges extrêmement sévères à Cavani en 1/4 et à Zambrano ce soir. Et pour moi il y a clairement penalty sur Guerrero. En contrepartie, le Chili se voit refuser 3 buts valables: 2 contre le Mexique (sur le score de 3-2 puis ensuite sur le score de 3-3) ainsi qu'1 ce soir. Je ne crie donc pas au complot arbitral mais par moments tu sens le petit vent favorable... Ça a toujours existé. Sinon c'est une blague Byron Moreno juge de touche ou c'est vrai??

En tout cas ce match m'a confirmé que le Chili devrait bien s'incliner contre l'Argentine en finale (mon pronostic depuis le début de la compétition). En tout cas cette finale s'annonce de haute volée! (Désolé pour nos amis paraguayens: je n'ai absolument rien contre eux mais la marche me semble vraiment trop haute là.)

Bonne nuit à tous!
francis_kuntz Niveau : Loisir
Quand je vois l'heure à laquelle certains commentent, je me dis qu'il y en a des bénéficiaires du RSA ici! Ah, ça va moins rigoler quand les caisses seront vides et que l'État cessera de vous engraisser à regarder des matchs pourris au beau milieu de la nuit en sifflant des 8.6! Alors c'est quoi votre journée de demain? Lever à 16.30 du mat', branlette sur YouPorn, apéro sifflard-picon devant un match de 4ème division, se faire soigner ses caries gratos et finir la soirée en matant la Copa America pété à la tequila? (ça c'est pour ceux qui ne font pas le ramadan, soit seulement 20% des bénéficiaires du RSA). Honte à vous!

Francis Kuntz, en direct de Roubaix
kim jung kill Niveau : CFA
bravo au péruviens qui se sont bien défendue
le Chili doit mieux jouer si ils tombe sur l'Argentine en finale
depuis 2 matchs tout le monde dis qu'ils sont favorisé par l'arbitrage, j'espere qu'en final ils feront un beau match et montrer à tout le monde que le Chili gagne grâce à ses talent et rien d'autres

Et sinon Arturo Vidal a joué? Non parce que ni dans l'article ni dans les coms je n'ai entendu causé de lui. Même pas pour une supposé piètre prestation.
Ah oui, j'oubliais. La rumeur dit que lui et Cabaye sont tout proche de signer chez les Gunners de tonton Arsène.
Bald&bearded Niveau : CFA2
@ francis_kuntz tu m'as bien fait rire.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Romero, patrie pour rester
2 32