En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. // Match amical
  2. // France/Uruguay

Varane et Jallet appelés par Deschamps

Didier Deschamps a lâché sa première liste en tant que sélectionneur des Bleus. Au milieu des habitués, on retrouve Christophe Jallet, Raphael Varane, Étienne Capoue et Rio Mavuba... Mexès, Rami, Réveillère, Mathieu et Gourcuff restent sur le bas-côté.

Modififié
Gardiens : Lloris, Mandanda

Hugo Lloris, capitaine et numéro 1, Steve Mandanda en doublure. Didier Deschamps calque son rythme sur celui de Laurent Blanc. Une logique sportive implacable. Même si rien n'a encore filtré sur le nom du futur capitaine, on voit mal Didier Deschamps retirer le brassard du bras de l’irréprochable Lyonnais. D'autant qu'à Marseille, Deschamps avait déjà confié le brassard à son gardien, Mandanda. Comme le nouveau sélectionneur n'a emmené que deux gardiens, on ne sait pas si la hiérarchie au poste de numéro 3 a été bouleversée.

Défenseurs : Clichy, Debuchy, Evra, Jallet, Koscielny, Sakho, Varane, Yanga-Mbiwa

On attendait un premier signe de Didier Deschamps. Quid d'Adil Rami et Philippe Mexès, l'ancienne charnière établie par Laurent Blanc ? Aux oubliettes. Après, cette absence des deux compères peut s'expliquer par l'état physique des troupes, notamment pour Mexès qui n'a repris que le 25 juillet avec l'AC Milan. Pour Rami, l'argument ne tient pas forcément la route puisque Varane, qui joue également en Liga, fait partie de la liste. Clairement, Deschamps part sur une feuille blanche. Il cherche une charnière pour l'avenir. Un nouveau duo dans lequel Koscielny devrait hériter du rôle de "patron". Et force est de constater que l'arrivée de La Dèche profite aux tricards de juin dernier : Yanga-Mbiwa, Sakho et Varane, donc. A priori, le Parisien et le Montpelliérain partent avec une longueur d'avance pour épauler le défenseur d'Arsenal (même si Varane, qui vient d'enquiller les titularisations avec le Real en amical, a eu droit aux louanges de Deschamps en conférence de presse : « Raphaël Varane a de la qualité, du potentiel et fait partie d'un très grand club » ). Sur les côtés, on attendait une nouveauté à gauche (Mathieu) et c'est à droite que la surprise est venue. On le présentait, c'est officiel, Christophe Jallet vient d'être appelé en équipe de France pour être la doublure de Debuchy, définitivement dans la place. En l'espace de trois semaines, l'ancien Niortais est devenu capitaine du PSG et néo-international français. Le travail de sape d'Ancelotti a fonctionné. A gauche, rien de nouveau, les Mancuniens Clichy et Evra sont toujours là. C'est un signe fort, surtout pour Evra. Ce match amical aurait été le moment idéal pour l'écarter définitivement des Bleus au profit de Mathieu. Deschamps n'est visiblement pas de cet avis.

Milieux : Capoue, Gonalons, Martin, Matuidi, Mavuba, Valbuena

Samir Nasri resté à la maison, Florent Malouda hors du coup, Alou Diarra sensiblement cramé et Diaby pas encore prêt, Deschamps a misé sur la fraicheur avec des joueurs exclusivement venus de Ligue 1. Des têtes connues comme Marvin Martin (très bon avec Lille depuis la reprise), Mathieu Valbuena et Blaise Matuidi. Mais également des revenants : Maxime Gonalons (passé vice-capitaine lyonnais durant l'été) et Rio Mavuba. Le Lillois revient avec envie chez les Bleus. Performant (un euphémisme) dans le Nord, l'ancien Bordelais mérite cent fois son retour chez les A. Enfin, Étienne Capoue poursuit sa progression. Très en vue du côté de Toulouse, le milieu de terrain polyvalent se voit subitement placé sur le devant de la scène. A lui de se montrer. Yann M'Vila paye son écart de conduite durant l'Euro, là encore, La Dèche envoie un signe fort : on ne déconne pas avec les valeurs du maillot bleu. L'absence de Cabaye, elle, est physique. Le meilleur Français du dernier Euro est actuellement en phase de reprise, il a besoin de repos. Quant à Gourcuff, Deschamps est dans l'observation. « J'ai un œil sur Gourcuff mais je préfère lui laisser un peu de temps avant de prendre une décision le concernant » . En gros, il lui met la pression.


Attaquants : Benzema, Briand, Giroud, Gomis, Payet, Ribéry

Ménez suspendu pour ce match, Deschamps avait la latitude de faire des tests. Mais les surprises ne sont pas si grandes. On fait avec du classique (Benzema, Giroud, Ribéry) et des mecs déjà appelés (Briand, Gomis, Payet). Visiblement, le bon Trophée des champions des Lyonnais a pesé dans la balance, notamment pour Briand. Payet profite de la suspension de Ménez pour revenir dans le groupe, il peut se montrer intéressant, surtout dans la percussion. Par contre, l'avenir international de Kevin Gameiro et de Guillaume Hoarau s'annonce compliqué. Promis au banc de touche depuis l'arrivée de Zlatan, les deux Franciliens s'éloignent de plus en plus de l'équipe de France. Comme M'Vila, Ben Arfa paye son mauvais geste du dernier Euro.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04
Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 8 Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 25
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17