En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 3e tour
  3. // West Ham/ManUnited (2-2)

Van Persie tire Manchester du guêpier

Après dix ans d’exil, Joe Cole retrouvait West Ham et l’Upton Park. Pour son retour, l’ancien Lillois a manqué d’être le bourreau de United, lui qui a distillé deux assists. C’était sans compter sur Robin van Persie, qui a arraché le nul, et offert une autre chance aux Mancuniens (2-2). Ils ne le méritaient pas vraiment.

Modififié
West Ham - Manchester United : 2-1
Buts : J. Collins (27e et 60e) pour les Hammers. Cleverley (23e) et Van Persie (90+1e) pour ManU.

Il y a presque quinze ans, Joe Cole faisait ses grands débuts en pro sous le maillot de West Ham, lors d’un match de Cup face à Swansea. Peut-être était-il écrit que son retour à l’Upton Park, dix ans après son départ, se ferait également pour une rencontre de Coupe. Peut-être était-il écrit, aussi, qu’il serait le protagoniste numéro un du match. Un match où on est passé près d’une sacrée sensation. Parce que, pendant 91 minutes, West Ham, ce promu de Premier League, a parfaitement maîtrisé l’indiscutable leader du championnat Manchester United. Disciplinés et courageux, ils ont imposé aux Red Devils un bloc défensif, au point de les faire déjouer. Les deux assists de Cole et deux buts de Collins faisant le reste, les Hammers ont, à deux minutes près, créé la sensation. Mais Robin van Persie, entré en fin de rencontre, a eu une occasion. Une seule, suffisante pour arracher un nul (2-2) et faire rejouer le match à Old Trafford. West Ham pourra s’en mordre les doigts.

Joe Cole offre le précieux

L’opposition de style entre MU et West Ham est très visible sur le début de rencontre, que l’on pourrait résumer à un monologue des Red Devils. Ces derniers monopolisent le ballon et cherchent la brèche, face au bloc mis en place par les Hammers, dont la volonté est d’évoluer en contre. Cependant, dans ce contexte, ce sont les locaux qui obtiendront une première occasion, avec une tête d’Alou Diarra sur corner, sauvée sur sa ligne par Scholes (12e). Une occasion qui aura pour conséquence de les réveiller, ces Hammers. Moins acculés devant leur surface, ils tiennent mieux le ballon et rivalisent dans le jeu. Mais leur tactique initiale mise entre parenthèses, les espaces sont plus nombreux. Et après une tête de Vidić sauvée sur la ligne (20e), la première errance défensive sera fatale : Cleverley, parfaitement seul au second poteau, profite du service de Chicharito pour tromper Jääskeläinen d’un bel enroulé (0-1, 23e). Coup dur pour les Hammers, mais là encore, ces derniers vont réagir dans le bon sens. Quelques coups francs plus tard, Joe Cole dépose un ballon sur la tronche de Collins au point de pénalty, le central gallois croisant bien sa tête devant un De Gea impuissant (1-1, 27e). Le rush de Welbeck (36e) n’y fera rien, le score à la pause traduit bien l’équilibre de la rencontre.

Toujours ce satané Fergie time

À la reprise, on retrouve la physionomie du début de rencontre, avec des Mancuniens qui bénéficient du ballon, mais qui peinent à trouver la solution face à une défense de West Ham bien regroupée. Du côté des Hammers, même topo, on compte sur les coups de pied arrêtés pour mettre en danger l’adversaire. Et ça marche toujours aussi bien : suite à un corner, Joe Cole et James Collins proposent un remake de leur premier but, pour doubler la mise (2-1, 59e). La suite est un classique : Sir Alex sort l’artillerie lourde et Van Persie. Insuffisant, se dit-on, pour inverser la tendance. Les Hammers redoublent d’efforts et de courage, pour former un bloc imperméable. À part deux têtes de Welbeck et Giggs au-dessus de la barre (73e, 89e), ils ne sont pas inquiétés. Jusqu’à la 91e minute. Moment choisi par le buteur Van Persie, invisible jusque-là, pour renverser la vapeur : servi en profondeur par Giggs, le Néerlandais contrôle et enchaîne sur une frappe croisée, pour battre le portier (2-2, 90e+1). Sensation. Contre toute attente, MU arrache un nul inespéré, et gagne un autre match, à Old Trafford.

Par Alexandre Pauwels
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 3 heures Tony Chapron est en arrêt maladie 19
il y a 5 heures Des supporters uruguayens créent un chant sur l'air de Bella Ciao 14 il y a 7 heures Un entraîneur espagnol s'énerve en conférence de presse 5
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 16:48 Les maillots du PSG floqués en mandarin 25 Hier à 12:17 La panenka ratée de Diego Castro en Australie 19 vendredi 16 février Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement vendredi 16 février Suivez SoFoot.com sur Facebook vendredi 16 février Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 8