1. //
  2. // 22e journée
  3. // QPR/Manchester United

Van Gaal/Moyes, même combat, vraiment ?

37 points en 21 matchs (1,76 point de moyenne par match), Louis van Gaal possède, à mi-parcours, le même nombre de points que David Moyes l'an dernier. Pourtant, le technicien batave ne semble pas être sur la sellette. Six mois après son arrivée, le Pélican a-t-il changé quelque chose à Manchester United ?

Modififié
0 13

Ce qui a fonctionné


  • Rendre Marouane Fellaini utile

    En huit titularisations cette saison (12 matchs en tout), le Belge a montré plus de choses et d'allant que durant l'intégralité de la saison dernière. Au-delà du fait que le chevelu le plus célèbre de Manchester ait enfin trouvé le chemin des filets, Van Gaal a réussi à donner un rôle précis à l'ancien d'Everton. Fini le faux numéro 10 façon Moyes – qui l'avait pourtant dirigé chez les Toffees -, Fellaini s'est fondu dans le 3-5-2 de LVG avec une certaine réussite, il faut le dire. Même si son corps enchaîne les blessures, Fellaini est passé en six mois du statut d'indésirable à celui de titulaire potentiel. De plus, il est le seul joueur mancunien capable de mettre des coups au milieu de terrain. De temps en temps, ça peut servir.

  • Installer David de Gea

    L'Espagnol est le meilleur joueur de United depuis août. On ne compte plus ses parades salvatrices ni même ses duels victorieux. Alors que le portier soulevait encore des interrogations depuis son arrivée en Angleterre, il semble vraiment avoir franchi un cap cette saison. L'arrivée de Víctor Valdés en doublure va également lui permettre de corriger ses défauts (jeu au pied, lecture, anticipation) et, ainsi, s'installer également dans les cages de la Roja dans les années à venir. Une grande équipe n'existe pas sans grand gardien.

  • L'instauration d'un nouveau schéma tactique

    En début de saison, quand son équipe en a pris 5 à Leicester, on s'est dit que Van Gaal allait abandonner son 3-5-2 pour un 4-4-2 plus pragmatique et mieux taillé pour la Premier League. Mais non, l'ancien sélectionneur des Oranje a persisté, et le groupe a répondu favorablement. Il fallait surtout que chacun comprenne son rôle et mette sa polyvalence au service du collectif. Ainsi, des garçons comme Ashley Young et Antonio Valencia – positionnés aujourd'hui en latéraux – ont parfaitement répondu aux attentes du Mister. Idem pour Wayne Rooney, qui a joué dans l'entrejeu durant les fêtes. On dit qu'il faut en règle générale trois mois pour appréhender un nouveau schéma tactique. Manchester United n'a pas dérogé à la règle.

  • Les retours au premier plan de Carrick et Rooney

    Dans une équipe qui compte de moins en moins de sujets britanniques, le niveau retrouvé des deux internationaux anglais a coïncidé avec la bonne forme des Red Devils. Capitaine et joueur le mieux payé d'Angleterre, Wayne Rooney s'est racheté un niveau avec Louis van Gaal. Que ce soit en attaque ou dans un rôle plus reculé au milieu de terrain, le numéro 10 est le métronome de cette équipe. À 30 ans, Shrek dégouline toujours autant de talent. Van Gaal le sait et s'en sert à merveille. Longtemps blessé en début de saison, le retour dans le game de Michael Carrick aura aussi permis aux Mancuniens de posséder un joueur capable de fendre un rideau défensif sur une passe. Son sens du placement, son expérience et sa qualité de passes auront permis à Carrick de (re)devenir un taulier.

    Ce qui manque encore


  • Une assise défensive

    Ce n'est pas pour rien que les recruteurs de United ont passé leur été à tourner autour des gros défenseurs centraux du Vieux Continent : Godín, Miranda, Varane, Hummels, Marquinhos. Au final, seul l'Argentin Rojo est venu renforcer un secteur qui a vu sa charnière mythique Vidić-Ferdinand tourner la page durant l'été. Actuellement, Van Gaal bricole plus qu'il ne consolide. Il faut dire que le matériel peut faire peur : Evans, Jones, Smalling, Rojo, Blackett, McNair. Cinq défenseurs centraux, pas un taulier ni un type capable d'enchaîner cinq matchs de suite. Entre les blessures et les méformes, Van Gaal n'a toujours pas trouvé un trio défensif type et hermétique. C'est le chantier numéro 1 au club. Et quand vous n'arrivez pas à sécuriser l'accès à votre maison, vous vous faites braquer.

  • L'adaptation complète d'Ángel Di María

    75 millions d'euros. Voilà la somme déboursée par MUFC pour s'attacher le meilleur passeur du Real Madrid. Sauf que l'Argentin – courtisé également par le PSG – met du temps à justifier son prix et son talent. À sa décharge, Di María sort d'une saison éreintante avec le Real et d'un Mondial très solide avec l'Argentine. Une Coupe du monde qu'il a terminée sur un brancard, au passage. De nouveau blessé à l'automne, le numéro 7 doit digérer son prix, son corps et un nouvel environnement. Comme beaucoup de Sud-Américains qui débarquent à Manchester, la barrière de la langue et le climat n'aident pas à un épanouissement immédiat. Forcément, quand votre atout offensif numéro 1 n'est pas au mieux, votre collectif s'en ressent.

  • Le rythme

    200 millions injectés sur le mercato d'été, un entraîneur au CV soyeux et pas de Coupe d'Europe au menu, a priori, MU avait de sacrés atouts dans sa manche pour être trouble-fête cette saison. Mais voilà, l'équipe d'Old Trafford pointe aujourd'hui à 12 points du leader Chelsea, à 10 de son dauphin City et ne possède qu'un point d'avance sur le duo Arsenal-Tottenham. Autant dire que rien n'est joué concernant une qualification en Ligue des champions en fin de saison. La faute à quoi ? Au rythme. Incapables d'emballer une rencontre, les joueurs de Van Gaal n'ont encore jamais réussi à dicter leur loi durant 90 minutes. Plus particulièrement lors des grands rendez-vous (un point pris sur les deux premiers, par exemple). Cette saison, regarder Manchester United jouer, c'est accepter de s'ennuyer à un rythme très lent.

  • Le boulet Falcao

    Blessé, écarté, de nouveau blessé, de nouveau écarté. Depuis six mois, le Colombien vit une saison compliquée à United. Clairement, Van Gaal ne compte pas sur lui et le fait savoir. Récemment, James Wilson (18 ans) a même été préféré au Tigre pour figurer sur le banc des remplaçants. Dans la hiérarchie offensive, le joueur prêté par l'AS Monaco apparaît, parfois, comme le choix numéro 4 de Van Gaal. Il y a un vrai malaise autour du sort du numéro 9. C'est quand même incroyable pour un mec payé plus de 300 000 euros par semaine et dont le prêt payant (sans option d'achat) s'élève à 10 millions d'euros. C'est con car sur le papier, le quintet Mata-Rooney-Van Persie-Di María-Falcao avait de quoi défriser de nombreuses moustaches. Mais le coach batave n'est pas du genre à faire sauter sa braguette facilement. Radamel Falcao vient de s'en rendre compte.



    Par Mathieu Faure
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Bernard_Madoff Niveau : District
    Van Gaal bénéficie aussi d'un Arsenal moins performant ainsi que d'un Everton catastrophique comparé à l'année dernière qui aurait relégué MU bien plus loin dans le championnat. Ensuite on en a trop fait sur Moyes et il a pas su gérer la pression sans parler du fait qu'on lui refile une équipe où plus aucuns joueurs ne mettaient un pied devant l'autre. Notamment Van Persie qui par son excellente saison précédente avait masqué le réel niveau de l'équipe.
    Van Gaal de part son CV est moins critiqué et sait parfaitement gérer la pression. Je pense qu'il s'agit là de ses deux avantages sur Moyes. Après il fait du boulot pas trop mal mais il faut le laisser bosser comme il aurait fallu faire avec Moyes.

    En ce qui concerne Falcao c'est triste qu'un joueur aussi talentueux n'avance plus mais je pense qu'il ne peut s'en prendre qu'à ses choix de carrière ou ceux de son agent vu qu'il n'a pas le choix selon ses dires...
    Ian Curtis
    Arsenal et Manchester sont sacrément en danger car ils n'ont pas profité du début de saison catastrophique de Tottenham et actuellement, les Spurs sont plus forts et les deux clubs auront du mal à finir devant eux.
    Je suis convaincu qu'il y a un souci sur le recrutement de Falcao, on dirait un panic buy ou loan du board et que LVG n'a pas eu son mot à dire.
    Le truc, c'est que la défense s'est barrée et aucun achat n'a été fait.
    Et Herrera, flop ou pas ?

    La non qualif en LDC a sûrement empêché MU de recruter un top player en DC mais il doit bien avoir des défenseurs de métier en PL non ? Même si l'anglois est plus cher, c'était un meilleur investissement que de prendre un énième attaquant qui revenait de blessure.

    En tout cas, les matchs que j'ai vu cette saison de MU ne m'ont pas laissé que de bons souvenirs.
    L1Triangle Niveau : DHR
    Completement d'accord avec l'ami bernard ci-dessus, tu ne remplace pas un mec comme Sir Alex comme ça, sachant quand même les conséquences que cela peut entrainer dans un groupe, perte de motivation, changement tactique, nouvelle philosophie de jeu...
    Et si je ne me souviens plus de l'enveloppe qu'a du recevoir Moyes pour le mercato ça ne devait certainement pas être la même qu'ai reçue Van gaal. Et dire que cette année là je voyais en Fellaini le rouage manquant d'un dejà très bon United, quelle déception..

    Bref c'est toujours plus simple de passer le deuxième, et ce dans tout les cas de figures.
    steven.mugiwara Niveau : DHR
    Tout à fait d'accord, je rajouterai le fait que Man U était en surrégime il y a deux ans, la perte du titre de 2012 ayant du être un calvaire pour Ferguson. Du coup, lorsque plus aucun joueur n'est au niveau la saison suivante, il faut rebâtir. Au lieu de cela, Moyes a été raillé, moqué, descendu comme un malpropre. On lui avait donné 6 ans de contrat, il n'en a même pas eu un ... difficile de prouver quoi que ce soit en si peu de temps.
    Là où il y a du mieux, c'est clairement avec Rooney. Le mec n'a plus ses jambes d'antan, et le positionner en 10 est clairement la meilleure chose à faire pour lui, les autres postes offensifs et son temps de jeu. Par contre la défense ...
    J'espère que cette saison ouvrira les yeux des mauvaises langues qui ont craché toute la saison sur Moyes. Avec une équipe très supérieur même van gaal ne fait pas mieux.
    Le chantier à United est dantesque.
    nyakichan Niveau : CFA2
    Message posté par Ian Curtis
    Arsenal et Manchester sont sacrément en danger car ils n'ont pas profité du début de saison catastrophique de Tottenham et actuellement, les Spurs sont plus forts et les deux clubs auront du mal à finir devant eux.
    Je suis convaincu qu'il y a un souci sur le recrutement de Falcao, on dirait un panic buy ou loan du board et que LVG n'a pas eu son mot à dire.
    Le truc, c'est que la défense s'est barrée et aucun achat n'a été fait.


    Tot, le club qui a perdu contre Crystal Palace le week end dernier ? Club que tu trouves plus fort qu'Arsenal ?
    Soit un peu sérieux voyons !
    Pour moi la plus grosse faute de VanGall c'est le recrutement: mettre 87.5M sur deux joueurs (DiMaria/Falcao) qui arrivent blessé et ne marchent pas, c'est pas donné à tout le monde...

    Rojo c'est pas tonitruant non-plus...

    Ca critique D.Luiz, Mangala ou Thiago Silva, mais force est de constater que le DC de niveau international est une denrée que bien des entraineurs recherchent.
    Message posté par nyakichan


    Tot, le club qui a perdu contre Crystal Palace le week end dernier ? Club que tu trouves plus fort qu'Arsenal ?
    Soit un peu sérieux voyons !


    je rejoins Ian là dessus. Tottenham commence à tourner, dispose d'individualités en forme (Kane, Rose, Stambouli, Lloris, Mason) et d'un banc intéressant. Ils ont subi l'effet "nouveau coach" à Palace, mais la semaine précédente en avaient passé 5 (avec de la réussite, mais quand même) à Chelsea...
    nyakichan Niveau : CFA2
    Message posté par ouam


    je rejoins Ian là dessus. Tottenham commence à tourner, dispose d'individualités en forme (Kane, Rose, Stambouli, Lloris, Mason) et d'un banc intéressant. Ils ont subi l'effet "nouveau coach" à Palace, mais la semaine précédente en avaient passé 5 (avec de la réussite, mais quand même) à Chelsea...


    Bah le soucis de Tottenham n'est pas spécialement offensif à vrai dire...
    Ils ont battu Chelsea certes, mais le problème ce n'est pas grâce à une superbe prestation collective, mais à un Kane stratosphérique, et une défense de Chelsea qui décuvait probablement le nouvel an.
    Et par ailleurs, je n'ai toujours pas vu une vrai bonne prestation collective de Tottenham depuis le début de saison.
    Autant je me dis que cette saison, Arsenal va vraiment devoir lutter pour cette 4ème place, autant Man U, réussir à engranger autant de point en jouant aussi mal, ça ne pourra qu'aller mieux en 2ème partie de saison.
    Message posté par nyakichan


    Bah le soucis de Tottenham n'est pas spécialement offensif à vrai dire...
    Ils ont battu Chelsea certes, mais le problème ce n'est pas grâce à une superbe prestation collective, mais à un Kane stratosphérique, et une défense de Chelsea qui décuvait probablement le nouvel an.


    Non, ils avaient (comme depuis dix, onze ans) un souci terrible d'équilibre ;
    Mais depuis quelques matches, la défense est sereine, installée, relance bien et prend bien les duels, le milieu de jeunes (Bentaleb-Stambouli-Mason en rotation) est justement équilibré, et comme tu le dis offensivement ils n'ont pas ou peu de soucis. Je n'aime pas trop ce club, ni Pochettino, mais je serais étonné qu'ils ne soient pas dans les 4 en fin de saison - Chelsea/City/United/Tottenham.
    badaboumtiti Niveau : District
    On sait tous que le football est dans un monde à part, mais tout de même 300 000 boules par semaine !!!

    Il faudrait faire un film sur Jorge Mendes.
    Young_Blacko Niveau : District
    Van Gaal a juste une énorme chance...
    De passer en 2ème pour succéder à Sir Alex mais aussi des mi-saisons plutôt ratées d'Arsenal, Everton et Liverpool. Si ces équipes auraient eu leur rendement attendu vu le jeu proposé par Van Gaal et le nombre de points qui actuellemnt ne change rien par rapport à Moyes Van Gaal serait sûrement beaucoup moins tranquille
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    0 13