Van Gaal, du temps et des bases

Manchester United toujours incapable de gagner, son coach hollandais préfère dénoter la bonne année 2015 et demander du temps que de se réduire à démissionner. Un schéma qui rappelle furieusement son passage au Bayern.

Modififié
0 12
Décembre est parti, emportant avec lui les ambitions de titre de Manchester United. Seulement deux petits points, acquis grâce à des nuls sans but à Old Trafford contre Chelsea et West Ham, et des défaites face à Bournemouth, Norwich et Stoke, ainsi qu’une élimination en Ligue des champions contre Wolfsburg. Le pire dernier mois de l’histoire du club, rien que ça. De fait, plus le temps passe, plus les résultats contraires s’accumulent, plus le destin de Louis van Gaal à la tête du club semble destiné à tourner court. On n’annonce pas « Je ne démissionnerai pas » comme l’a fait le Hollandais au sortir d’une rencontre face aux Blues que les Red Devils auraient pu, auraient dû gagner, si on n'est pas conscient que sa tête se trouve déjà sur le billot. Tout simplement parce que United se noie dans le prévisible, les passes vers l’arrière, la prudence débordante, le manque de liant, les compositions sans cohérence. Pourtant, LvG reste d’un incurable optimisme, rassuré par une première mi-temps presque convaincante, parlant d’une année 2015 globalement conforme aux attentes, remerciant les supporters de leur soutien, alors qu’en coulisses se murmurent de nouveaux transferts faramineux. Après tout, il le martèle à longueur de conférences de presse : il a besoin de temps, ses joueurs devant s’adapter parfaitement à son système pour réussir. Un discours qu’il tenait déjà au Bayern à l’automne 2009.

Schweini : « Je reconnais des similarités entre Louis van Gaal ici et au Bayern »

Mêmes problèmes, mêmes excuses
. À l’époque, Van Gaal venait de reprendre le club bavarois, et les critiques étaient semblables : jeu stéréotypé, sans aucun risque, accumulation de 0-0. La question de son limogeage se posait aussi déjà : « Ils peuvent me jeter dehors, et alors ? Il n'y a pas d'entraîneur avec un meilleur CV. » Comme il le répétera sans doute toute sa vie, Van Gaal se considère comme un « gestionnaire de processus » . « Nous sommes seulement au début, nous ne sommes pas prêts » , disait-il hier de son Bayern, aujourd’hui de son Manchester. Pas pour travailler la défense - le système gaalien étant naturellement hermétique -, mais pour parvenir à cette fameuse « phase 4 » , celle du passage à l’homme libre entraînant une occasion de but. Manchester et Munich ne sont finalement pas si différentes, deux puissantes cités industrielles dont les institutions footballistiques font partie du gotha européen. Il y a deux mois, Bastian Schweinsteiger traçait le même parallèle : « Je reconnais des similarités entre Louis van Gaal ici et au Bayern. À Munich, si vous vous rappelez bien, ça a pris du temps avant que l’équipe ne comprenne exactement comment il voulait qu’on joue au football. Mais, à la fin, on a gagné la Bundesliga et été en finale de la Ligue des champions. Il faut être patient. Mais bien sûr, pendant ce temps, on doit gagner, obtenir des résultats et marquer des buts. Je pense qu’on est sur la bonne voie. On peut s’améliorer. Il ne faut pas penser à octobre, novembre ou décembre, mais à mai. Je suis sûr que Louis va apporter le succès à United. J’en suis convaincu, mais on doit faire notre travail et on doit s’améliorer. Je suis convaincu que cela va arriver. »

Solutions identiques, résultats différents


Dont acte. Attendons simplement que United prenne le titre en fin de saison ? Arsenal n’est jamais qu’à 9 points, ce qui est loin d’être insurmontable. Reste quand même de quoi en douter, à l'image de cette reconstruction qui dure plus longtemps qu’espéré : en Allemagne, une saison a suffi. Tout simplement parce qu’United est un chantier à ciel ouvert, sans aucune cohérence au niveau du recrutement depuis le départ de Sir Alex Ferguson : de campagnes d’achat ratées en campagnes d’achat ratées, remplies de joueurs inadaptés aux nécessités (Fellaini, Mata, Rojo) pour dessiner un effectif des plus casse-têtes, avec énormément d’axiaux finalement assez peu complémentaires (Schneiderlin, Schweinteiger, Carrick, Herrera, Fellaini, sans compter Mata, Blind, voire Rooney) et un manque d’ailiers, Mata (jamais aussi fort que dans l’axe) et Martial occupant traditionnellement les ailes. Le problème Rooney, terminé pour le poste de 9, comme trop usé par sa déjà longue carrière et son jeu hargneux, lui aussi responsable de l’exil de Martial sur le côté, reste probablement le meilleur Mancunien depuis le début de la saison. L’absence de véritable buteur tueur, là où le Bayern avait Olić, Gómez et Klose, est criante. Alors comme au Bayern, LVG a tendance à faire confiance aux jeunes pour s’en sortir, persuadé de leur capacité à s’imprégner plus rapidement de sa philosophie. Des têtes vides dans lesquelles inscrire des schémas. Petit hic, là où il a établi et imposé Badstuber et Müller en Bavière (puis Alaba), on ne peut pas dire que les expérimentations McNair, Blackett, Varela et dernièrement Borthwick-Jackson soient de grande réussite. Pire, là où la transformation de Schweinsteiger d’ailier foufou en milieu régulateur était un coup de maître, l’expérimentation Young, sauvé en devenant arrière gauche, à présent baladé entre latéral droit et ailier gauche, est le signe d’un homme qui tâtonne sans vision. Et comme ce n’est pas le plus fin psychologue du monde, l’implosion paraît inévitable. Comme au Bayern, où il s’était fait virer en cours de saison suivante. Mais que les supporters mancuniens se rassurent : les joueurs bavarois sont unanimes pour dire que le Pélican avait jeté les bases de l’équipe qui ira chercher le triplé sous Heynckes. Au suivant.

Par Charles Alf Lafon
Modifié

Dans cet article

clement6628 Niveau : CFA2
Sur le passage concernant l'incohérence de l'effectif et des transferts, je rajouterai quand même que toute cette situation trouve son origine dans la fin de l'ère Ferguson. Là aussi pas mal de transferts foireux, des jeunes qui n'auront pratiquement jamais concrétisé et un effectif des plus vieillissants. La transition n'a été que trop peu anticipée.
Carpet crawler Niveau : DHR
Meilleur article sur LVG depuis des lustres, même s'il n'est pas exempt de tout reproche.
Charles Alf , après une saison d'adaptation, ça devient un des meilleurs de l'effectif sofoot.
Chimikhooney Niveau : Ligue 2
Il y a un gros parti pris sur ton article quand même Charles.
Tu pars du principe qu'il va se rater/qu'il s'est déjà raté...

Pour ma part, il a déjà amener énormément et commence à être plus flexible (surtout dernièrement avec la réunion composée de Rooney, Carrick,Smalling si je me souviens bien).

Il a la malchance de se taper énormément de blessés au moment où l'équipe est dans une phase de moins bien.
Au moins, il y a une certaine cohérence dans le jeu de l'équipe (ce qui n'était vraiment pas le cas avec Moyes), il manque encore la confiance et un 11 "stable" afin de devenir un rouleau compresseur (hâte que Darmian soit en pleine forme, que Shaw revienne, que Jones arrête de se blesser)
lalbatros Niveau : DHR
non mais quand même ça va loin le déni... au moins y'a un projet de jeu hahaha c'est délirant, t'as pu voir mu-chelsea chimik ?
Chimikhooney Niveau : Ligue 2
Message posté par lalbatros
non mais quand même ça va loin le déni... au moins y'a un projet de jeu hahaha c'est délirant, t'as pu voir mu-chelsea chimik ?


J'ai pas raté une seule minute d'un match de MU cette saison.
Contre Chelsea on se crée énormément d'occasions, que t'aimes pas le projet de jeu, je peux comprendre (j'aime pas ça mais je m'y habitue), mais que tu me dise qu'il n'y en a pas je peux pas comprendre.

Après, je suis peut-être en plein déni, je trouve que tous les joueurs sont en dessous de leur niveau "normal" que ce soit physiquement, mentalement ou techniquement ce qui entraîne un jeu brouillon par moments (surtout lorsque Fellaini est sur le terrain).
Dû au manque de confiance, en espérant que la victoire d'aujourd'hui ramène un peu de confiance à cette équipe.

Il fait de nombreux choix que je n'aime pas, mais je peux pas lui enlever le fait qu'il essaye. Il tâtonne d'un point de vue de l'effectif, avec Fellaini par exemple qu'il ne sait pas comment utiliser (et franchement je ne sais pas non plus), il se trompe aussi en mettant par exemple Carrick-Schweini au milieu alors qu'ils ont exactement le même problème de "lenteur".
Carpet crawler Niveau : DHR
Sincèrement, je vois plus de projet de jeu chez MU qu'ailleurs
Au risque de choquer
Tu devrais peut être regarder un peu moins de matchs et t aérer l esprit Chimikhooney.
Le 1er post est vrai: c est la fin de l ère Ferguson qui n est pas bonne: colonne vertébrale vieillissante, non renouvelée/non renouvelable, transferts bidons (et déjà onéreux)
Le grand public était ds l illusion, les derniers trophées ont été gagnés pck Ferguson, pck dynamique, pck concurrents en mauvais points.

OK Man Utd est dans un nouveau cycle, mais ça fait mal de connaitre une telle période de vaches maigres à ce prix!
La culture du club, la mentalité et le style de jeu st largement en train d être sacrifiés

C est un peu le contre coup de la génération 92. On a mangé du caviar pdt 15 ans, au tour du pain noir: ça pique.
Chimikhooney Niveau : Ligue 2
Message posté par Skolzy18
Tu devrais peut être regarder un peu moins de matchs et t aérer l esprit Chimikhooney.
Le 1er post est vrai: c est la fin de l ère Ferguson qui n est pas bonne: colonne vertébrale vieillissante, non renouvelée/non renouvelable, transferts bidons (et déjà onéreux)
Le grand public était ds l illusion, les derniers trophées ont été gagnés pck Ferguson, pck dynamique, pck concurrents en mauvais points.

OK Man Utd est dans un nouveau cycle, mais ça fait mal de connaitre une telle période de vaches maigres à ce prix!
La culture du club, la mentalité et le style de jeu st largement en train d être sacrifiés

C est un peu le contre coup de la génération 92. On a mangé du caviar pdt 15 ans, au tour du pain noir: ça pique.


Du caviar pendant 15 ans ? Je dirai plutôt que MU et ses joueurs donnaient tout ce qu'ils pouvaient pour le succès du club.

Je n'ai jamais connu le MU pré-Ferguson, j'ai beau me faire des flashbacks avec certains matchs qui datent je n'ai jamais goûté à ce MU pré-Fergie. Son identité et sa patte sont devenus l'identité et la patte du club.
Ok on a surement raté un coche dans la formation, même si je ne trouve pas les dernières générations dégueulasses (Lingard, Wilson, Pereira c'est pas dégueu), je pense juste que le changement de staff (directeur sportif qui se casse en même temps que Fergie et qui est remplacé par un illustre inconnu à ce poste Ed Woodward qui était dans un rôle de directeur financier...), les modifications dans la mentalité tactique et surtout la modification du championnat (on a jamais eu autant d'équipes avec autant de moyens dans un même championnat, City qui a raflé toute l'équipe de formation du Barca, Tottenham, Chelsea, Arsenal, MU, Liverpool sans oublié les "nouveaux").

Fergie amenait une mentalité très unique au foot, bien plus impressionnante que la mentalité prônée par Mourinho, personne n'était au-dessus de l'équipe.
Mais c'est bien plus qu'un simple "héritage raté" de Fergie MU, c'est toute une modification du club qui est en place avec un club qui devient une "machine à sous" d'un point de vue direction, un chantier nouveau d'un point de vue du jeu, et un chantier en reconstruction d'un point de vue du staff interne.
Message posté par Chimikhooney
Du caviar pendant 15 ans ? Je dirai plutôt que MU et ses joueurs donnaient tout ce qu'ils pouvaient pour le succès du club.

Je n'ai jamais connu le MU pré-Ferguson, j'ai beau me faire des flashbacks avec certains matchs qui datent je n'ai jamais goûté à ce MU pré-Fergie. Son identité et sa patte sont devenus l'identité et la patte du club.
Ok on a surement raté un coche dans la formation, même si je ne trouve pas les dernières générations dégueulasses (Lingard, Wilson, Pereira c'est pas dégueu), je pense juste que le changement de staff (directeur sportif qui se casse en même temps que Fergie et qui est remplacé par un illustre inconnu à ce poste Ed Woodward qui était dans un rôle de directeur financier...), les modifications dans la mentalité tactique et surtout la modification du championnat (on a jamais eu autant d'équipes avec autant de moyens dans un même championnat, City qui a raflé toute l'équipe de formation du Barca, Tottenham, Chelsea, Arsenal, MU, Liverpool sans oublié les "nouveaux").

Fergie amenait une mentalité très unique au foot, bien plus impressionnante que la mentalité prônée par Mourinho, personne n'était au-dessus de l'équipe.
Mais c'est bien plus qu'un simple "héritage raté" de Fergie MU, c'est toute une modification du club qui est en place avec un club qui devient une "machine à sous" d'un point de vue direction, un chantier nouveau d'un point de vue du jeu, et un chantier en reconstruction d'un point de vue du staff interne.


A quoi sert tn intervention à part montrer que tu crois maitriser tn sujet?
Ca doit peut-être te faire du bien de parler de Man Utd, ça te ferait ss doute du bien de concentrer tn attention sur d autres sujets!


"MU et ses joueurs donnaient tout ce qu'ils pouvaient pour le succès du club."
Le football professionnel, c est dc simple finalement.
Je dirai plutôt qu il y avait des valeurs communes, des repères, des tauliers, des choses à faire, de l envie et du talent.

Personnellement, je trouve "les dernières générations" inintéressantes et pas aidées pck elles arrivent ds un environnement fébrile et pas suffisamment ancré.
O'Shea et Brown étaient bien plus limités que les titulaires mais ils étaient bien entourés et valeureux. Pr moi, Gibson = Fletcher sauf qu il n a pas bénéficié d autant de chances et qu il n avait pas polyvalent. Fabio et Rafael étaient valeureux et dévoués. Januzaj n a jms évolué à partir du moment où il a été surcoté, il n a rien apporté pck il voulait juste démontrer qu il était fort. Beppe Rossi avait le potentiel.

Après, Macheda, Evans, Blackett, McNair, Wilson, Lingard = à jeter
/ L arrière gauche Borthwik-Jackson a l air pas mal par contre, mm si son attitude après son centre sur Rooney ctre Chelsea me fait douter de sa mentalité.

Si tu penses "juste que le changement de staff (...), les modifications dans la mentalité tactique et surtout la modification du championnat" ....On connait pas la suite...

Moi, je pense que tu parles de quelque chose que tu ne connais pas vu que tu ne connaissais pas les missions de Woodward et que tu ne connais pas son successeur ("l illustre inconnu") et encore moins son travail donc.
Je pense aussi que "les modifications dans la mentalité tactique" (je ne sais pas de quoi tu parles exactement) sont intégrables vu que l effectif et le club sont en chantier depuis quelques années déjà, et qu ils se savent ds cette étape du processus. Ca serait donc une question de temps, sauf si on considère que l effectif n est pas adéquat... Ce qui est mon cas.

Je me demande ce que "la modification du championnat" vient faire ds ta réflexion. Je veux bien que tu m expliques en quoi ça représente un obstacle au dév. de Man Utd.
Les gros budgets? -> Man U en fait largement partie et investit bcp depuis 4 ans / Les petits qui ont des effectifs de plus en plus développés? -> Là oui, ça laisse moins d opportunités pr se roder ctre des équipes plus faibles / L incertitude donc la difficulté à étudier précisément son adversaire pr préparer les matchs? -> Non. Le Man Utd de Ferguson a tjs dicté son jeu en Premier League / L incertitude et la complexité des acteurs? -> Pourquoi?

Ca fait lgtps que le club est une "machine à sous". Au moins depuis 2005 et la reprise des Glazer. Et surtt depuis l arrivée en bourse qui avait aussi pr but de rembourser une dette colossale.


Chimikhooney
C est facile de sortir des noms, des termes et des dates, encore faut il que ça étaye une pensée plausible.
J ai sorti des noms, des dates et des termes mais j estime être en adéquation avec ce que le fan assidu peut savoir. Rien à voir avec des chimères qui font croire à une pensée structurée et approfondie.
Je crois qu on appelle ça du sophisme en philosophie. Ou du Christian JEANPIERRE.
Le passage de LvG à MU est pathétique, c'est un entraîneur qui a fait son temps.
Comme beaucoup, il s'accroche à une certaine gloire passée et il est à la rue aujourd'hui.
Finalement, il n'aura apporter qu'une bonne chose : l'explosion de Smalling.
Après, c'est maigre quand on met ça dans le côté positif de la balance vu tout ce qu'il y a dans le côté négatif.
Marcos Rojo, never forget !
Chimikhooney Niveau : Ligue 2
Message posté par Skolzy18
A quoi sert tn intervention à part montrer que tu crois maitriser tn sujet?
Ca doit peut-être te faire du bien de parler de Man Utd, ça te ferait ss doute du bien de concentrer tn attention sur d autres sujets!


"MU et ses joueurs donnaient tout ce qu'ils pouvaient pour le succès du club."
Le football professionnel, c est dc simple finalement.
Je dirai plutôt qu il y avait des valeurs communes, des repères, des tauliers, des choses à faire, de l envie et du talent.

Personnellement, je trouve "les dernières générations" inintéressantes et pas aidées pck elles arrivent ds un environnement fébrile et pas suffisamment ancré.
O'Shea et Brown étaient bien plus limités que les titulaires mais ils étaient bien entourés et valeureux. Pr moi, Gibson = Fletcher sauf qu il n a pas bénéficié d autant de chances et qu il n avait pas polyvalent. Fabio et Rafael étaient valeureux et dévoués. Januzaj n a jms évolué à partir du moment où il a été surcoté, il n a rien apporté pck il voulait juste démontrer qu il était fort. Beppe Rossi avait le potentiel.

Après, Macheda, Evans, Blackett, McNair, Wilson, Lingard = à jeter
/ L arrière gauche Borthwik-Jackson a l air pas mal par contre, mm si son attitude après son centre sur Rooney ctre Chelsea me fait douter de sa mentalité.

Si tu penses "juste que le changement de staff (...), les modifications dans la mentalité tactique et surtout la modification du championnat" ....On connait pas la suite...

Moi, je pense que tu parles de quelque chose que tu ne connais pas vu que tu ne connaissais pas les missions de Woodward et que tu ne connais pas son successeur ("l illustre inconnu") et encore moins son travail donc.
Je pense aussi que "les modifications dans la mentalité tactique" (je ne sais pas de quoi tu parles exactement) sont intégrables vu que l effectif et le club sont en chantier depuis quelques années déjà, et qu ils se savent ds cette étape du processus. Ca serait donc une question de temps, sauf si on considère que l effectif n est pas adéquat... Ce qui est mon cas.

Je me demande ce que "la modification du championnat" vient faire ds ta réflexion. Je veux bien que tu m expliques en quoi ça représente un obstacle au dév. de Man Utd.
Les gros budgets? -> Man U en fait largement partie et investit bcp depuis 4 ans / Les petits qui ont des effectifs de plus en plus développés? -> Là oui, ça laisse moins d opportunités pr se roder ctre des équipes plus faibles / L incertitude donc la difficulté à étudier précisément son adversaire pr préparer les matchs? -> Non. Le Man Utd de Ferguson a tjs dicté son jeu en Premier League / L incertitude et la complexité des acteurs? -> Pourquoi?

Ca fait lgtps que le club est une "machine à sous". Au moins depuis 2005 et la reprise des Glazer. Et surtt depuis l arrivée en bourse qui avait aussi pr but de rembourser une dette colossale.


Chimikhooney
C est facile de sortir des noms, des termes et des dates, encore faut il que ça étaye une pensée plausible.
J ai sorti des noms, des dates et des termes mais j estime être en adéquation avec ce que le fan assidu peut savoir. Rien à voir avec des chimères qui font croire à une pensée structurée et approfondie.
Je crois qu on appelle ça du sophisme en philosophie. Ou du Christian JEANPIERRE.


Merde excuse moi je sais pas ce que je t'ai fais.
Je vais essayer de répondre point par point. Sans faire du sophisme ou donner autre chose que mon opinion.

"Je dirai plutôt qu il y avait des valeurs communes, des repères, des tauliers, des choses à faire, de l envie et du talent."
Il y avait surtout pour moi un projet, un objectif qui n'est pas celui de reconstruire, ou de repartir à 0 pour ré-atteindre les sommets.
Même lorsque le MU de Fergie vacillait il y avait cette mentalité et cette envie sur le terrain qui donnait cette impression de "maîtrise" et qu'à n'importe quel moment que ce soit la dernière seconde du temps additionnel cette équipe pouvait gagner le match.
Les joueurs donnaient une impression d'aller jusqu'au bout d'eux même pour le club, tous ensemble.

"Personnellement, je trouve "les dernières générations" inintéressantes et pas aidées pck elles arrivent ds un environnement fébrile et pas suffisamment ancré."
Pour ma part je trouve qu'elles sont devenues inintéressantes à cause de cette fébrilité et non pas à cause d'un manque de talent. On aura jamais une génération 92 bis.

"O'Shea et Brown étaient bien plus limités que les titulaires mais ils étaient bien entourés et valeureux. Pr moi, Gibson = Fletcher sauf qu il n a pas bénéficié d autant de chances et qu il n avait pas polyvalent. Fabio et Rafael étaient valeureux et dévoués. Januzaj n a jms évolué à partir du moment où il a été surcoté, il n a rien apporté pck il voulait juste démontrer qu il était fort. Beppe Rossi avait le potentiel."

Gibson avait une mentalité de merde et se pensait trop fort par rapport à ce qu'il était. Par contre Cleverley est pour moi celui qui méritait bien plus sa chance.
Fabio était tout sauf valeureux, Rafael était valeureux et dévoué mais très limité tactiquement au niveau du replacement, malgré tout je le regrette.
Ce passage sur Januzaj je sais même pas comment le prendre. Le gars a fait une saison pleine, prend un kiné à domicile pour l'été avec Shaw pour revenir en pleine forme physique cet été et au final se fait envoyer à Dortmund(J'ai du mal à comprendre). Il n'a jamais voulu démontrer qu'il était fort il a eu une période de moins bien et tout le monde le juge dessus.
Beppe Rossi n'avait pas du tout le physique pour la PL, il n'arrivait jamais à garder un ballon dans les pieds et se faisait tout le temps bousculer et 10 Millions d'euro à l'époque pour un espoir de 19 ans à l'époque ça se refuse difficilement lorsqu'on sait qu'il aura du mal en PL.

On réussit tout de même à former des jeunes de talents, Lingard n'est pas à jeter il peut apporter de la vitesse (un peu comme un Valencia lors de son recrutement), McNair de part sa polyvalence et son aisance balle au pied faut le garder mais faut qu'il gagne un physique ou au moins de l’agressivité, Wilson j'espère qu'il va passer un cap. Borthwick faut lui laisser le temps. Pereira peut devenir un vrai bon meneur de jeu/milieu offensif, mais pour cela il faut le faire jouer.
Ravel Morrison en était un autre, extrêmement intéressant balle au pied, mais mal conseillé et surtout mal entouré. Je sais pas si il joue à la Lazio d'ailleurs.

Je te rappelle juste que avant d'annoncer son départ Ferguson avait fait énormément de promesses que ce soit à Vidic, Evra ou RVP, et son départ a été mal pris, l'arrivée de Moyes qui vire les 3/4 du staff de Fergie(contre son avis) a poussé à la sortie les "seniors" de l'équipe .

La modification dans la mentalité tactique, on était beaucoup plus une équipe d'action qu'une équipe de possession comme aujourd'hui. La possession de balle n'est pas une mentalité très mise en avant dans la formation à MU, contrairement à City.

La modification du championnat : Impossible aujourd'hui de récupérer le meilleur joueur de Tottenham (Berba, Carrick à l'époque), impossible aussi de récupérer un grand espoir pour moins de 50 millions d'euro. Impossible d'acheter un "non-titulaire en puissance" style Capoue (ils préfèrent aujourd'hui avoir du temps de jeu dans un club de milieu de tableau)

Sur le terme "machine à sous" jamais au grand jamais Gill n'achetait un joueur si cher, on voyait presque jamais de couacs ! MU avait une certaine "image" de grande institution sur le marché des transferts, aujourd'hui on dirait le Real.

Sur la dernière partie j'ai pas envie de commenter, c'est plus de la méchanceté qu'autre chose.
Message posté par Chimikhooney
Merde excuse moi je sais pas ce que je t'ai fais.
Je vais essayer de répondre point par point. Sans faire du sophisme ou donner autre chose que mon opinion.

"Je dirai plutôt qu il y avait des valeurs communes, des repères, des tauliers, des choses à faire, de l envie et du talent."
Il y avait surtout pour moi un projet, un objectif qui n'est pas celui de reconstruire, ou de repartir à 0 pour ré-atteindre les sommets.
Même lorsque le MU de Fergie vacillait il y avait cette mentalité et cette envie sur le terrain qui donnait cette impression de "maîtrise" et qu'à n'importe quel moment que ce soit la dernière seconde du temps additionnel cette équipe pouvait gagner le match.
Les joueurs donnaient une impression d'aller jusqu'au bout d'eux même pour le club, tous ensemble.

"Personnellement, je trouve "les dernières générations" inintéressantes et pas aidées pck elles arrivent ds un environnement fébrile et pas suffisamment ancré."
Pour ma part je trouve qu'elles sont devenues inintéressantes à cause de cette fébrilité et non pas à cause d'un manque de talent. On aura jamais une génération 92 bis.

"O'Shea et Brown étaient bien plus limités que les titulaires mais ils étaient bien entourés et valeureux. Pr moi, Gibson = Fletcher sauf qu il n a pas bénéficié d autant de chances et qu il n avait pas polyvalent. Fabio et Rafael étaient valeureux et dévoués. Januzaj n a jms évolué à partir du moment où il a été surcoté, il n a rien apporté pck il voulait juste démontrer qu il était fort. Beppe Rossi avait le potentiel."

Gibson avait une mentalité de merde et se pensait trop fort par rapport à ce qu'il était. Par contre Cleverley est pour moi celui qui méritait bien plus sa chance.
Fabio était tout sauf valeureux, Rafael était valeureux et dévoué mais très limité tactiquement au niveau du replacement, malgré tout je le regrette.
Ce passage sur Januzaj je sais même pas comment le prendre. Le gars a fait une saison pleine, prend un kiné à domicile pour l'été avec Shaw pour revenir en pleine forme physique cet été et au final se fait envoyer à Dortmund(J'ai du mal à comprendre). Il n'a jamais voulu démontrer qu'il était fort il a eu une période de moins bien et tout le monde le juge dessus.
Beppe Rossi n'avait pas du tout le physique pour la PL, il n'arrivait jamais à garder un ballon dans les pieds et se faisait tout le temps bousculer et 10 Millions d'euro à l'époque pour un espoir de 19 ans à l'époque ça se refuse difficilement lorsqu'on sait qu'il aura du mal en PL.

On réussit tout de même à former des jeunes de talents, Lingard n'est pas à jeter il peut apporter de la vitesse (un peu comme un Valencia lors de son recrutement), McNair de part sa polyvalence et son aisance balle au pied faut le garder mais faut qu'il gagne un physique ou au moins de l’agressivité, Wilson j'espère qu'il va passer un cap. Borthwick faut lui laisser le temps. Pereira peut devenir un vrai bon meneur de jeu/milieu offensif, mais pour cela il faut le faire jouer.
Ravel Morrison en était un autre, extrêmement intéressant balle au pied, mais mal conseillé et surtout mal entouré. Je sais pas si il joue à la Lazio d'ailleurs.

Je te rappelle juste que avant d'annoncer son départ Ferguson avait fait énormément de promesses que ce soit à Vidic, Evra ou RVP, et son départ a été mal pris, l'arrivée de Moyes qui vire les 3/4 du staff de Fergie(contre son avis) a poussé à la sortie les "seniors" de l'équipe .

La modification dans la mentalité tactique, on était beaucoup plus une équipe d'action qu'une équipe de possession comme aujourd'hui. La possession de balle n'est pas une mentalité très mise en avant dans la formation à MU, contrairement à City.

La modification du championnat : Impossible aujourd'hui de récupérer le meilleur joueur de Tottenham (Berba, Carrick à l'époque), impossible aussi de récupérer un grand espoir pour moins de 50 millions d'euro. Impossible d'acheter un "non-titulaire en puissance" style Capoue (ils préfèrent aujourd'hui avoir du temps de jeu dans un club de milieu de tableau)

Sur le terme "machine à sous" jamais au grand jamais Gill n'achetait un joueur si cher, on voyait presque jamais de couacs ! MU avait une certaine "image" de grande institution sur le marché des transferts, aujourd'hui on dirait le Real.

Sur la dernière partie j'ai pas envie de commenter, c'est plus de la méchanceté qu'autre chose.


T es bien plus exigeant avec les anciens jeunes joueurs qu avec les nouveaux.
Si Man Utd met autant d argent sur la table, c est précisément pck ils veulent gagner du temps et pck ils sont sans ressources en interne.
Dc selon toi, McNair a une aisance balle au pied et la vitesse de Lingard peut en faire un Valencia?
OK

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 12