1. //
  2. // 29e journée

Van Gaal déjà en vacances

Le board du Bayern (Nerlinger, Hoeness, Rummenigge...) n'aime pas que ses employés s'ennuient et mettent une mauvaise ambiance. Il a donc précipité le départ de Louis van Gaal vers le pôle emploi afin que le champion d'Allemagne récupère la troisième place, synonyme de ticket d'entrée vers la Champions. Le reste de la 29ème journée de la Bundesliga en chiffres.

0 1
18 heures : c'est le temps qu'il aura fallu au Bayern Munich pour congédier Louis van Gaal après le nul d'hier contre Nuremberg (1/1). « Il avait perdu le contact avec son équipe. Il n'y avait plus de joie depuis longtemps dans le vestiaire et au siège du club » a claironné Uli Hoeness au siège du club, ce matin. Il s'en est également pris à la décision de l'ex-coach d'Alkmaar de remplacer Butt par Kraft (auteur d'une nouvelle bévue hier samedi) dans les cages bavaroises, début 2011. C'est le propre adjoint de van Gaal, Andries Jonker qui dirigera le FC Hollywood pendant les cinq dernières journées qui restent.

Troisième : comme la place que convoite le multiple champion d'Allemagne (4ème désormais) et qu'occupe désormais Hanovre après sa victoire ' importantissime' contre le FSV Mayence (5ème), écarté définitivement de la course à la Champions. Un but de Konan juste avant la pause, un autre de Pinto à l'heure de jeu et le promu rentrait dans le rang.

Zéro : Soit le nombre de points pris par le VFL Wolfsburg de Felix Magath à...Schalke (un but de Jurado dans le dernier quart d'heure) et la marge de manoeuvre dont dispose le champion d'Allemagne 2009 sur la zone rouge. La semaine prochaine, un certain Wolfsburg-Sankt Pauli (défait à Leverkusen et franchement mal en point, le club à la tête de mort) vaudra son pesant de sueurs froides. S'il devait descendre avec les Loups, Magath pourrait aller se suicider en paix.

92ème : Jusqu'à cette fameuse minute du money-time, le futur-probable-assuré champion d'Allemagne 2011, le Borussia Dortmund, n'en menait pas large. Grâce à un penalty de van Nistelrooy avant les citrons, Hambourg menait contre le leader hégémonique de la Bundesliga. Mieux : le club hanséatique n'avait plus alors qu'une longueur de retard sur Mayence pour le dernier strapontin disponible en Europa cup. C'était sans compter sur Jakub Blaszcykowki (que ses amis borussien préfèrent appeler "Kuba"), remplaçant de son état -hier- et qui profitait de l'infériorité numérique des locaux (expulsion de Ben-Hatira, deuxième jaune) pour catapulter le ballon dans les filets. Le club de la Ruhr pouvait respirer, ses fans entrer en transe et Jurgen Klopp exulter : Leverkusen ne reviendrait pas à quatre points.

20 : les buts inscrits par Papiss Cissé, le Sénégalais de Fribourg, ci-devant meilleur buteur du championnat d'Allemagne 2010/11. Grâce à un penalty qu'il n'aurait jamais du tirer s'il avait suivi les consignes de son coach (cela doit ressembler à ça l'égoïsme du buteur) et qui permet aux locaux (vainqueurs d'Hoffenheim (3-2) de continuer à prospérer sereinement dans le ventre mou de la ligue d'outre-Rhin.

Quatre : Lakic (17ème, 79ème), Hoffer (68ème), Rivic (88ème), c'est le nombre de buts infligés au vaisseau fantôme du VFB Stuttgart à domicile par un fringant Kaiserslautern, qui se donne un peu d'air avant le rush final (12ème avec 34 points). L'équipe autochtone reste bloquée à 30 points (15ème) et sent le vent du boulet affleurer...

1 : le nombre du jour hier à Francfort où la nouvelle équipe de Christoph Daum n'a pu que partager les points avec un Werder fantomatique. L'Eintracht a marqué les deux buts de la rencontre. Un csc d'Altintop et une égalisation tardive de Fenin (83ème). Dans cette lutte incessante pour ne pas descendre (sept équipes en sept points), ce score de parité n'arrange personne. Le Werder est 13ème (34 pts), Francfort suit un point derrière.

Huit : et si ce championnat pour la survie concernait finalement non pas sept, mais huit équipes. Cet après-midi, la lanterne rouge, le Borussia Mönchengladbach, ne voulait pas mourir sans se battre avec un certain sens de la flamboyance. Le premier de cordée de la classe de rattrapage (15ème avec 35 points), le FC Cologne s'est fait corriger par le mauvais élève absolu (1/5). Le 'Gladbach, que tout le monde condamnait, n'est plus qu'à deux points de la surface de l'eau.

5 : Comme le nombre de points qui séparent Dortmund de Leverkusen et les rounds qui restent pour que le Bayer réussisse l'impensable. Piquer la place du Borussia. Vainqueur souffreteux d'un Sankt-Pauli vaillant (2/1) dans le dernier quart d'heure, les hommes de Jupp Heynckes iront à l'Allianz-arena le week-end pour s'agripper à leur fol espoir. Pas sûr que leur futur ex-coach trouve ça pimpant...

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Et si l'heure de la revanche avait sonnée pour le Bayer (cf saison 01-02)?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Toulouse en bête noire
0 1