Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Van Gaal, "c'est Hitler"

Louis van Gaal est loin d'être une gravure de mode. Mais le technicien batave compense un "certain" physique par un palmarès à calmer les 3/4 du globe.

Pourtant, des voix s'élèvent encore contre l'entraîneur du Bayern Munich. Des anciens joueurs notamment, comme le Brésilien Giovanni. « Van Gaal est le Hitler des joueurs brésiliens » a balancé Giovanni, qui a évolué sous les ordres de l'entraîneur batave entre 1997 et 1999 au FC Barcelone, dans les colonnes du journal Folha. « Il ne voulait pas de Brésiliens dans l'équipe et nous accusait de mal nous entraîner » .

La haine étant tenace, il a avoué qu'il « aurait aimé que l'Inter gagne 15-0 avec cinq buts de Lucio » lors de la dernière finale de C1 avant de finir par s'emporter complètement: « Ce type est malade et fou. Heureusement que je suis un mec calme, parce que sinon je l'aurais cassé en deux. Il n'a aucune idée en ce qui concerne le football » .


Comme aime le dire jean-Michel Larqué, ils n'iront pas passer leurs vacances ensemble.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi
Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 24