Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options

Van Dijk, plongeon effectué

Six mois après l'échec de premières négociations entre Liverpool et Southampton, Virgil van Dijk s'est engagé mercredi soir avec les Reds contre un chèque de 84 millions d'euros. Fin du suspense.

Modififié
Oublions les chiffres d’abord, parlons de foot et de la fin d’un suspense dont on connaissait depuis longtemps le dénouement sans en connaître avec certitude l’issue. Dans la soirée de mercredi, Virgil van Dijk, vingt-six ans, est donc devenu le défenseur le plus cher de l’histoire du foot – son transfert est estimé à 84 millions d’euros – et par la même occasion un joueur de Liverpool, six mois après l’échec de premières négociations et alors que les dernières rumeurs envoyaient la tignasse de Bréda du côté de City. L’histoire est belle, et les Reds ont donc réussi un chouette coup de prestige en soufflant le colosse de Southampton, considéré depuis au moins deux saisons comme l’un des défenseurs les plus prometteurs de sa génération : dans un océan où les grands clubs cherchent souvent un central de qualité, la prise est immense.


Mieux, Van Dijk ressemble sur le papier à la pièce manquante au puzzle de Klopp, souvent critiqué pour son manque d’équilibre, ce que le nul concédé à l’Emirates vendredi dernier (3-3) a une nouvelle fois fait ressortir alors que Liverpool affiche actuellement la sixième défense de Premier League (23 buts encaissés en vingt journées) et la deuxième attaque (46 buts). N’est-ce pas le même Klopp qui, en septembre dernier, avait avoué publiquement n’avoir pas réussi à trouver une alternative crédible à l’ancien défenseur du Celtic ? On touche ici à la spécificité de Virgil van Dijk, qui a réussi à s’adapter depuis le début de sa carrière à n’importe quelle situation – Claude Puel le comparant même à son passage à Southampton à une « Rolls-Royce » – et dont la capacité de relance et l’élégance avaient naturellement tapé dans l'œil de Guardiola. Son cas est désormais réglé et le voilà dans un monde qui ne cessait de lui tourner autour depuis plusieurs mois.

Pièce de puzzle


Les chiffres, forcément, font parler : 84 millions d’euros pour un joueur qui n’a jamais disputé une rencontre de C1 au-delà des tours préliminaires, dont les références au plus haut niveau restent pour le moment minimes, ça titille. Et alors ? Le marché est comme ça, il faut désormais s’y habituer. Passons. Virgil van Dijk possède d’autres atouts : une capacité à mettre les meilleurs attaquants du Royaume dans sa poche, mais surtout la possibilité d’être aligné dès la rentrée en Ligue des champions. On parle ici d’un défenseur extraordinaire, dont la réputation n’est plus à faire, mais aussi d’un homme dont l’attitude a largement fait causer ces derniers mois, les dirigeants de Southampton ayant été obligés de le mettre un temps à l’écart avant de le réintégrer et de le remettre de côté lors des dernières semaines. Voilà plus d’un an que Van Dijk veut quitter les Saints, mais ce que l’on retiendra aussi, c’est que son comportement a amputé Puel hier, Pellegrino aujourd’hui, d’un joueur de premier plan, ce qui place aujourd’hui Southampton au bord de la zone rouge.


Difficile à avaler donc, même lorsqu'il s’agit d’un phénomène. Après Naby Keita, qui fait actuellement le forcing pour rejoindre les Reds dès cet hiver, Klopp tient donc une nouvelle recrue référence. Le tout dans une logique conservée de mettre en place un groupe plus qu’une somme d’individualités, même s’il est difficile d’oublier ses mots de l’été dernier : « Si vous payez un joueur 120 millions d’euros et qu’il se blesse, tout part en fumée. Le jour où l’on me dit que c’est ça le football, je quitte mon job. Vous voulez toujours le meilleur joueur, mais construire un groupe est bien plus important. Certains clubs dépensent beaucoup, mais je veux faire différemment. Même si j’avais les moyens, je ferais différemment. » Cette fois, l’Allemand n’avait pas le choix, mais voilà Liverpool avec un atout qui pourrait être décisif dans un onze déjà explosif, prêt à fondre rapidement sur un Manchester United qui parle toujours, aujourd’hui, plus de chiffres que de foot. Après le je, place au jeu.



Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 09:51 GRATUIT : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
Hier à 16:26 Une amende de 2250 euros pour Lampard 10
Partenaires
Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:25 Pochettino compare l'expérience à des vaches devant un train 27 Hier à 08:54 Infantino contre les matchs de Liga aux USA 28