En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options

Van Buyten et le racket à l'OM

Modififié
Daniel Van Buyten a laissé de très bons souvenirs de son passage à l'OM, entre 2001 et 2004. Mais pas sûr que l'inverse soit vrai. Dans son autobiographie à paraître, intitulée Big Dan, le joueur revient sur son passage à Marseille en évoquant notamment le racket quasi systématique dont étaient victimes les joueurs du club phocéen :

« Les joueurs de l'OM sont des proies, des victimes faciles. La route qui mène à la Commanderie, le centre d'entraînement, est une espèce de zone de non-droit. Il s'y passe les pires choses, mais on y voit peu de policiers. Trop dangereux, ils ne sont pas fous ! C'est contrôlé par des bandes. On croise des gars avec des couteaux, d'autres avec des flingues. Ils rackettent des joueurs. Quelques maisons sont régulièrement cambriolées. Trois fois celle de Vedran Runje pendant qu'on était ensemble là-bas… La routine. Et c'est parfois pire. (...) Un jour, j'ai un coéquipier qui est stoppé par un type avec un flingue, il lui dit de sortir de sa voiture et le gars la vole tranquillement. Le joueur qui se retrouve sans voiture continue sa route à pied ou monte avec un coéquipier qui le suit. C'est comme ça, il joue à l'OM et il sait qu'il doit assumer. »

Enfin, le défenseur belge a aussi évoqué Bernard Tapie :

« Bernard Tapie perd ses moyens avant chaque match contre le PSG. Il fait une fixation sur Ronaldinho qui est alors le meilleur joueur du monde : "Tu le casses, tu le tues, il ne peut pas toucher le ballon." Tapie, c'est un spectacle à lui tout seul. Un jour, il me prend à part et m'explique qu'on ne doit jamais boire dans une bouteille en plastique déjà ouverte : "Tu sais qu'on peut mettre n'importe quel produit dangereux dans une bouteille ? Pour être sûr qu'elle n'a pas été trafiquée, il y a un truc très simple : tu la retournes et tu la presses. Si elle ne fuit pas, c'est bon, tu peux l'utiliser. Si elle coule, tu la jettes, ça veut dire qu'on a essayé de te droguer." »


Ambiance scandale.

PP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 2 heures Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 16
il y a 4 heures Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 28 Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 59