Van Basten, dur dur d'être entraîneur !

La nouvelle est passée complètement inaperçue en France, mais le 28 août dernier, l'AZ Alkmaar a décidé de mettre au repos pendant deux semaines son entraîneur Marco van Basten après des ennuis de santé. Une nouvelle qui inquiète, mais qui n'étonne pas plus que ça dans un sport où l'entraîneur a souvent le rôle du con. Tout du moins, du fusible.

Modififié
17 août 1995. Après avoir lutté pendant deux pleines saisons contre une cheville délicate, amoindrie par une opération chirurgicale qui l'était tout autant, Marco van Basten jette l'éponge la mort dans l'âme : le football, c'est fini pour lui. Une tragédie d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. La perte d'un joueur d'éclat, qui restera notamment dans les annales pour avoir marqué l'un des plus beaux – si ce n'est le plus beau – buts de l'histoire de l'Euro en 1988 face aux Soviétiques, en plus de ses fulgurances avec la liquette de l'Ajax ou du Milan AC. Près de vingt ans plus tard, MVB va peut-être devoir dire adieu prématurément au monde du football une seconde fois. Le 28 août dernier, l'AZ Alkmaar annonce avoir mis au repos son entraîneur pour deux semaines, d'un commun accord, après que ce dernier a été victime de palpitations cardiaques. Un entraîneur au bord de la crise de nerfs ? Rien de surprenant, direz-vous. Au détail près que Marco van Basten n'a que 49 ans, quand des entraîneurs comme Gérard Houllier, Guy Roux ou Sir Alex Ferguson abandonnaient leurs fonctions pour raisons de santé bien après l'âge de départ à la retraite.

Un système qui use les hommes


Pour autant, la situation ne surprend pas Béatrice Barbusse, maître de conférences à l'Université de Paris Est Créteil et auteur de l'ouvrage Être entraîneur sportif (aux éditions Lieux Dits) : « 45, 50 ans, c'est l'âge fatidique pour un homme. C'est l'âge auquel les petites notes de la vieillesse commencent à apparaître, où la machine physique fonctionne moins bien. » Lorsqu'il était réapparu du côté de Heerenveen après ses trois années sabbatiques suite à une pige malheureuse à l'Ajax, MVB avait, il est vrai, pris sacrément dans la gueule. Le visage plus livide, le cheveu plus blanc. Et sans doute d'autres soucis, d'après Barbusse. « Tout le stress que vous avez pu accumuler peut se traduire d'une manière ou d'une autre : des symptômes pyschologiques, des signes de dépression, des insomnies, des problèmes gastriques, des ulcères, voire des problèmes cardio-vasculaires. » Dans le cas précis de l'entraîneur de l'AZ Alkmaar, des palpitations cardiaques, donc, qui font suite au décès de son père Joop van Basten, ancien joueur du VV DOS, survenu en juillet dernier. La goutte d'eau qui a fait déborder le vase. « C'est le système dans lequel on met les entraîneurs qui explique cet état de fatigue et il peut y avoir des facteurs personnels, des circonstances personnelles qui vont accélérer la chose, assure Béatrice Barbusse. La mort du père de Van Basten aurait pu ne pas le fragiliser autant dans un autre contexte. »

« Quand vous êtes entraîneur, vous l'êtes 24h/24 et 7j/7 »


Sauf que voilà, le métier d'entraîneur requiert une incroyable résistance aux pressions et cadences infernales inhérentes au secteur du sport, et précisément au football professionnel. « On est dans un milieu qui subit des pressions diverses et variées liées aux contextes économique et médiatique qui apportent un stress encore plus important et donc, encore plus difficile à gérer, croit savoir l'auteur d'Être entraîneur sportif. Ce ne sont pas des pressions directes et explicites. On ne leur dit pas tous les jours qu'ils doivent gagner, mais ils ont intériorisé le fait qu'ils n'ont pas le droit de perdre. On ne les engueule pas à chaque fois qu'ils perdent et pourtant, vous constatez que la défaite est systématiquement mal vécue par les entraîneurs. Guy Roux expliquait que même si vous êtes en milieu de tableau, c'est un équilibre fragile avec la pression mise par ceux d'en bas. Et si vous êtes dernier, vous avez la pression de descendre. Donc la pression est tout le temps présente et il faut être dans les meilleurs, si ce n'est le meilleur. » Et pour être le meilleur, le talent seul ne suffit plus. La force de travail, elle, est devenue nécessaire à l'exercice d'entraîneur. Barbusse : « La temporalité du sport n'est pas la même que celle des autres milieux professionnels. Quand vous êtes entraîneur, vous l'êtes 24h/24 et 7j/7. Il y a cet hyper-investissement qui génère des risques psycho-sociaux. C'est de la passion et de la souffrance, ça n'est plus un métier, on est dans l'affect. Cette implication n'est pas bonne. »

L'entraîneur, ce vulgaire chef de projet


À dire vrai, le milieu du sport professionnel peut être comparé à n'importe quel autre secteur d'activité. Et dans cette configuration-là, l'entraîneur possède le statut peu enviable de « chef de projet » . Cet espèce d'employé fourre-tout, à qui l'on demande de faire un maximum de choses dans un temps réduit avec des obligations de succès plus ou moins immédiat. Sans quoi, l'entraîneur/chef de projet sera remplacé manu militari. Parce qu'il est très facile de piocher dans un vivier pléthorique d'entraîneur sans emploi de même que de trouver un nouveau chef de projet sur LinkedIn en tapant « project leader » dans la barre de recherche. « C'est une fonction-fusible, s'emballe Béatrice Barbusse, qui sait de quoi elle parle puisqu'ancienne présidente de l'US Ivry Handball. Plus le sport est professionnel, plus le turn-over est fréquent, et le football est le sport le plus monétisé. Il y a une certaine précarité dans le métier d'entraîneur. Mais en termes de durabilité, pas forcément financière. »

Le bon choix de l'AZ Alkmaar


En découle un autre problème auquel doit faire face l'entraîneur : le syndrome du « millionnaire » . Parce qu'il est grassement payé pour coacher une équipe, l'entraîneur, tout humain qu'il est, n'a pas le droit de se plaindre. Encore moins d'avoir des ennuis de santé qui l'empêchent d'exercer son métier. Selon la maître de conférences et chercheuse en sociologie, « si vous dites à haute voix que ça vous pèse, que les déplacements sont fatigants, que vous avez mal ici ou là, ça veut dire que vous n'êtes peut-être pas fait pour ce milieu et vous avez peur d'en être écarté. Cette culture de la performance et de la compétition exige d'être fort. » À tel point que la majorité des clubs eux-mêmes oublient de prendre en compte la pénibilité du métier d'entraîneur. « Il y a un problème de gestion des ressources humaines dans les institutions sportives. On parle de gestion de communication, marketing, mais jamais RH. Il faut se poser la question des conditions optimales pour tous, et notamment de l'entraîneur. S'il faut rajouter des vacances, on rajoutera des vacances. Si l'on doit annuler l'entraînement demain, on annulera l'entraînement, lance Barbusse. Van Basten et l'AZ Alkmaar ont incontestablement fait le bon choix en accordant deux semaines de repos au technicien batave. C'est très courageux de la part de Van Basten et c'est une attitude très responsable, humaine et compréhensive de son club. »

Moto et sculpture pour décompresser


Une attitude « très sage  » qui fait malheureusement figure de cas isolé dans le football professionnel. Alors, les coachs compensent de leur côté, en interne, tant bien que mal. « Ça passe par une passion autre dans laquelle ils vont s'investir. Ça peut être la moto, comme l'un des directeurs du club de Liverpool. Ou la sculpture comme Maurice Houvion, l'ancien entraîneur de saut à la perche. Il faut trouver un deuxième hobby pour souffler et sortir de son univers, confirme Barbusse. Ça peut aussi passer par la pratique du sport. Ou la consultation d'un psychothérapeute. Guy Roux, dans son livre, explique qu'il a été voir un copain psychothérapeute qui l'a soigné par auto-hypnose. Dans tous les cas, on voit de plus en plus d'entraîneurs qui essaient d'évacuer d'une manière ou d'une autre. » Mais l'ancienne président de l'US Ivry Handball est catégorique : dans ce métier, on ne fait pas de vieux os façon Bobby Robson et ses 71 ans sur le banc de Newcastle. « Entraîneur – comme président – c'est une fonction qu'on ne peut pas faire toute sa vie. Il me paraît impossible de faire ce métier pendant quinze, vingt ans sans vous arrêter. Je pense à Pep Guardiola. Il a arrêté un an après le Barça. Qu'est-ce qu'il disait ? Qu'il avait envie de souffler. » Une réponse qui renvoie à la première chose que l'on apprend dans l'exercice du sport et donc, en école de football : la récupération est tout aussi importe que l'effort. Parole d'entraîneur.

Par Matthieu Rostac
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


IL n'a qu'à faire une Gourcuff, baisser son salaire ca enleve de la pression parait-il
AirForceOne Niveau : CFA2
Excellent article mais bon ils subissent les mêmes pressions que nous au travail. Les meilleurs sont ceux qui ont des résultats et qui ont un mental plus important que les autres. Quelque soit ton poste tu as la même pression de nourrir chaque jour Brenda et Jason qu'Hortense et Anguerrand
Fulguro-poing Niveau : District
Coucou tout le monde, c'est rigolo cet article parce que je commence lundi prochain mon premier CDI en tant que "chef de projet". Voilà, c'était ma vie, mon histoire. Merci d'avoir écouté.
AirForceOne Niveau : CFA2
Un gros M pour toi ! Tu vas douiller mais tu vas kiffer !
Bierre PourDieux Niveau : DHR
Quid des 35 heures?
Il a du être "contaminé" par arrigo sacchi qui a souffert de stress durant toutes ces années où il a évolué dans le milieu du football; que ce soit dans la fonction d'entraîneur, de manager, de conseiller ou de simple consultant.
Manyathela Niveau : DHR
Très bon article, merci.
A voir si l'évolution du poste d'"entraineur" (en charge seulement du sportif) à manageur (en charge de tout) ne va pas encore compliquer la donne.
Ferguson, Ancelloti, Blanc semble quand même moins travailler qu'un Guy Roux.
En revanche, Mourinho ou Guardiola, j'en doute.
Hier à 12:36 NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 14:54 Un match arrêté par des jets d'œufs 11 Hier à 10:30 Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16
mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 29 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4
À lire ensuite
Samaras, le rebelle calme