Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Sélection
  3. //

Vampeta tacle Lucas Moura et Hulk

Modififié
Pour son numéro 117, et à un peu plus d’un mois de la Coupe du monde, So Foot devient São Foot. Et si l'on y retrouve Romário, Denilson, Marcelo, David Luiz et bien sûr Neymar, celui qu’il ne fallait surtout pas manquer, c’est Marcos André Batista Santos, plus connu sous le surnom de Vampeta.

Champion du monde en 2002 avec la Seleção, l’homme sort alors d’un passage express du côté du PSG (de janvier 2001 à juillet 2001). Six mois, sept matchs et un échec notoire que le Brésilien refuse d’imputer à Luis Fernandez : « Il était encore plus fou que moi. Mais je ne suis pas parti à cause de lui, non. (…) Mais Luis était un entraîneur vraiment marrant, je me souviens qu’il était meilleur que ses joueurs à l’entraînement. Quand je ratais un geste, il prenait le ballon et il me montrait comment faire. Il m’aimait beaucoup, mais il n’arrêtait pas de me rappeler son tir au but contre le Brésil en 1986. C’était un peu lourd. »

Tanné par Luis Fernandez, Vampeta l’est aussi et surtout par ses successeurs sous la bannière brésilienne. À l’image de Neymar : « Il est encore très loin du niveau de Messi, Cristiano Ronaldo, Ribéry, Rooney… Il est dans le top 50 actuel, mais pas dans les 10. À part lui, on a qui devant ? Regardez Lucas, le plus gros transfert de l’histoire du football brésilien. Un an au PSG, trois buts. »

Pas tendre avec les créateurs du jeu brésilien que sont Neymar et Lucas, l’ancien milieu défensif l’est encore moins avec Hulk et Fred : « David Luiz peut prendre le ballon et dribbler deux, trois joueurs. Thiago Silva est super élégant. Fred, lui, il n’a jamais dribblé personne. Et Hulk, c’est juste un bourrin qui frappe fort. »


De son adoration pour Napoléon à ses photos de nu parues dans un magazine gay en 1999, Vampeta fait le tour complet du propriétaire dans ce numéro 100% Brasil à retrouver dès demain mercredi en kiosques.
MG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25