Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Incidents à Nice

Valls, les supporters et le « ménage »

Modififié
Les incidents de dimanche entre supporters stéphanois et niçois ne devraient pas rester impunis et avoir, à terme, d'importantes conséquences sur l'avenir du mouvement ultra en France. C'est en tout cas ce qu'il a fallu comprendre des propos du ministre de l'Intérieur Manuel Valls sur France Info mardi soir.

Invité à réagir aux images de violence en tribunes (9 blessés) lors du match de Ligue 1 entre l'OGC Nice et l'AS Saint-Étienne, l'homme fort du gouvernement Ayrault annonce d'abord « des sanctions pénales » contre les supporters concernés avant de fustiger le comportement de certains dirigeants de clubs. Notamment celui de Sainté, Bernard Caïazzo, qui avait déclaré un peu plus tôt que le ministère de l'Intérieur ne connaissait pas les problèmes du football : « Ceux qui critiquent l’État sont les mêmes qui parfois appellent au secours les pouvoirs publics. [...] Quand des dirigeants font pression sur moi pour que je revienne sur des interdictions de stade, ils n'ont pas compris qu'ils ont des supporters qui n'ont rien à voir avec les valeurs du sport. »

Valls appelle donc à une réunion des présidents de clubs français dans les jours qui viennent et prévoit pour cela de tous les convoquer afin de leur rappeler leur responsabilité et de trouver « des solutions afin d'éradiquer la violence à l'intérieur des stades » . Quitte à ce qu'elles soient coercitives, car conclut-il, les présidents « doivent accepter de ne pas être populaires » .

Facile à dire pour un ministre au top de sa cote de popularité.




MM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25